Le Liégeois sera au départ à Saint-Vith sur une DS3 R5

On ne l’avait plus revu en action depuis le Rallye de Walllonie, mais ce prochain week-end, Cédric Cherain reprendra le volant de la DS 3 R5 de la structure italienne D-Max afin d’entamer son programme de fin de saison, qui passera par l’East Belgian Rally et bien sûr le Rallye du Condroz-Huy. Ce samedi, c’est à Saint-Vith que le citoyen de Fléron a rendez-vous, à l’occasion d’une épreuve qu’il connaît très bien, et qu’il apprécie par-dessus tout.

« L’East Belgian Rally, c’est mon parcours, annonce en souriant Cédric Cherain. Je pense que j’en connais toutes les spéciales au millimètre près. J’ai déjà pris part à cette épreuve à neuf reprises, avec pour meilleurs résultats trois podiums et surtout la superbe victoire de l’an dernier, face à Freddy Loix et à voitures égales. Ces spéciales, elles sont hyper rapides et techniques à la fois. Il faut savoir où on met les roues, car les sommets sont nombreux. Une question de confiance et de gros cœur… »

Pour cette édition 2017, Cédric sait que la tâche sera sans doute plus compliquée face aux Skoda Fabia R5 de Kris Princen, Vincent Verschueren et Ghislain de Mévius. « A priori, battre les Skoda sur cette épreuve qui demande avant tout de la puissance moteur, c’est délicat, poursuit le Liégeois. J’aurai néanmoins pour avantage une parfaite connaissance des lieux et le fait de ne pas jouer de championnat. Je vais pouvoir attaquer d’emblée, et si par hasard la pluie est au rendez-vous, la différence entre les voitures sera nivelée… » Or, pour cette fin de semaine, c’est une météo… maussade qui est annoncée.

Pour aborder l’East Belgian Rally dans les meilleures conditions, Cédric Cherain sera copiloté par Olivier Beck. Et ce sont des pneumatiques DMACK qui chausseront la DS 3 R5 D-Max. « Tous les ingrédients semblent réunis pour performer dès les premières spéciales, estime Cédric. Et le manque de kilomètres ne me contrarie pas plus que ça. Ce qui est sûr, c’est qu’au vu du plateau réuni, la lutte pour la gagne et les places d’honneur sera très intense. Tant mieux ! »

A Saint-Vith, la DS 3 R5 de Cédric Cherain et Olivier Beck portera les couleurs de Herregods Franssen, Citropol, Evolusys, Aliplast, Label Immo Huy, CHL NGR Challenger, Eros et celles du Groupe Sud Presse. Rendez-vous au bord des superbes spéciales de l’est du pays pour voir débouler le bolide français…