Trois nouvelles Citroën C3 R5 étaient au départ de ce Rallye du Condroz particulièrement relevé, aux mains de Stéphane Lefebvre, Xavier Baugnet et Kevin Demaerschalk, qui défendait les couleurs de Citroën Belux. Et toutes trois ont rallié l’arrivée de l’ultime manche du Championnat de Belgique, démontrant une nouvelle fois la compétitivité de la nouvelle arme de Citroën Racing pour la compétition-client. Si Stéphane Lefebvre offrait à Citroën une superbe victoire, la troisième au cours des cinq dernières éditions, Kevin Demaerschalk ralliait l’arrivée au 7e rang juste devant Xavier Baugnet.

  « Une fois encore, avec la victoire de Stéphane Lefebvre, pas moins de neuf meilleurs temps au total et ce beau résultat d’ensemble, nous avons eu la preuve que la Citroën C3 R5 est particulièrement bien née »,se réjouit Anouk Van Vliet, Directrice Communication de Citroën Belux. « Sans une pénalité encourue ce dimanche et qui lui a coûté deux places, Kevin Demaerschalk aurait atteint l’objectif fixé avant le départ, soit la cinquième place. La satisfaction est donc de mise pour sa prestation ce week-end. »   

Préparer l’avenir   

Rallier l’arrivée était la priorité de Kevin Demaerschalk et Lara Vanneste ce week-end sur la Citroën C3 R5 engagée par le team J-Motorsport et soutenue par Citroën Belux. « Vu le peu de kilomètres parcourus en course depuis Ypres en juin, nous pouvons être contents de notre résultat, » note Kevin.« Clairement, le set-up de départ ne nous convenait pas et il m’a fallu du temps pour que je puisse me sentir à l’aise. Ce qui était le cas ce dimanche sur certaines spéciales. Et les chronos se sont directement améliorés. Évidemment, je regrette ces 20 secondes de pénalité pour une incompréhension au moment de repartir de Huy dimanche matin, qui nous coûtent deux places. Sans cela, nous avions en poche le Top 5 qui était notre objectif au départ. Et les quatre concurrents qui nous précédaient, il faut le reconnaître, nous n’aurions de toute manière pas pu aller les chercher. »   

Responsable du team J-Motorsport, Frederic Miclotte dressait aussi un bilan satisfaisant de ce troisième rallye de Kevin Demaerschalk au volant de la Citroën C3 R5. « Le job est fait ! Sans la pénalité, c’était le Top 5 visé ce week-end. Nous sommes impatients de pouvoir poursuivre le travail d’adaptation de la C3 R5 au terrain belge, qui est très spécifique, afin de donner à Kevin une voiture en mesure de le mettre pleinement en confiance pour qu’il puisse se donner à 100% à son volant, ce qui n’est pas encore le cas. Il était important pour lui, mais aussi pour toute l’équipe J-Motorsport, de rejoindre l’arrivée de ce Rallye du Condroz. Nous allons désormais pouvoir travailler en vue de la saison prochaine. »

Source: Com