Présentation nouvelle Citroën C4 (21.06.2020)

Citroën avait mis sa carrière entre parenthèses (retirée du catalogue voici un peu plus de 2 ans), mais on savait qu’elle allait réapparaître, la voilà qui se dévoile en grandes lignes un peu plus tôt que le 30 juin initialement annoncé. Celle qui crée cette surprise, c’est la nouvelle Citroën C4, qui en profite pour faire d’une pierre deux coups en poursuivant l’offensive électrique lancée par la marque au double chevron. Petit aperçu déjà assez précis, avant d’en savoir davantage d’ici fin juin. (Marc Lacroix / Images Copyright William CROZES @ Continental Productions)

DESIGN

La nouvelle C4 s’identifie directement comme une Citroën par sa face avant mais sa silhouette marque une nouvelle étape du style maison.

 

Comme ses devancières la nouvelle Citroën C4 entend s’attaquer au marché des berlines compactes, sauf que face aux stars de ce marché (Ford Focus, Peugeot 308, VW Golf…), qui présentent toutes des styles tout à fait classiques, elle adopte un look inédit, audacieux, avec une ligne surélevée, façon SUV, et une ligne de toit fuyante, comme un coupé. L’arrière se fait même totalement inédit, un peu à la manière de ce que nous font Honda ou Toyota.

 

HABITACLE

On pouvait s’y attendre, la nouvelle C4 reste fidèle au positionnement « essentiel » décidé par la marque française voici quelques années. L’habitacle se veut donc épuré. Alors que la marque aux chevrons annonce une belle habitabilité et des aspects pratiques à bord, les sièges Advanced Comfort contribueront à garantir un confort Citroën. La marque annonce par ailleurs une innovation inédite pour le passager à découvrir en Première Mondiale !

TECHNIQUE

La nouvelle C4 laisse le choix entre essence, diesel et… 100% électrique. La dernière citée se fait alors ë-C4 et, après les C5 Aircross Hybrid, Ami, ë-Jumpy et ë-SpaceTourer, est le 5e membre de la famille naissante de modèles électrifiés de Citroën. Proposer cette version tient au fait que la nouvelle C4 est bâtie sur la plate-forme « CMP » de PSA, celle des nouvelles DS 3 Crossback, Peugeot 208 / 2008 et Opel Corsa, plutôt que sur la « EMP2 » de sa cousine Peugeot 308. Comme ses alter ego, la ë-C4 fournira 136 ch (100 kW) et 260 Nm de couple ; sa batterie de 50 kWh devrait lui permettre une autonomie supérieure à 300 km « WLTP ».

Autre tradition à laquelle tient Citroën, le confort, ce qui lui vaudra, comme les C4 Cactus restylée et C5 Aircross, des suspensions avec Butées Hydrauliques Progressives ; un point majeur qui lui permettra de se distinguer face à ses concurrentes.

COMMERCIALISATION

La production débutera cet automne ; les commandes seront prises dès fin août, pour toutes les motorisations. Le tarif devrait débuter vers 20.000€ en moteur thermique, environ 35.000€ pour la 100% électrique.

 

RESUMEAvec respectivement 300.000 et 200.000 ventes depuis leurs lancements fin 2017, les SUV C3 Aircross et C5 Aircross ont bien débuté leur carrière et un peu remis Citroën sur les rails. Si la nouvelle C4 constitue une nouvelle étape importante pour le constructeur français, et qu’elle joue le jeu de « l’électrique », il reste à savoir l’accueil que réservera le public à ce modèle au look audacieux. Une manière de faire qui n’a pourtant pas vraiment réussi ces dernières années à Citroën, comme en atteste le succès plus que mitigé de la C4 Cactus. En 2004 déjà, le coupé C4 exhibait lui aussi une ligne particulière et son succès ne fut guère plus ample… La question mérite donc d’être posée, non ?