La 3ème manche du championnat communautaire affiche complet

3ème épreuve du championnat FWB, première épreuve du championnat de la C.S.A.P. Liège, à la clôture des engagements, l’épreuve est « sold-out ». On attend donc plus de 110 concurrents ce dimanche pour arpenter ce parcours spectaculaire mais la quantité rime aussi avec la qualité et un plateau de choix qui ravira les nombreux spectateurs.

La  course de côte est une discipline exigeante où l’effort physique est court mais intense et où l’erreur ne pardonne pas. Paradoxalement, cette école de pilotage présentant un étalage de très b elles voitures était quelque peu boudée ces dernières années. L’A.S.A.F. et la C.S.A.P. Liège ont uni leurs efforts pour rendre à cette discipline la place de choix qui est la sienne. Si on y ajoute une énorme promotion, notamment au moyen des réseaux sociaux, le résultat est, tout simplement inespéré avec 106 concurrents régulièrement engagés en divisions 1-2-3-4 et 10 en Histo/Demo. Quand on sait que, depuis cette année, les demandes d’engagement doivent être régularisées financièrement, on mesure la parfaite collaboration des concurrents et toute la « pédagogie » déployée par l’organisateur qui se réjouit de ne pas devoir appliquer de supplément !

Au niveau du plateau, on aurait du mal à trouver mieux. En division 4, retour en force des protos et formules avec Randolet (formule super Ford), Boemer (F3), Marchal et Vandeput (Van Diemen) sans oublier le proto Radical de Grégory Straga. Cette fois encore, les kartcross devront cravacher, pourtant, avec des équilibristes comme Milone, Matagne, Delrue, Philippens, Collard et autres, rien n’est perdu et, en tout cas, le spectacle sera au rendez-vous.

Dans les participants en classe « tourisme », on est gâté avec pas moins de 12 voitures de la catégorie supérieure où on pointera Dewulf (Xsara WRC), Gilles (Escort), Lejeune (Mitsubichi) et un duo Cornet-Verreydt, sur l’Ascona du premier, qui assurera le spectacle au même titre que Van de Perre (Volvo) et De Busser (BMW) qui feront vibrer la foule avec leur voiture de rallycross. Les amoureux de la Coccinelle que sont Cornet et les « Close » ont préféré Sy à Mexico. En moins de 2 litres, les Golfs de Kevers, Jassogne et Fafra auront fort à faire face à la Xsara Kit-car de Schrooten. Un trio de « petites » AX de la classe 1600 emmené par le funambule Le Nouvel pourrait surprendre. Sanne Schrooten part favorite pour la coupe des dames avec son originale 2 CV. Au rayon de l’originalité, pointons aussi la Lada de Peeters et Camforts. En division 2, les turbos de tout genre devraient dominer, qu’ils équipent une Focus, une Renault ou une Polo à moins qu’une voiture de rallye ne vienne les coiffer, on pense ici à Linchamps, un habitué de l’épreuve.-

A noter aussi que les voitures de rallye seront mises en évidence dans un classement su pplémentaire, ce qui explique la présence d’une vingtaine de rallyemen qui avouent avoir une affection particulière pour le parcours.

Un plateau très étoffé et de qualité mais d’une variété et d’une originalité incroyables avec une Triumph TR7 V8, des 2 CV, des Cox, des formules, des protos, des kartcross, des WRC ou GR A, des voitures de rallye, pilotées de main de maître en assurant le spectacle, c’est cela la magie de la course de côte où chaque passage surprend et fait frissonner les spectateurs ou réveille des souvenirs. Cette magie devrait retrouver un souffle nouveau dans le cadre de la course de côte de Sy