Patrick Snijers (VW Polo R5) a achevé le Rallye de Wallonie, disputé ce week-end, en 8ème position. Une erreur et un mauvais choix de pneus le samedi l’ont empêché de prétendre à un meilleur résultat. D’un point de vue positif, le Limbourgeois a été en mesure d’aller jusqu’au bout d’une épreuve difficile, faisant le plein de confiance pour la suite. C’était également le cas de Grégoire Munster. Après son crash au TAC Rally, il s’agissait d’ailleurs de sa mission première à Namur. Munster a terminé 18ème du classement général, et comme à l’Haspengouw et à Spa, il s’est imposé comme le meilleur Junior. Henri Schmelcher peut être satisfait de ses débuts au volant d’une R5. Il a achevé l’épreuve en 17ème position, tandis que Pieter-Jan Michiel Cracco (Skoda Fabia R5) s’est classé 35ème.

“Tant Davy Thierie que moi-même avons l’impression que nous avons roulé très fort, ce qui ne transparaît pas dans le résultat final, explique Patrick Snijers. Après notre petite faute de samedi, il a fallu remonter, et nous ne sommes plus parvenus à réduire l’écart qui nous séparait de la concurrence. Les conditions météorologiques changeantes ont été synonymes de choix de pneus délicats, puisque jamais nous ne nous sommes retrouvés avec les enveloppes idéales au départ d’une spéciale. Mais bon, nous avons de nouveau effectué un rallye complet au volant d’une R5. Ce qui donne confiance pour le reste de la saison.’’

Pieter-Jan Michiel Cracco a alterné les bons et les moins bons moments, au même titre que Snijers. “Après la première boucle samedi matin, nous pointions au 6ème rang du classement. Dans la spéciale suivante, nous sommes légèrement sortis de la route, sans trop de dégâts. Les problèmes ont en fait commencé quand nous sommes revenus sur la route. Nous avons en effet percuté un fil barbelé qui a sectionné l’entrée d’air, les essuie-glaces et les rétroviseurs latéraux. Lors de la dernière boucle, j’ai bien entamé une zone de freinage, mais nous avons eu la malchance de constater que le revêtement était très glissant, ce qui nous a envoyés contre une botte de paille, endommagé le radiateur, de quoi nous contraindre à l’abandon. Nous sommes repartis aujourd’hui pour poursuivre l’apprentissage de la Skoda. Sans un tête-à-queue dans la dernière spéciale, j’aurais sans doute signé mon premier scratch. J’aimerais remercier BMA. Ils ont mis tout en œuvre pour me permettre de disposer d’une voiture au top. La Skoda est fantastique. Cap sur le Sezoensrally.’’

Pour la troisième fois cette saison, Grégoire Munster a remporté le classement réservé aux Juniors. “Je suis vraiment très content de ma course. Les conditions météo ont transformé ce rallye en une épreuve très difficile. Pour moi, il était important de refaire le plein de confiance, ce qui est réussi. Après 12 spéciales, je disposais d’un avantage d’une minute sur le deuxième de la catégorie, avant qu’une crevaison me renvoie en deuxième position chez les Juniors. J’ai repris sans problème la tête ce dimanche. Nous avons roulé de manière optimale et efficace. Je suis très satisfait.’’

Bernard Munster prendra l’avion ce dimanche soir à destination du Maroc, où BMA alignera cette prochaine semaine deux Porsche à l’occasion du Rallye du Maroc Historique. La première sera confiée à Alain Deveza, qui avait remporté cette épreuve l’an dernier, et la seconde à Johan Gitsels, qui prendra cette fois lui-même le volant de la Porsche, avec Andrée Hansen, l’épouse de Bernard Munster, à ses côtés. “Patrick a réalisé quelques chronos de toute belle facture. Dommage bien sûr son erreur de samedi, ce qui l’a empêché de conclure l’épreuve dans le top 4. Mais lors de cette étape de dimanche, il s’agissait avant tout d’accumuler les kilomètres. Patrick est prêt pour le Sezoensrally. Pieter-Jan Michiel Cracco a découvert la voiture durant l’épreuve. Il a accompli le job à la perfection, et comme Patrick, il s’est fendu de quelques chronos intéressants. Pieter-Jan Michiel est un jeune très motivé, qui écoute et qui applique les conseils. Je veux le prendre sous mon aile et l’aider à devenir un pilote encore meilleur. Henri Schmelchera échangé sa Porsche contre une R5 après dix saisons. Et il y a bien plus qu’un monde de différence. Mais il a fait cela très bien. Lors de l’épreuve, ses progrès ont été constants. En ce qui concerne Grégoire, je suis heureux qu’il puisse affronter le défi suivant en confiance. Il a signé à 16 reprises le meilleur temps chez les Juniors, ce qui lui offre 16 points supplémentaires. Et c’est important.’’

Grégoire Munster prendra l’avion ce dimanche soir à destination des îles Canaries. Cette prochaine semaine, il apparaîtra pour la deuxième fois sous les couleurs d’Opel Motorsport. “Ce sera un rallye important pour nous. Et après le TAC, il était important pour nous d’être en mesure de prendre part au Wallonie, car en ERC, il faut être en permanence à 100%. La confiance est de nouveau là. Je me réjouis de vivre ce prochain rendez-vous.’’

Source : Com