Jean Schmits et Philippe Dewulf animent le championnat RACB

Jean Schmits n’a décidément rien perdu (S. China)

Jean Schmits n’a décidément rien perdu (S. China)

Avec plus de 100 équipages au départ, les organisateurs du Gaume Racing Club peuvent être fiers de leur organisation. Cette 27ème édition accueillait à nouveau les acteurs nationaux et régionaux de la discipline. Venus se faire plaisir sur le court mais rapide tracé de Grandcourt, Jean Schmits et Philippe Dewulf ont remporté cette édition au même titre que Christophe Le Nouvel et Didier Boemer côté ASAF.

Epreuve RACB :

Comme l’an dernier, le multiple champion de la discipline, Jean Schmits, n’hésitait pas à venir se faire plaisir en Gaume avec sa mythique Ralt F3000. Améliorant son chrono de 2018 de quatre dixièmes dans sa deuxième montée, il gagnait l’épreuve sur base de sa meilleure des trois montées, à 162km/h de moyenne tout de même ! Deuxième, le Français Jacky Gourdet (Norma M20F) améliorait constamment et remportait même la dernière montée pour un centième sur Schmits. De faible écart, il en était également question pour la dernière marche du podium avec l’autre Français Roland Tromp (Tatuus Formula Master) qui prenait le meilleur sur le plus belge des espagnols, Pascual Perez (Norma M20FC), pour seulement 18 centièmes. Dans le top 5, le français Jérôme Christoph (Renault Tatuus) précédait quatre vainqueurs de classe avec la famille Marchal séparée par Gilles Saintmard (Dallara F393) tandis que John Lingier (Radical Prosport) suivait plus loin. Comme Gourdet d’ailleurs, Jacques (Formule Van Diemen) et Adrien (Silver Car S2F) sont déjà champions de leur classe.

Philippe Dewulf s’est montré le plus rapide parmi les voitures fermées en National (S. China)

Des essais à la dernière montée officielle, il n’y en aura eu que pour la Citroën Xsara WRC de Philippe Dewulf. Finalement, il aura manqué 54 centièmes à Martin Bach et sa Mitsubishi Lancer Evo6 pour jouer la victoire, qui n’aura néanmoins pas traîné en route pour précéder Stéphane Emond et sa BMW M3, de 11 centièmes seulement. Course plus délicate cette fois pour Loïc Cordier qui n’arrivait pas à refaire son temps des essais lors des montées officielles. Il précédait néanmoins la rutilante Peugeot 205 d’Eric Schwilden pour cinq centièmes. Une nouvelle fois, Nicolas La Valle (BMW 323i) remportait sa classe au même titre que le Français Bertrand Simonin qui suivait de peu sur une version groupe N de sa BMW M3 E36. Comme en ASAF, joli exploit également d’Anthony Darand qui se classait dans le top 10 avec sa Peugeot 106. Il remportait sa classe au même titre que Sébastien Starck (Renault Clio 3 Cup) et Romain Fontenelle (Peugeot 205 Rallye), par ailleurs 12 et 13ème sur les 22 classés de la catégorie 1 réservée aux voitures de production.

Une fois n’est pas coutume, on retrouvait quatre montures au sein de la catégorie 3 réservée aux historiques. Si Gérard Brasseur se montrait le plus rapide dans la dernière montée avec sa Martini VW MK42, c’est le Français Noël Damiens qui l’emportait sur une autre Martini MK, gagnant des essais et deux premières montées.

Epreuve ASAF :

Christophe Le Nouvel a fait un grand pas vers un nouveau titre communautaire (S. China)

Malgré son absence à Trasenster début juillet, Christophe Le Nouvel est toujours aussi impressionnant et il a déjà remporté sa septième victoire de l’année dimanche dernier. Il compte déjà les neuf résultats nécessaires pour être classé au championnat et avec 99 points attribués à la victoire, le pilote de la Citroën AX n’est qu’à cinq petit points du score parfait. En réalité, seuls deux de ses concurrents, Alain Cricus et Francis Gilles, peuvent espérer le rejoindre… et chacun n’a d’autre choix que de gagner les quatre courses restantes. Absent ici mais vainqueur à Trasenster il y a un mois, Gilles n’a encore jamais battu l’AX à la régulière, au même titre que Cricus, une nouvelle fois deuxième à Grandcourt avec sa Porsche 996 GT4. Et la surprise au général, elle aurait même pu venir de Jean-Baptiste Lavaux, le plus rapide aux essais avec une Renault R5 Turbo qui lui convient à merveille. Le rythme était élevé pour ces trois premiers quand on constate que la Ford Fiesta R5 de Hervé Paternot ne se classait que quatrième à l’addition des deux meilleures montées. Quant à Anthony Darand, il a vécu un fameux week-end à Grandcourt en s’offrant un top 5 au général en Divisions 1-2-3 où se retrouvent les voitures produites en série.

Sixième au général, Michael Mess (Renault Clio) parvenait à prendre le meilleur en 2/7 sur la version 2 Cup d’Arnaud Leclerc. Joli duel également pour la septième place du général entre l’Opel Kadett C de Michele Meunier et la Peugeot 205 Maxi d’Eric Bettel, finalement à l’avantage de ce dernier. Il gagnait également une classe 12 où Steve Fafra, quatrième et 15ème au général ici, avait brillé à Trasenster avec un podium au général avec sa petite VW Golf. De quoi lui permettre de rester troisième au championnat FWB derrière Julien Lupardi (seizième et deuxième en 3/11 derrière Le Nouvel). Proche du top 20, Kevin Moreau (AX) s’offrait facilement la victoire de catégorie, tout comme Philippe Denis (30ème – Ford Focus 1/3), Arnaud Denis (38ème – Toyota Corolla 1/2) et Laurent Grégoire (40ème – AX 3/9). Quant à la disputée classe 5, elle était remportée une nouvelle fois par Andy Denis (Peugeot 205 Rallye) qui prenait aussi la 24ème place du général (pour 91 centièmes) à Dimitri Collignon (Ford Fiesta) à l’addition des deux meilleures montées.

Didier Boemer s’est logiquement imposé en D4 (S. China)

Dans la Division 4 où se retrouvent formules, prototypes et autres kart-cross, Didier Boemer imposait logiquement sa Dallara F394 avec laquelle il menait l’ensemble de la journée. Pour la place de premier dauphin, c’était par contre très animé entre les Hennuyers Grégory Straga (Radical SR4) et Julien Vandeput (Van Diemen). Sur chacune des trois montées, il n’y a jamais eu plus de 12 centièmes entre les deux amis et c’est Straga qui l’emportait finalement pour 11 à l’addition des deux meilleures montées. Premier kart-cross, Julien Saussus finissait également dans le top 5.

Les résultats :

 

RACB :

 

Classement général Catégorie 2 :

  1. J. Schmits (Ralt F3000-1er DE2-18) en 42’’26
  2. J. Gourdet (F/Norma M20F-1er CN21) +0’’26
  3. R. Tromp (Tatuus Formula Master-1er DE2-17) +1’’20
  4. P. Perez (Norma M20F-1er CN20) +1’’38
  5. J. Christoph (Renault Tatuss-DE2-17) +1’’99
  6. J. Marchal (Formule Van Diemen-1er DE2-15) +2’’81
  7. G. Saintmard (Dallara F393-1er DE2-16) +3’’46
  8. A. Marchal (Silver Car S2F Evo-1er CM13) +4’’23
  9. J. Lingier (Radical Pro Sport-1er CN19) +10’’56

(15 classés)

 

Classement général Catégorie 1 :

  1. Ph. Dewulf (Citroën Xsara WRC-1er E1-10) en 47’’16
  2. M. Bach (Mitsubishi Lancer Evo6-E1-10) +0’’54
  3. St. Emond (BMW M3-E1-10) +0’’65
  4. L. Cordier (Porsche 997GT3-E1-10) +2’’65
  5. E. Schwilden (Peugeot 205 Targez-1er E1-8) +2’’70
  6. N. La Valle (BMW 323i-1er E1-9) +5’’05
  7. B. Simonin (BMW M3 E36-1er NBN3) +5’’39
  8. A. Darand (Peugeot 106-1er ABA4) +5’’98
  9. S. Starck (Renault Clio 3 Cup-1er ABA5) +6’’72
  10. R. Fontenelle (Peugeot 205 Rallye-1er E1-7) +6’’90

(22 classés)

 

Classement général Catégorie 3 :

  1. N. Damiens (Martini MK-1er H23) en 52’’61
  2. G. Brasseur (Martini VW MK42-H23) +2’’44
  3. O. De Peuter (Fischer Fury-H23) +13’’22
  4. I. Gibson (Lotus 51A-H23) +18’’80

(4 classés)

 

 

ASAF :

 

Classement général Division 4 :

  1. D. Boemer (Dallara F394-1er 4/16) en 1’31.55
  2. Gr. Straga (Radical SR4-1er 4/15) +1’’74
  3. J. Vandeput (Van Diemen Suzuki-4/15) +1’’85
  4. Fl. Collard (BRC CM09 Evo-4/15) +9’90
  5. J. Saussus (Squal’Car Kart Cross) +17’’34

(6 classés)

 

Classement général Divisions 123 :

  1. Chr. Le Nouvel (Citroën AX GTI-1er 3/11) 1’40.43
  2. A. Cricus (Porsche 996 GT3-1er 2/8) +1’’33
  3. J-B. Lavaux (Renault R5 Turbo-2/8) +1’’81
  4. H. Paternot (Ford Fiesta R5-1er 3/13) +4’’17
  5. A. Darand (Peugeot 106-1er 2/6) +6’’17
  6. M. Mess (Renault Clio-1er 2/7) +6’32
  7. E. Bettel (Peugeot 205 Maxi-1er 3/12) +6’’71
  8. M. Meunier (Opel Kadett C-3/12) +7’’48
  9. D. Nicolay (BMW E30 318 IS-3/12) +7’’73
  10. A. Leclerc (Renault Clio 2 Cup-2/7) +8’’40
  11. K. Moreau (Citroën AX GTi-1er 3/10) +18’’56
  12. An. Denis (Peugeot 205 Rallye-1er 2/5) +19’’58
  13. Ph. Denis (Ford Focus-1er 1/3) +23’’20
  14. Ar. Denis (Toyota Corolla-1er 1/2) +30’’71
  15. L. Grégoire (Citroën AX-1er 3/9) +44’’81