Avec la démonstration du jeune Loek Hartog – 15 ans seulement ! – dans la Cup néerlandaise, mais aussi la première victoire belge de Martin Leburton et l’explosion de Kenny Herremans, la Ford Fiesta Sprint Cup démontre qu’elle constitue la formule idéale pour les jeunes (et moins jeunes) pilotes afin de faire parler d’eux. Car dans la Ford Fiesta Sprint Cup, c’est le pilote – entendez le pied droit – et non la voiture qui décide de la victoire ou de la défaite.

Riche de sa longue expérience, Koen Wijckmans, coordinateur de la Ford Fiesta Sprint Cup belge, est idéalement placé pour mesurer la valeur de cette nouvelle compétition de pur sprint.

La Ford Fiesta Sprint Cup a démontré son bien-fondé en tant que catégorie sprint accessible pour les pilotes qui n’ont pas encore pratiqué le circuit, ou qui ont forgé leur expérience en karting ou en endurance. Avec l’arrivée de la FFSC et ses luttes portière contre portière, nombreux sont ceux qui se remémorent les années dorées du Ford Escort Mexico Trophy, qui était la Fiesta Cup des années ’70. A juste titre, car la Ford Fiesta Sprint Cup, ce sont de superbes manœuvres de dépassements, des rebondissements et, ce qui ne gâche rien, un plateau complet de pilote qui se battent pour la moindre place à chaque tour !’’

 

L’image de Kenny Herremans, Martin Leburton, Jens Verbesselt, Philippe Huart, ainsi que Stienes Longin lors de la Course 2, se battant comme des chiffonniers mètre après mètre est assez parlante.

“Et j’ajouterai sans hésiter la lutte entre les équipiers de chez Floral, Ruben Valckenaere et Thibault Parmentier, à la liste des points d’orgue à ne pas oublier, poursuit le coordinateur de la Cup belge. Surtout parce qu’avant cette compétition, ils n’avaient jamais effectué le moindre mètre sur circuit, pour se retrouver en train de tout donner jusqu’au bout afin de décrocher la 2ème place dans le classement des Juniors. Leur passe d’armes était une parfaite promotion pour la Ford Fiesta Sprint Cup ! Quand je vois comment les frères Redant ont évolué depuis le premier meeting, et la manière dont ils se sont imposés comme des pilotes de course, je ne peux qu’affirmer que la Fiesta Cup est une pépinière de talents pour les futurs championnats tourisme !’’

Et ce n’est pas uniquement sur la piste qu’Ayrton et Yannick Redant, Thibault Parmentier, Ruben Valckenaere, Nick Stox, Hanne Terium and co ont gagné en style. Après chaque course des Ford Fiesta Sprint Cup belge et hollandaise, on se donne rendez-vous dans le bureau de la direction de course !

“Nous ne voulons absolument pas jouer les redresseurs de tort qui font le grand doigt, explique Bobbe Veldkamp, qui veille au respect des règles sportives avec Kees Koning et Jaap Molmans. Ce sont des courses disputées sur de courtes distances, avec des autos qui sont identiques, ce qui signifie que le moindre incident impliquant un ou plusieurs pilote(s) retient notre attention et est abordé et débattu avec les concurrents concernés. Pas juste pour distribuer les pénalités, mais plutôt pour leur expliquer ce qu’ils ont fait de mal, mais aussi les entendre et comprendre pourquoi ils ont commis telle ou telle manœuvre. En passant en revue les images de la course tous ensemble, ils retiennent mieux la leçon pour l’epreuve suivante. Mais si quelqu’un doit se rendre un peu trop souvent chez nous, nous tenons à être rigoureux, en appliquant des pénalités qui sont justes !’’

Que la Ford Fiesta Sprint Cup belge se retrouve avec cinq candidats au titre lors de la finale sur le TT Circuit Assen en dit encore plus sur le haut niveau de cette nouvelle compétition. FordStore Feyaerts doit encore désigner le pilote qui se retrouvera au volant de la #24, car Stienes Longin ne sera pas en mesure de défendre sa place de leader. Il prendra part aux compétitions de NASCAR Euro Series et de Belcar sur le circuit de Zolder le même week-end, et devra attendre pour savoir qui des quatre autres sera en mesure d’améliorer son propre score, et ainsi décrocher le titre. Kenny Herremans, Martin Leburton, Ayrton Redant ou Jens Verbesselt ? Ah oui, Herremans est bien le plus âgé des quatre du haut de ses 30 printemps, tandis qu’Ayrton, à 21 ans, est le plus jeune, et quasiment champion chez les Juniors.

L’arrivée de la Ford Fiesta Sprint Cup ne laisse personne indifférent et l’intérêt du petit monde du karting est évident. C’est ainsi que ce week-end, Félix Wargé, champion de Belgique Rotax en 2015, vice-Champion d’Europe et vice-Champion du Monde Rotax Max en 2017, a rendu une petite visite à Vanspringel Motorsport, ce qui vient confirmer qu’en 2019, on devrait voir débouler plusieurs jeunes loups…

Championnat: 1. Stienes Longin 110; 2. Kenny Herremans 105 ; 3. Martin Leburton 98 ; 4. Ayrton Redant 95 ; 5. Jens Verbesselt 92 ; 6. Philippe Huart 72 ; 7. Yannick Redant 68 ; 8. Thibault Parmentier 62 ; 9. Jo Vandersmissen 40 ; 10. Phil Bastiaans, Nick Stox 39 ; 11. Bert Longin 37 ; 12. Frank Van Langendonck 33; 13. Romain Degeer 32 ; 14. Ruben Valckenaere 30; 15. Hanne Terium 29; 16. Kata Bozo 26 ; 17. Rik Geerts 15; 18. Roland Bezuur 6.

Junior Ford Fiesta Sprint Cup: 1. A. Redant 95 ; 2. Y. Redant 68 ; 3. Thibault Parmentier 62 ; 4. Nick Stox 39; 5. Romain Degeer 32 ; 6. Ruben Valckenaere 30 ; 7. Hanne Terium 29; 8. Kata Bozo 26 : 9. Rik Geerts 15

Ford Dealer – Team Championship: 1. FordStore Feyaerts 146; 2. Ford Van den Bossche 110 ; 3. Ford Geeraerts, Vanspringel Motorsport 104; 5. Ford Garage Trading 99; 6. Ford Hergon 81; 7. Unicars 71; 8. Herroelen Motors 49; 9. Ford Delhez 37

Source: Com