Ce n’est un secret pour aucun passionné de sport auto, le Circuit de Zolder, qui accueillait ce dimanche le coup d’envoi de la démocratique C1 Racing Cup, n’est jamais tendre envers les mécaniques. Transmission et freins sont mis à très rude épreuve, a fortiori lors d’une épreuve de près de 8 heures comme les 1000 Km de Zolder. Un banc d’essai qui ne pardonne pas… et qui a parfaitement mis en exergue la fiabilité des petites C1 Racing Cup ! Certes, plus d’une équipe a procédé à un changement de plaquettes de freins à la mi-course, mais seules 3 des 21 bombinettes au départ n’ont pas atteint l’arrivée, notamment suite à des incidents sur la piste, à l’image de la #216 ‘ça roule racing’ d’Yvan Muller, Antoine Laloux et Jacques Loly, impliquée dans un contact avec une 2CV issue du ‘Brexit’. Pour le reste, ça a roulé pour tout le monde, avec des passes d’armes dignes de séries bien plus prestigieuses, et surtout plus onéreuses…

Ce dimanche, dans la célèbre pinède du Limbourg, un équipage de jeunes loups a fait la différence. La #232 Néo Speed by Kimy Racing, successivement confiée aux bons soins de Laurent Do, Thierry Le Leu, Massimo Petralia et Christophe Devis – certains ayant déjà évolué en Hundred Series by BGDC au volant de la fameuse Suzuki Baleno des ‘Juniors’ – a en effet fait la course en tête, pour remporter une éclatante victoire que rien ni personne n’a pu lui contester. Au total, 201 rotations du Circuit de Zolder ont été effectuées, soit une de plus que la #217 Mecaperformance de Christophe Cagnina et Pierre-Manuel Brasseur (l’un des fils de l’ex-champion du monde d’attelage Félix-Marie Brasseur, présent à Zolder), qui s’est distinguée par une plantureuse médaille d’argent et des chronos de très bonne facture.

La lutte pour la plus petite marche du podium a été intense jusqu’au bout, la #223 Kimy Racing de Robert, Régis et Arnaud Matot achevant l’épreuve en force pour bouter du top 3 la #231 Gaban Motorsport gérée par l’ex-Champion du Monde des Rallyes en Groupe N Pascal Gaban, et pilotée par son fils Andy, mais aussi Willem-Jan Machetlinckx. Pas de doute, y a déjà de la revanche dans l’air…

Dans le sillage de ces équipages de pointe, les places d’honneur ont été chèrement disputées, la #233 KMD 233 de Chloé Van Hove, José Close et Alex de Latre du Bosqueau terminant dans le sillage de la #31 Gaban Motorsport, de quoi lui permettre de compléter le top 5, précédant la #218 GHC Racing de Philippe Les et Steve Roskam, la #203 MCL Racing Team de Yannick Kupper, Kenneth De Maeyer, François Marcotty et Philippe Soussan, la #239 DZ Compétition de Thierry De Zan, Julien Thonus, Aubry Wathelet et Cédric Wauters et la #208 TD Racing de Darry et Noël Tumson. Le premier top 10 de la saison était complété par la #213 KMD 213, confiée à Evelyne François, Nicolas Jenet, Pierre Mourialme et Olivier Debroux.

Avec plusieurs équipages familiaux, pas mal de filles dans la course, et surtout un nombre impressionnant de concurrents qui font les choses sérieusement sans se prendre au sérieux, la C1 Racing Cup a clairement trouvé sa voie. Son plateau ne manquera dès lors pas d’encore prendre de l’embonpoint au fil des manches, avec en point d’orgue les 24 Heures 2CV de Spa-Francorchamps programmées à l’automne, où C1 et dodoches se partagent désormais la vedette. Cap sur Magny-Cours, au cœur de la France, les 19, 20 et 21 avril pour l’acte 2 de cette compétition sautillante à souhait…

Source : Com