On le voit depuis le début de la saison, la Porsche Carrera Cup Benelux a le vent en poupe. La grille de départ est bien fournie, les courses sont passionnantes et les meetings de plus en plus prestigieux. Ce week-end, la compétition Benelux entamera d’ailleurs la deuxième partie de sa saison avec une deuxième apparition dans le cadre d’un meeting DTM. Cette fois, c’est le TT Circuit Assen – baptisé la Cathédrale de la vitesse par les fans de MotoGP – qui servira de théâtre aux deux courses au programme.

Si le public devrait se masser dans les tribunes, une démonstration dans les rues d’Assen pour les concurrents du DTM permettra aussi à la Porsche Carrera Cup Benelux de faire parler d’elle. Deux représentants de la coupe monomarque la plus rapide des plats pays seront en effet de la partie jeudi dès 17h25 pour assurer eux aussi le spectacle sur un boulevard au cœur même de la ville. Ambiance assurée!

Trio infernal

À l’aube de ce quatrième rendez-vous de la saison, Dylan Derdaele (Belgium Racing) pointe au commandement. Déjà champion en 2016, le Belge de 27 ans fait partie des références du peloton. Mais le Limbourgeois, vainqueur de deux courses cette année, ne compte que 4 points d’avance sur Max van Splunteren (Team GP Elite), lauréat lui aussi à deux reprises. Après quelques belles prestations au niveau international, le Néerlandais de 23 ans entend bien faire décoller sa carrière via la Porsche Carrera Cup Benelux.

C’est le cas aussi de Loek Hartog! Alors qu’il n’a que 16 ans, le jeune Néerlandais du Bas Koeten Racing est l’incontestable révélation de ce début de saison. Champion de la Ford Fiesta Sprint Cup en 2018, il est passé avec brio d’une voiture de tourisme de 150 chevaux à une Porsche 911 GT3 Cup de 485 chevaux. Après avoir remporté le Porsche Junior Recruitment Program l’hiver dernier, Loek a reçu un soutien du promoteur de la Cup Benelux pour faire ses débuts cette année. Avec une victoire et une troisième place provisoire au championnat, à 13 points seulement du leader, il prouve que la confiance placée en lui n’est décidément pas usurpée!

Coups d’éclat

Derrière ce trio, les autres doivent désormais miser sur les coups d’éclat… et espérer un brin de réussite pour recoller aux leaders. C’est notamment le cas du champion 2017 et vice-champion 2018, Xavier Maassen (DVB Racing). Particulièrement malchanceux en début de saison, le Néerlandais de 39 ans est monté deux fois sur le podium, mais il ne compte toujours aucune victoire. Ce sera son objectif !

À l’inverse, un pilote qui a fait ses débuts lors du troisième meeting, à Zandvoort, s’est déjà imposé. Engagé par le Bas Koeten Racing, Kay van Berlo n’a que 18 ans, mais il compte déjà une belle expérience, notamment en prototype LMP3. Pour sa toute première épreuve dans une Porsche 911 GT3 Cup, il est donc parvenu à accrocher un premier succès qui en dit long sur son potentiel avant sa deuxième apparition dans la Cup.

Comme prévu, les premiers rôles sont donc joués aussi bien par des pilotes expérimentés que par des jeunes loups. Mais quelques outsiders entendent bien se mêler à la fête à Assen. On pense aux frères Jesse et Daan van Kuijk (Team GP Elite), à Jürgen Van Hover (Speedlover)ou au jeune Lucas Groeneveld (Team GP Elite).

Pilotes B : Saelens face à Grouwels

Dans la catégorie des Pilotes B, on assiste depuis le début de l’année à un duel entre Nicolas Saelens (Belgium Racing) et Roger Grouwels (RaceArt). Très régulier, le Belge a pris l’avantage sur le Néerlandais et il compte bien le garder en ce week-end de fête nationale en Belgique. Mais Roger Grouwels aura l’avantage d’évoluer sur ses terres! L’arbitre de ce combat devrait être Ziad Geris (Team GP Elite), qui n’avait pas marqué de point lors du premier rendez-vous, mais qui s’est offert les deux victoires à Zandvoort. Un autre Néerlandais, Bas Barenburg (RaceArt), est en embuscade. Accidentée lors de la course du Porsche Endurance Trophy Benelux à Spa-Francorchamps samedi dernier, la voiture de Rik Renmans (Speedlover) ne pourra malheureusement pas être réparée dans les temps.

Deux séances d’essais libres ont au menu avant les essais qualificatifs samedi à 8h40. Comme d’habitude, deux courses sont au programme : samedi à 17h50 et dimanche à 15h25. Reste à savoir qui entamera la trêve estivale en tête du championnat!

Source: Com