Le Belgian Rally Championship 2019 s’est achevé de manière incroyable ce dimanche dans la région de Huy. Les conditions météorologiques très automnales ont allègrement compliqué la tâche des équipages, et pour certains, les erreurs et autres incidents se sont multipliés. Il n’en fallait pas plus à Cédric De Cecco et Jérôme Humblet pour monter en puissance. Dans la foulée du top 5 au terme de l’East Belgian Rally, le duo a de nouveau positionné la Skoda Fabia R5 du team Metior en 5ème position, se jouant de tous les pièges de fin de course…

« Il faudrait être sot pour ne pas être satisfait d’un tel résultat, analyse Cédric. Nous avons évolué pour la première fois au volant de la Skoda Fabia R5 dans sa version Evo, et vu les conditions souvent extrêmes, on pouvait s’attendre à un baptême compliqué. Samedi matin, je n’ai certainement pas tout donné, préférant aborder ce Condroz avec méthode. Dès les spéciales de l’après-midi, nous avons pu hausser le rythme, et le dimanche, je pense avoir démontré que la pointe de vitesse est clairement là. Comme notre roulage est moins important que la majeure partie de nos concurrents directs, la première journée d’un tel rallye permet avant tout de prendre confiance en la voiture. Quand on repart le dimanche matin, la sérénité est davantage au rendez-vous, dans la mesure où on sait comment la monture réagit. Cela permet d’attaquer davantage. Surtout dès l’instant où aucune contrariété technique ne vient perturber la progression… »

Ce Condroz-Huy 2019 a notamment valu par sa spéciale Ouffet-Clavier, qui était aussi la dernière du rallye. Un énorme piège dans lequel bien des équipages sont tombés… « Dès les reconnaissances, je savais que ce tronçon serait délicat en cas de conditions météo compliquées. Et là, nous avons été servis !, poursuit le pilote de la Skoda Metior. Durant les spéciales précédentes, j’ai signé de bons chronos me permettant d’aborder cette ES20 avec une trentaine de secondes de marge sur mes adversaires directs. Quand j’ai vu que Vincent Verschueren était sorti en contre-bas de la route, j’ai redoublé de prudence, sans néanmoins traîner en chemin. Nous avons conservé une avance suffisante sur Xavier Bouche, de quoi nous permettre de célébrer un plantureux top 5. Au bout d’une épreuve aussi difficile, et au volant d’une nouvelle auto, c’est vraiment un résultat qui nous ravit Jérôme et moi. »

Cette belle fin de saison, Cédric De Cecco la dédie à un supporter, Cédric, dit ‘Barba Rossa’, proche de Christophe Detandt, responsable de la société Yacco Belgique, partenaire privilégié de l’équipage. « C’était un fan de Yacco, qui comptait parmi nos meilleurs supporters. La maladie l’a emporté dimanche matin. Ce top 5 du Condroz, je le lui dédie. Sûr qu’il aurait apprécié le spectacle… »

Alors que Cédric De Cecco va envisager à tête reposée la saison sportive 2020, il tient à remercier l’ensemble des partenaires qui ont rendu possible cette prestation de choix lors de la finale du BRC 2019, en l’occurrence Yacco, Ixo Models, MC Solar, Roof Isolation, Groupe Mazzoni, Hankook, Hofman, Spa Racing, NPR Technic, AMV Engineering, Lunch Garden Flémalle & Libramont, Auto-Attelage, T-Management, CD Designers, Artec Piscines, Marina Racewear, EC&M, Industrie et Maintenance, T.S.N. et Ivan Martin.

Source: Com