Au Tour de France, le prix de la combativité est un joli lot de consolation pour le coureur qui a animé l’étape. Vincent Verschueren et Robin Maes repartent assurément de Landen avec ce prix de la combativité au terme du Rally van Haspengouw, manche d’ouverture du JobFiXers Belgian Rally Championship. Vincent Verschueren s’est battu comme un lion pour mettre les Polo sous pression. Mais en raison de deux crevaisons, il devait se satisfaire de la cinquième place.

Avec face à eux un certain Kris Princen, à domicile, au volant d’une toute nouvelle Polo R5, Vincent Verschueren et Robin Maes savaient avant même le départ que le défi était de taille. Après la première boucle de quatre spéciales, l’équipage GoDrive pointait au troisième rang à 10″9 du champion en titre. « Dès la première spéciale, on a eu la confirmation qu’il sera difficile de battre les R5 de nouvelle génération. J’ai attaqué au maximum sans pouvoir égaler les chronos de Kris. Dans Heers, j’ai aussi perdu quelques secondes en me loupant un peu. Dans Horpmaal, j’ai signé le meilleur temps ex-aequo avec Cédric Cherain, mais Princen avait commis visiblement une petite faute. Le parcours était beaucoup plus glissant que prévu. Je vais essayer de trouver plus de motricité en adaptant le set-up, » expliquait Vincent, fermement résolu à remonter.

Lors de la deuxième boucle, Vincent confirmait être le plus rapide des pilotes Skoda. Après 7 spéciales, la deuxième place semblait être assurée, surtout que Cédric Cherain était parti à la faute. Mais dans Horpmaal, la Skoda GoDrive ralliait l’arrivée avec un pneu crevé. « Nous avons lâché 38″ avec cette crevaison à l’arrière-gauche. Jusque-là, nous gardions Kris sous pression. Maintenant, il va falloir attaquer fort pour revenir sur le podium puisque Sébastien Bedoret nous a passé. Je ne sais vraiment pas où nous avons crevé, » expliquait le copilote, Robin Maes, dont les couleurs de la société MR Solar étaient présentes sur le toit de la Skoda GoDrive au travers de la déco illustrant des panneaux solaires.

Au cours de la dernière boucle, Vincent se bagarrait avec Sébastien Bedoret pour le gain de la troisième place. Le vice-champion 2018 revenait à 0″5 de son adversaire avant de reculer à nouveau dans Heers, l’avant-dernier chrono, suite à une nouvelle crevaison. Vincent Verschueren attaquait un maximum dans l’ultime spéciale pour vaincre in extremis Bastien Rouard et Gunther Monnens pour le gain de la cinquième place…

« Ce Rally van Haspengouw ne me réussit pas. Ce n’était pas mon jour. Il est clair que pour battre Kris Princen et sa nouvelle monture cette année, il faudra vraiment que tout soit parfait. Si je freinais un peu trop tôt aujourd’hui, je le ressentais directement au chrono. La barre est placée plus haut encore. Mais nous ne renonçons pas. La saison est encore longue… », expliquait Vincent Verschueren, que nous retrouverons normalement pour son épreuve à domicile, le TAC Rally, à Tielt.

Source: Com