Pour la deuxième fois de la saison, les concurrents de la C1 Racing Cup sont passés en territoire français le 20 mai dernier, disputant il y a peu une épreuve de 360 minutes sur le célèbre Circuit de Magny-Cours, au cœur de la Nièvre. Un rendez-vous qui a confirmé qu’entre les équipages de pointe de cette coupe monomarque se produisant en même temps que les concurrents de la 2CV Racing Cup, la compétition est serrée et indécise à souhait. « Un peu trop sans doute, commente Léonard Licops, Président du C1 Racing Teams. A plusieurs reprises lors de cette course, des pilotes ont été au contact, avec pour conséquence des dommages sur certaines carrosseries. A nous, organisateurs, de calmer les ardeurs des uns et des autres, afin que les épreuves conservent un caractère ‘gentlemen drivers’ auquel nous tenons par-dessus tout… »

Comptant parmi les équipes de pointe de ce début de saison, la #217 Meca Performance de Laurent Do et Christophe Cagnina en a profité pour remporter une première victoire – désormais officialisée – du côté de Nevers. Le podium nivernais était complété par la #223 Kimy Racing Team de Robert, Régis et Arnaud Matot et la #214 FKR Racing Team d’Alexander Abrahams et Eric Larreur, qui pointait dans le même tour. Ils ont devancé la #221 FloRacing de Didier Flohimont, Grégory Couturier et Didier Pirlet, ainsi que la #212 Muppet Racing de Benoît Petit, Michel Denis et des bien connus Jacky Delvaux et Claude Corthals.

Le classement était complété par la #204 Heritage Event Car de Christian Belkreir et Luc Deby, la #208 TD Racing de Darry et Noël Tumson, la #215 MGC by ça roule racing d’Yvan Muller et Jacques Loly, ainsi que la #207 Full Speed Ahead 2 de David De Wit, Jérémy Agenais et Bruno Vanhercke, dont la course n’a pas été un long fleuve tranquille. Palme de la malchance pour la #216 ça roule racing d’Antoine Laloux et Claudia Muller, victime d’un contact avec une 2CV dès le début de course, de quoi mettre un terme précipité à sa prestation.

« Lors de cette épreuve, la commission technique du Royal Automobile Club of Belgium a mis en exergue l’une ou l’autre irrégularité sur certaines voitures par rapport au texte du règlement technique, explique Léonard Licops. Les choses ont été clarifiées, d’où l’officialisation tardive du résultat de cette course, et cette semaine, le C1 Racing Teams a contacté les concurrents afin de repréciser certains éléments en vue des prochaines épreuves. Comme annoncé lors du lancement de notre coupe monomarque, la plus grande rigueur doit être de mise côté technique. Et avec les commissaires du RACB, nous veillons à la juste application de la réglementation. Il en va de la crédibilité de la C1 Racing Cup, et nous continuerons de veiller au grain… »

Après Croix-en-Ternois et Magny-Cours, la C1 Racing Cup visitera un autre circuit français le samedi 23 juin, la très conviviale piste de l’Anneau du Rhin, à l’occasion d’un nouvel affrontement de six heures…

Source : Com