En remportant la course longue, puis en ramenant la cinquième place dans le sprint, Charles Leclerc a une nouvelle fois accru son avance en tête du championnat de Formule 2.

Le pilote monégasque n’en finit pas de survoler la Formule 2. Samedi à Silverstone, il a signé son cinquième succès de la saison, le quatrième dans une course longue pour laquelle il s’élançait, encore, en pole-position. C’est la sixième fois en six meetings. Le pilote Ferrari n’a été menacé à aucun moment, si ce n’est pas sa mécanique, qui lui a fait quelques frayeurs, sous la forme d’un important nuage de fumée sorti de son moteur en début d’épreuve. Une image impressionnante mais un souci mineur en fait qui n’avait pas d’influence sur sa cadence.

A plusieurs encablures de Leclerc, Norman Nato (Arden) sécurisait sa deuxième place devant Rowland (Dams), par instants menaçant. Derrière ce trio, la quatrième place était très disputée entre les pilotes Russian Time – Markelov (4e) et Ghiotto (6e), Canamasas (Rapax) intercalé à la 5e place, King (MP Motorsport) et Latifi (Dams) qui fermait la marche de ce groupe de bagarreurs.

Latifi a retenu la leçon

Ce matin, Nicholas Latifi profitait de sa huitième place pour se retrouver en pole position de la course sprint. Et cette fois, à l’inverse de l’épreuve de Barcelone où il avait commis une petite erreur alors qu’il était en tête, le Canadien a réalisé une prestation parfaite, jamais inquiété par son suivant, Lucas Ghiotto. Au contraire, l’Italien devait surveiller dans ses rétros Rowland, Markelov et Leclerc qui roulaient dans cet ordre. Le Monégasque était remonté calmement à la cinquième place, débordant au départ Nato, puis King, puis Canamasas. Mais Leclerc était virtuellement quatrième car Rowland s’était montré trop agressif dans le premier tour pour la défense de sa position. Il avait bousculé King, puis Markelov, héritant au passage d’une pénalité de 5 secondes.

La sortie de la safety-car, consécutive à la sortie de Boschung (Campos) à deux tours de la fin changeait la donne en resserrant le peloton. Latifi et Ghiotto refilaient en tête, mais dans un dernier tour très disputé, Leclerc s’inclinait face à une belle attaque de Canamasas pour la quatrième place. Enervant pour le Monégasque, mais sans conséquence néanmoins, puisque la pénalité de Rowland éjectait celui-ci en dehors des points, à la 10e place. Le Britannique perdait même sa deuxième position au classement au profit de Markelov. A 67 points derrière Leclerc qui survole le championnat à mi-parcours.

Résultats:
Course 1: 1. Leclerc (Prema Racing) ; 2. Nato (Arden) ; 3. Rowland (Dams)
Course 2: 1. Latifi (Dams) ; 2. Ghiotto (Russian Time) ; 3. Markelov (Russian Time)

Championnat: 1. Leclerc, 188 ; 2. Markelov, 121 ; 3. Rowland, 117 ; 4. Latifi, 91 ; 5. Ghiotto, 86….

Prochaine épreuve: Budapest Hongrie. 29 et 30 juillet.

Texte René-Jean Labrique – Photos FIA Formula 2