Le pilote de la Citroën AX vainqueur et Francis Gilles vice-champion en D-1-2-3

Christophe Le Nouvel a survolé la saison jusqu’au bout (F. Zielonka)

C’est avec l’épreuve de Houyet, douzième et dernier rendez-vous de la saison, que s’est refermé ce dimanche le championnat ASAF-FWB des courses de côte. Si aucun pilote n’a pris le départ en D4, 45 concurrents, dont tous les prétendants au titre de vice-champion, étaient présents en D123. Derrière le champion 2017, Christophe Le Nouvel, à nouveau le plus rapide, Francis Gilles s’est emparé de l’argent !

Avec près de vingt concurrents de moins qu’il y a douze mois, c’est sur un mode quelque peu mineur qu’a – déjà – pris fin, ce dimanche à Houyet, la saison des courses de côte Asaf-FWB. Certes, les jeux étaient déjà faits dans plusieurs catégories mais, plus que la forte délégation nationale partie, ce même week-end, disputer la course de côte de Turckheim (et où la meilleure performance belge est revenue à un sportif de la Fédération Wallonie-Bruxelles en la personne de Corentin Starck, 11e général et brillant 2e en CN2), c’est l’absence totale de concurrents de la Division 4 qui a, au moins pour partie, allégé le plateau…

L’an passé en effet, 9 pilotes de monoplaces, protos et kartcross avaient encore participé au succès de l’épreuve. Cette fois, l’un ou l’autre seulement était présent en… spectateur, à l’image de Julien Vandeput, le champion Asaf 2016 : « D’une part, je n’étais pas motivé car je ne souhaitais pas être champion sans opposition ni parce que j’aurais été le seul à avoir disputé six épreuves. D’autre part, j’aimerais développer ma monoplace pour l’an prochain, j’ai donc stoppé les frais ».

A l’inverse, le plateau des Divisions 1, 2 et 3 soutenait la comparaison avec les épreuves précédentes avec, notamment, quatre candidats à la victoire dont trois devaient également se disputer la place de vice-champion Asaf. Devancé de peu aux essais, Christophe Le Nouvel (1er en 3-11) rappelait qui était le champion 2017 dès la première montée officielle et confirmait dans la deuxième pour signer un… septième succès cette saison sans même devoir disputer la troisième et ultime montée de la saison ! C’est que Francis Gilles (1er en 2-8), le premier leader de la journée et son plus proche adversaire, avait déjà remballé son matériel, mission accomplie avec un neuvième résultat lui permettant de s’assurer du titre de vice-champion 2017 devant Olivier Dubois, pourtant contraint à l’abandon ici suite au bris de moteur de la Lotus Elise qu’il partage avec son paternel, Michel.

Tout cela a permis à Alain Cricus de se montrer le plus rapide en troisième montée et de se rapprocher encore des précédents, tant au classement de l’épreuve qu’au championnat. Pour ses débuts en côte, l’homme à la Porsche 996 GT3 RS aura vraiment été la bonne surprise de l’année. On devrait le revoir en 2018, peut-être avec une autre monture…

Échouant au pied du podium final, Benjamin Defesche n’en remporte pas moins la classe 12 (F. Zielonka)

Près de sept secondes derrière le Porschiste, Benjamin Defesche, toujours au volant de sa fidèle VW Scirocco qu’il a imposée en 3-12, est apparu quelque peu isolé à une belle 4e place générale, près de trois secondes plus vite que tout le reste du peloton, emmené par trois autres vainqueurs de classe : Arnaud Leclerc 5e et sacré champion en 2-7, Romain Ciuca premier en 3-13 et Daniel Dierckx 7e et champion en 2-6 face à un coriace adversaire qui ne lui a jamais laissé de répit tout au long de la saison, Valentin Breulet encore 9e général ce dimanche ! Le top 10 est complété par Philippe Hellings (8e) qui, après de trop brefs débuts à Richelle, a offert un premier résultat à sa nouvelle Mitsubishi Evo9 et Fabian Bury (10e) qui semble avoir parfait la mise au point de sa Mini à mécanique Opel deux litres 16V.

Véritable épouvantail cette année en D1, René Welter l’a de nouveau emporté à Houyet (F. Zielonka)

Pointons aussi la 12e place finale de René Welter au volant d’une Westfield Zei qu’il utilise au quotidien et avec laquelle il a survolé la Division 1 (et la classe 1-3) cette saison, totalisant 9 succès. Les autres vainqueurs de classe sont Arnaud Goire, isolé en 2-5 mais beau 18e général suivi au 25e rang par le rallyman Arnaud Defise, lui aussi seul en 3-10.

30e, Julien Saussus est à nouveau sorti vainqueur du match en 1-2 entre sa Ford Fiesta XR2i plus ancienne et la version plus moderne de Miguel Rodriguez tandis que Benoît Pirson, 38e, s’est nettement imposé dans la plus petite classe 1-1 face à deux autres adversaires et que Benoît Marion, 41e et seul inscrit en 3-9, a pourtant eu du mal à s’y imposer, sa Citroën 2CV proto rencontrant moult soucis tout au long de la journée.

A noter encore les débuts au volant de Romain Barthelemy (37e) qui s’est offert sa première course pour son 26e anniversaire et a amélioré ses chronos tout au long de la journée et de Nicolas Custinne (39e) qui, à 18 ans à peine et permis en poche depuis… deux semaines seulement, a déjà remporté son premier prix au volant de la Citroën AX familiale, en l’occurrence le trophée Bernard Gosset remis chaque année au plus jeune pilote classé. Un bel encouragement pour le jeune homme déjà vu dans le baquet de droite en rallye(-sprint).

Les résultats

Le classement final des Divisions 1, 2 et 3 : 1. Ch. Le Nouvel (Citroën AX GTI-1er 3/11) 2.34.36 ; 2. F. Gilles (Ford Escort Cosworth-1er 2/8) 2.35.04 ; 3. A. Cricus (Porsche 996GT3-2/8) 2.36.82 ; 4. B. Defesche (VW Scirocco-1er 3/12) 2.43.66 ; 5. A. Leclerc (Renault Clio RS-1er 2/7) 2.46.28 ; 6. R. Ciuca (Opel Kadett GT/E-1er 3/13)2.48.65 ; 7. D. Dierckx (Citroën C2-1er 2/6) 2.50.20 ; 8. Ph. Hellings (Mitsubishi Evo9-3/13) 2.50.44 ; 9. V. Breulet (Peugeot 106GTI-2/6) 2.52.71 ; 10. F. Bury (Leyland Mini-3/12) 2.53.65 ; 11. M. Seguin (Opel Kadett GT/E-3/13) 2.53.72 ; 12. R. Welter (Westfield ZEI-1er 1/3) 2.54.17 ; 13. F. Legendre (Opel Kadett GT/E-3/12) 2.54.87 ; 14. Ch. Klein (Renault Clio RS-3/12) 2.56.99 ; 15. St. Leysen (Ford Escort RS2000-3/12) 2.58.16 ; 16. M. Hermanns (Peugeot 205 GTI-3/11) 3.01.13 ; 17. Ch. Delcroix (Audi TT-2/8) 3.04.07 ; 18. A. Goire (VW Polo 16V-1er 2/5) 3.05.84 ; 19. M. Pauporte (Mini Cooper-2/8) 3.06.42 ; 20. N. Vijgen (Ford Escort RS-2/7) 3.06.52 ; 21. H. Rouart (BMW 325i E46-2/8) 3.07.03 ; 22. A. Etienne (Citroën Saxo-2/6) 3.07.46 ; 23. Ch. Marin (Peugeot 106-3/11) 3.07.75 ; 24. V. Theron (VW Golf GTI-3/11) 3.09.19 ; 25. A. Defise (Peugeot 106-1er 3/10) 3.09.80 ; 26. Ph. Denis (Ford Focus ST170-1/3) 3.09.82 ; 27. G. Delforge (BMW 325i E46-2/8) 3.10.23 ; 28. R. Brecher (Peugeot 106-2/6) 3.12.18 ; 29. D. Maroye (Peugeot 206-2/6) 3.12.92 ; 30. J. Saussus (Ford Fiesta-1er 1/2) 3.13.38 ; 31. Q. Piette (Peugeot 206-2/7) 3.15.41 ; 32. V. Lorge (Opel Corsa-2/6) 3.16.27 ; 33. O. Goguillon (Peugeot 106-2/6) 3.19.48 ; 34. M. Rodriguez (Ford Fiesta-1/2) 3.20.49 ; 35. G. Decroly (Peugeot 106-2/6) 3.20.75 ; 36. F. Hellings (Ford Escort RS-2/7) 3.25.75 ; 37. R. Barthelemy (Citroën Saxo-2/6) 3.30.57 ; 38. B. Pirson (Peugeot 205-1er 1/1) 3.33.49 ; 39. N. Custinne (Citroën AX-1/1) 3.48.93 ; 40. V. Bourguet (Fiat Seicento-1/1) 3.54.06 ; 41. B. Marion (Citroën 2CV proto-1er 3/9) 4.52.78. (41 classés)

Au championnat ASAF-FWB (classement OFFICIEUX après 12 épreuves, 9 résultats retenus, 6 résultats minimum)

Divisions 1, 2, 3 : 1. Ch. Le Nouvel 446 pts, 2. F. Gilles 430 ; 3. O. Dubois 416, 4. A. Cricus 400 ; 5. D. Dierckx 331 ; 6. A. Leclerc 328 ; 7. V. Breulet 297 ; 8. M. Dubois 292 ; 9. R. Ciuca 286 ; 10 F. Legendre 263 ; 11. R. Welter 261 ; 12. E. Bettel 239 ; 13. M. Pauporte 209 ; 14. Ph. Denis 208 ; 15. C. Klein 203…

Division 4 : Pas de pilote classé, aucun n’ayant atteint le minimum requis de 6 résultats.

Tous les champions ASAF 2017 de classe : 1-1 : / ; 1-2 : J. Saussus ; 1-3 : R. Welter ; 1-4 : / ; 2-5 : Marjolaine Lejeune ; 2-6 : D. Dierckx ; 2-7 : A. Leclerc ; 2-8 : F. Gilles ; 3-9 : / ; 3-10 : A. Dauvin ; 3-11 : Ch. Le Nouvel ; 3-12 : F. Legendre ; 3-13 : O. Dubois ; 4-14 : / ; 4-15 : / ; 4-16 : / ; 4-17 : /.