Bruno Collard s’impose d’un souffle en D4, 1ère victoire pour Alain Cricus en D1-2-3

Bruno Collard a dû se cracher dans les mains pour obtenir une victoire qui lui tenait à cœur (F. Zielonka)

Troisième rendez-vous du championnat ASAF-FWB des courses de côte, l’épreuve de Vresse-sur-Semois a vu, ce dimanche 6 mai, la victoire en Division 4 du local Bruno Collard dans ce qui était aussi l’édition inaugurale du mémorial René Collard (le papa !) tandis qu’Alain Cricus a cueilli son premier succès général dans les Divisions 123 réservées aux voitures de tourisme.

Un tracé remarquable, une météo estivale (si, si, même en mai!), un village bucolique, des organisateurs accueillants et, tout de même, quelque 43 concurrents malgré la très rude concurrence du rendez-vous international d’Eschdorf, la course de côte de Vresse-sur-Semois – troisième des douze manches du championnat ASAF-FWB de la spécialité – n’a pas engendré la mélancolie en ce premier week-end de mai.

Anthony Milone peut se consoler avec le meilleur chrono du jour (F. Zielonka)

D’autant qu’il a fallu attendre la confirmation des chronos de l’ultime montée pour connaître le vainqueur de la Division 4 : à domicile, dans une épreuve désormais organisée en la mémoire de leur ascendant René, la famille Collard avait à coeur de briller. Surtout Bruno, le paternel, grand favori au volant de son proto BRC 49. Mais l’ex-champion Asaf a trouvé sur sa route un certain Anthony Milone, très en verve au volant de son nouveau kart-cross Panthera, inauguré récemment à Sy : « le châssis est plus récent et performant que le jaune, piloté aussi précédemment par mon père », expliquait celui qui était passé en tête de l’épreuve à l’issue de la deuxième montée mais qui, malgré le fait d’avoir signé le meilleur chrono de la journée lors de l’ultime montée, a dû se contenter finalement du premier accessit pour… 10/100es de seconde : « Oui, bien sûr, je suis un peu déçu mais ça montre aussi que j’ai fait le bon choix. Et ça décuple mon objectif de défendre mes chances, cette année, dans le championnat ASAF-FWB ! »

Car voilà la bonne nouvelle : selon leurs dires, les pilotes de kart-cross devraient être plus assidus cette année en côte, même, pour certains d’entre eux, sur des tracés ne convenant pas à leur matériel. A Vresse en tout cas, les Florian Collard (qui complète le succès familial en montant sur la 3e marche du podium en D4 mais avec un kart-cross curieusement inscrit en 4/15… ), Cédric Gouders (très en verve), Benoît Matagne (le plus incisif aux yeux des spectateurs) mais aussi Valentin Dozot (en délicatesse avec les cardans de son engin), Dimitri Collin (et son Kamikaz à la Flash Mc Queen) ou Jonathan Flaman (doublement handicapé par son kart en réglages « terre » et qui découvrait l’épreuve) ne regrettaient pas leur participation ! Au volant de sa VW Superfun – qui a semé des pièces en 3e montée – Denis Durieu a semblé moins dans le rythme qu’à l’accoutumée tandis que Philippe Deminne a dû renoncer suite à des soucis mécaniques sur son proto Ford Ka…

Un an après ses débuts, Alain Cricus a décroché sa 1ère victoire en D1-2-3 (F. Zielonka)

Moins indécise fut la lutte en D123 avec un seul et unique leader du matin au soir. Mais pas celui attendu… En effet, à quelques jours près, c’est Alain Cricus qui a ainsi fêté de belle façon le premier anniversaire de ses débuts en côte (Vencimont 2017) en imposant sa belle Porsche 996 GT3 après avoir atteint les 200 km/h à certains endroits !  Victorieux au Mont-Saint-Aubert puis à Sy, Olivier Dubois a dû, cette fois, se satisfaire de la deuxième place tandis que Quentin Guilbert, contraint de composer avec une perte d’huile se répandant sur la roue avant gauche de sa Nissan, n’a pas pris tous les risques.Mais sa 3e place n’a jamais non plus été menacée, son plus proche poursuivant pointant à plus de dix secondes par montée ! Daniel Dierckx n’en a pas moins signé une belle performance en tenant en respect les Peugeot 106 de ses poursuivants (en classe 3/11 et au général) Cédric Maroit et Jonathan Renaut. Pourtant, son AX demande encore de la mise au point, notamment au niveau du châssis.

Le top 10 est complété par Michel Dubois (7e) et Alain Etienne (10e et 1er en 2/6), entre lesquels se sont glissées les Westfield de Gino Ré (SEI, une nouvelle acquisition en conduite à droite, victorieuse en 2/7) et René Welter (son habituelle version ZEI, immatriculée à l’année et victorieuse en 1/3) séparées par 6/10es de seconde au final ! Dans les autres catégories, pointons la classe 2/5 dans laquelle étaient engagés 8 concurrents : Arnaud Goire y a imposé joliment sa VW Polo (11e général) mais Dimitri Collignon a fait mieux que se défendre avec une Ford Fiesta de première génération (3e de classe et 14e général) tandis que Marjolaine Lejeune (19e général) a laissé quatre concurrents derrière elle au volant d’une Peugeot 106 qui a bénéficié d’un beau lifting durant l’intersaison. Citons encore le succès de Kevin Moreau en 3/10 (15e), la domination de Jonathan Denis sur son paternel Philippe au volant d’une Ford Focus ST qu’ils se partageaient, les soucis mécaniques de Jonathan Jacques (la Corsa tournait sur 3 cylindres) et la sortie de route lors de l’ultime montée de Morgan Joseph, les dégâts étant heureusement très limités sur l’Escort RS2000, version traction.

Les résultats

Classement final de la Division 4 : 1. B. Collard (BRC-1er 4/15) 4.57.96 ; 2. A. Milone (KC Panthera-1er 4/14) 4.58.06 ; 3. F. Collard (Kart Cross-4/15) 5.04.48 ; 4. C. Gouders (KC Kamikaz 2-4/14) 5.06.62 ; 5. B. Matagne (KC BRC-4/14) 5.10.45 ; 6. V. Dozot (KC PRM-4/14) 5.18.54 ; 7. D. Collin (KC Kamikaz 2-4/14) 5.27.02 ; 8. D. Durieu (VW Superfun-1er 4/17) 5.37.71 ; 9. J. Flaman (KC Camotos-4/14) 5.40.52 (9 classés)

Classement final des Divisions 1, 2 et 3 : 1. A. Cricus (Porsche 996 GT3-1er 2/8) 5.03.21 ; 2. O. Dubois (Lotus Elise-1er 3/13) 5.06.64 ; 3. Q. Guilbert (Nissan Skyline GTR-3/13) 5.08.75 ; 4. D. Dierckx (Citroën AX GTI-1er 3/11) 5.31.63 ; 5. C. Maroit (Peugeot 106-3/11) 5.38.97 ; 6. J. Renaut (Peugeot 106-3/11) 5.39.03 ; 7. M. Dubois (Lotus Elise-3/13) 5.40.51 ; 8. G. Ré (Westfield SEI-1er 2/7) 5.45.35 ; 9. R. Welter (Westfield ZEI-1er 1/3) 5.45.95 ; 10. A. Etienne (Citroën Saxo-1er 2/6) 5.47.05 ; 11. A. Goire (VW Polo 16V-1er 2/5) 5.47.37 ; 12. M. Honoré (Seat Ibiza Cupra-2/7) 5.51.00 ; 13. T. Denis (Peugeot 205 rallye-2/5) 5.53.70 ; 14. D. Collignon (Ford Fiesta-2/5) 5.55.40 ; 15. K. Moreau (Citroën AX GTI-1er 3/10) 5.56.22 ; 16. J. Denis (Ford Focus ST-1/3) 5.58.39 ; 17. N. Joseph (Subaru Impreza-2/6) 6.02.92 ; 18. Ph. Denis (Ford Focus ST-1/3) 6.03.02 ; 19. Marjolaine Lejeune (Peugeot 106-2/5) 6.05.61 ; 20. T. Wilms (Honda Civic-2/7) 6.06.20 ; 21. J. Jacques (Opel Corsa-3/11) 6.06.49 ; 22. J. Renaud (Peugeot 106-2/5) 6.07.89 ; 23. A. Denis (Peugeot 205-2/5) 6.08.48 ; 24. O. Dunand (BMW 320i-1/3) 6.14.62 ; 25. M. Joseph (Ford Escort RS2000-2/7) 6.18.87 ; 26. C. Wilgocki (Peugeot 106-2/5) 6.19.18 ; 27. G. Derenne (VW Golf-2/6) 6.21.43 ; 28. O. Kirard (Peugeot 106-3/10) 6.37.80 ; 29. D. Dauvin (Peugeot 106-2/5) 6.37.83 ; 30. Elodie Rogiers (Opel Astra-2/7) 6.57.91 (30 classés)