Vous n’avez pas pu le manquer, le dernier numéro de SPEED Magazine regorge d’articles comme vous les aimez. Entre une rencontre exclusive avec l’icône italo-américaine Mario Andretti ou l’interview du miraculé Tiago Monteiro, nous vous avons aussi réservé un tête-à-tête belgo-belge avec Christian Loriaux.

Notre journaliste Thomas Bastin s’est rendu dans l’appartement de l’ingénieur carolo et celui-ci n’a éludé aucune de ses questions. De ses sorties nocturnes avec la voiture de sa mère sur les spéciales du Bianchi Rally (bien avant le permis de conduire!) jusqu’à ses publications parfois controversées sur les réseaux sociaux, Christian a toujours répondu avec sa franchise habituelle. Voici quelques morceaux choisis.

Sur le début de sa carrière:

«J’ai écrit une lettre à David Richards en lui expliquant que je voulais absolument travailler pour Prodrive. Je lui ai même proposé de travailler gratuitement au début pour lui prouver mes capacités. (…) C’est à ce jour la seule lettre de candidature que j’ai envoyée!»

Sur le tournant de sa carrière:

«J’ai failli aller en F1, ce qui aurait été bien pour ma carte de visite et mon compte en banque. L’aspect technique m’intéressait et j’aurais beaucoup appris. Mais la F1 en elle-même ne me passionnait pas. Puis Malcolm m’a appelé à ce moment.»

Sur son travail actuel sur la Bentley Continental GT3:

«Une épreuve de 12 ou de 24 heures, tu peux la perdre par malchance. Mais je peux te dire que tu ne la gagnes jamais par chance!

Sur ses réseaux sociaux:

«Je me suis fait engueuler par Malcom. Aux dernières 24H de Spa, un constructeur a même essayé que je me fasse virer parce que ses responsables étaient fâchés sur une de mes publications.»

Et sur ceux de Sébastien Ogier et surtout de sa femme, qui avait parlé de #Shitroën sur ses réseaux sociaux:

«Seb est un super pilote! Mais quand tu es payé des millions par un constructeur, ce n’est pas cool de faire ce que lui et sa femme ont fait.»

Sur François Duval et Markko Märtin:

«Je me souviens que Markko Märtin et François refusaient de se dire bonjour, prétextant tous les deux que c’était l’autre qui ne le saluait pas le matin.»

Pendant que nous préparons avec passion le #33, retrouvez l’interview complète de Christian Loriaux dans le #32 de SPEED Magazine!

En cette période de crise, plus que jamais, notre magazine a besoin de vous. Vous aimez nos articles, nos interviews et nos reportages? Soutenez-nous en vous abonnant ou, tout simplement, en nous achetant massivement en librairie. Vous nous soutiendrez tout en témoignant également votre soutien à votre libraire. Lui aussi en a besoin!

Un abonnement (12 numéros pour le prix de 10) ne coûte que 65€ que vous pouvez verser sur le compte de Caïra Edition BE57 1325 3228 6935.

Parlez-en autour de vous! Merci d’avance pour votre aide et bonne lecture!