Stoffel Vandoorne prudent avant Okayama

Après une première course très prometteuse en Super Formula à Suzuka où il a décroché la 3e place, Stoffel Vandoorne aborde le meeting d’Okayama avec une relative prudence. Il est vrai que cette piste offre des caractéristiques radicalement différentes de celles affichées par le tracé de la manche inaugurale.

Le pilote de réserve de l’écurie McLaren-Honda ne sera pas au Grand Prix de Monaco, ce week-end. Et pour cause ! Au même moment se tiendra le deuxième rendez-vous du championnat de Super Formula japonais. La piste sur laquelle le représentant du RACB National Team va pouvoir s’exprimer au volant de la monoplace du Dacomo Team Dandelion Racing offre pourtant quelques similitudes avec le tracé en Principauté.

« Autant Suzuka est composé de longues courbes très rapides, autant Okayama est truffé de virages lents, souvent à 90 degrés », explique notre compatriote. « Autre particularité de cette piste longue de 3,7 km: on y trouve peu de dégagements. Ce qui signifie qu’on n’y a pas droit à l’erreur. Les rails sont vraiment très près du bitume ! »

Voici quelques semaines, Stoffel a eu l’opportunité de se familiariser avec le tracé. Un apprentissage qui s’était remarquablement déroulé. « C’est vrai que lors de l’unique journée d’essais à laquelle j’ai pu participer avant de m’envoler pour Bahreïn, j’ai réalisé le 3e chrono de l’après-midi. Un résultat qui me permet d’aborder ce rendez-vous en confiance tout en restant prudent. Lors de ce test, il faisait 15 degrés grand maximum. Ce week-end, le mercure devrait grimper jusqu’à 30 degrés. Un paramètre qui va forcément changer radicalement le comportement de la voiture. Je pressens que l’élaboration du set-up ne sera pas simple à établir. »

Le jeune Belge avoue ne pas savoir où il se situera… « Je me souviens qu’à Suzuka, nous n’étions pas très performants en début de meeting. Les choses ont évolué par la suite mais grimper sur le podium dans ce championnat d’un niveau si relevé, c’était un peu inattendu. Je vais donc aborder Okayama de la même manière: en donnant le meilleur de moi-même, comme d’habitude. »