S’il est moins expérimenté que Kris Princen sur les spéciales de Hesbaye, Guillaume de Mévius a pour avantage de très bien connaître la Citroën C3 R5, qu’il pilote depuis une saison complète…

« Avant tout, je suis ravi de reprendre la compétition avec plus de trois mois d’intersaison, commente Guillaume. Comme c’est le premier rallye de l’année, tous les concurrents vont devoir se remettre dans le bain. Difficile dès lors d’établir une réelle stratégie à l’avance. Ce qui est sûr, c’est que j’attaque cette saison en mode ‘championnat’, bien décidé à marquer des gros points lors de chaque rendez-vous. Cela signifie aussi que s’il faut parfois lâcher du lest pour assurer un résultat, je le ferai. Vu le niveau de la compétition, le moindre détail va compter, et c’est là que ma connaissance de la voiture pourra m’aider, du moins dans un premier temps. Evoluant chez lui, Kris Princen fera office de parfaite valeur étalon pour moi. Quant au parcours, s’il manque sans doute de virages, il sera difficile, voire piégeux avec la boue et le froid. Les écarts seront faibles, et il conviendra d’être assez rapidement dans le bain si on veut placer nos deux Citroën C3 R5 en ordre utile… »

Source: Com