Avec le Renties Ypres Rally, c’était le rallye le plus important de la saison qui figurait le week-end dernier au programme de Cédric Cherain et Filip Cuvelier. L’affiche de cette 54e édition du Rallye d’Ypres était particulièrement impressionnante avec, outre la présence des meilleurs pilotes belges, celle de tous les ténors du championnat britannique mais aussi des pilotes de calibre international comme Bryan Bouffier, Kevin Abbring et évidemment Thierry Neuville, le leader du Championnat du Monde. Un pilote que connaît très bien Cédric Cherain puisqu’il était en 2008 l’un de ses concurrents dans le Fiesta Trophy. 

Cédric Cherain et Filip Cuvelier étaient finalement au départ à Ypres avec une Skoda Fabia R5 du team italien Metior : « Nous avons négocié pour une C3 R5. Et si nous étions proches de prendre le départ avec une Fiesta R5, notre choix s’est finalement porté sur la Skoda Fabia R5 de l’équipe Metior, un team italien jeune mais extrêmement professionnel. La voiture de Metior bénéficie d’une excellente finition et dispose de toutes les évolutions. »

Après avoir signé le 7e temps lors de la Qualifying Stage, Cédric créait la surprise vendredi midi en optant résolument pour la première position sur la route. Un choix audacieux permettant de mettre en valeur les partenaires de l’équipage, dont le manufacturier de pneus DMack. Au terme de la première soirée de course, Cédric et Filip occupaient la 5e place provisoire à seulement 38″ du leader Thierry Neuville. Samedi, après le retrait de Kevin Demaerschalk, l’équipage s’emparait de la quatrième place.

« Avec le plateau de cette année, cette quatrième place est naturellement un bon résultat », explique Cédric Cherain. « Mais sur les autres épreuves, je parviens toujours à rivaliser avec Vincent Verschueren et Kris Princen. Ici, je n’ai pu empêcher un écart de se former. Notre base de test n’était visiblement pas représentative du reste du parcours et nous avons donc entamé l’épreuve avec un set-up trop dur. Il nous a fallu quasiment tout le rallye pour trouver de bons réglages. Le trou était déjà fait par rapport à Vincent Verschueren et Kris Princen. C’est un peu dommage. Mais c’est logique aussi. Ma dernière vraie participation à Ypres remonte à 2014 puisqu’en 2015 et 2016, j’ai chaque fois abandonné dans la première spéciale. L’an dernier, je n’étais même pas au départ. Vincent Verschueren et Kris Princen ont disputé Ypres l’an dernier en Skoda Fabia R5 et ils savaient donc avec quel set-up prendre le départ. »

Dans le baquet de droite, Filip Cuvelier était aussi satisfait du résultat final : « Cette quatrième place est un excellent résultat. Cédric a très bien roulé et à partir de samedi midi, nous n’avons plus vraiment attaqué car nous savions que nous ne pouvions plus constituer une menace pour les pilotes qui nous précédaient. Dès lors, il convenait d’être intelligent et de terminer pour empocher des points. C’est ce que nous avons fait. Après notre deuxième place au Rallye de Wallonie, c’est à nouveau un bon résultat qui nous met en confiance pour la fin de la saison. »

En effet, les deux épreuves préférées de Cédric Cherain arrivent seulement. A l’East Belgian Rally, le Liégeois a toujours été extrêmement performant. Et au Condroz, il revendiquera aussi la victoire. 

Photos Loïc Nautet