Face aux références allemandes, Lexus tente de se faire une petite place au sein du segment « Premium ». Au-delà du luxe, il propose aussi des variantes survitaminées sous la désignation « F ». Nous avons découvert la berline GS-F et ses 477 ch.  (Marc Lacroix)

lexus-gsf-x2

Là où certains font dans la – relative – discrétion, Lexus fait dans le tape-à-l’œil. De la pointe des boucliers avant, largement percés, au petit becquet posé sur la malle arrière, le style sportif ajoute à celui déjà très personnel de la marque, notamment au travers de la fameuse calandre en « X ».

lexus-gsf-body-det

Notons aussi une quadruple sortie d’échappement, des jantes spécifiques (255/ 35R19 et 275/ 35R19) et des ouïes d’extraction d’air derrière les passages de roues avant, sans oublier bien entendu des logos « F » disséminés tout autour de la carrosserie

lexus-gsf-in

L’habitacle est celui de la GS classique, en mode « full » équipement » et agrémenté de quelques spécificités.

lexus-gsf-fr-seats

Parme ces spécificités, des sièges baquet qui offrent un excellent maintien. On adore !

lexus-gsf-rr-seats

A l’arrière, la banquette peut accueillir confortablement 3 personnes.

lexus-gsf-in-det2

La montre intégrée au centre de la planche de bord est classe. En revanche, la commande (souris) de l’écran digital manque de précision. Pas agréable…

 

L’équipement répond à la philosophie de Lexus : pléthorique. Il comprend pas mal d’équipements sécuritaires (assistances au démarrage en côte et au maintien de trajectoire, régulateur de vitesse adaptatif, éclairage adaptatif, sécurité pré-collision, lecture signalisation routière, angle mort…).

lexus-gsf-pedal-alu

Le caractère sportif s’impose avec des inserts alu, comme pour le pédalier. Un pack d’inserts en carbone peut compléter le tout.

lexus-gsf-eng

Au contraire de la concurrence, Lexus ne cède pas au downsizing et/ ou la suralimentation ; sa GS-F adopte un bloc atmosphérique V8 5.0-477 ch. La musique est magique, le punch aussi… 0-100 km/h : 4″6 ; vitesse maxi : 270 km/h (sur circuit bien entendu !). Bref, envoûtant ; pour le moins !

lexus-gsf-boot

Au-delà des 3.500 t/min, la sonorité du V8 se fait plus rauque, plus enthousiasmante. Mis en exergue dans l’habitacle par un synthétiseur de son, il imité une vraie auto de course.

lexus-gsf-rrl-act

A l’usage, ce bloc s’avère pointu avec un couple impressionnant de 530 Nm de 4.800 à 5.600 t/min). Jouez du levier de vitesses et vous serez conquis.

lexus-gsf-gearbox

La boîte 8 automatique (avec palettes au volant) exclusivement montée avec ce modèle s’adapte à toutes les situations. Cool en conduite posée, hyper réactive en mode extrême, tout en vous laissant une grande liberté dans la sélection des rapports. Conseil : sportif, sélectionnez le mode manuel.

lexus-gsf-lsid-act

La motricité est impressionnante. Merci le « diff » à système répartition vectorielle du couple (selon conditions d’adhérence distribue inégalement le couple entre roues arrière gauche et droite).

lexus-gsf-fr-act

Ce système va plus loin encore en mode Sport+ : en décélération, transmet davantage de frein moteur à la roue intérieure du virage en approche que la roue extérieure, ce qui améliore l’entrée en courbe.

lexus-gsf-frr-act

En conduite sportive, la direction gagnerait à être plus consistante, à mieux renvoyer les infos.

lexus-gsf-dashx2

En modes « Normal » et « Eco », le confort global est excellent et le comportement sécurisant comme le revendique une bonne berline utilisée au quotidien mais au besoin, la gentille familiale saura donner satisfaction aux plus sportifs, même si l’on pourra déplorer un léger tangage de caisse en usage dynamique ; les 1.800 kg se font parfois ressentir dans le « serré ».

lexus-gsf-fr

Pour arrêter cette imposante berline, le freinage a été confié à Brembo.

lexus-gsf-lg

Côté prix, si l’on tient compte de l’équipement de série ultra-complet, les 103.650€ réclamés (liste de prix) rendent ce modèle nettement plus accessibles que le trio germain auquel s’attaque.