Plus qu’un gros coup, c’est une véritable performance qu’a offert Vaidotas Zala pour ses débuts en Arabie saoudite. Une première étape au terrain varié et à la navigation difficile censée favoriser les ténors habituels de la discipline, mais qui a finalement permis de révéler le récent champion de Lituanie de rallye au grand public.

Au volant de sa Mini préparée par X-Raid, le pilote de 32 ans inscrit son nom sur la liste des vainqueurs d’étapes sur le Dakar et confirme que sa prometteuse 12e place sur l’édition 2019 n’était pas qu’un feu de paille.

Stéphane Peterhansel, Carlos Sainz et Nasser Al-Attiyah jouent tout de même placés, au contraire de Jakub Przygonski qui se voit éliminé de la course au général dès les premiers kilomètres. Fernando Alonso est 11ème.

Romain Dumas attendait sans aucun doute beaucoup plus de sa troisième participation au Dakar. Après une édition 2017 prometteuse pour le triple vainqueur des 24 Heures du Mans (8e), l’Alésien avait beaucoup travaillé pour rendre sa RD Limited compétitive et viser encore plus haut en Arabie saoudite. Mais c’est justement sa mécanique qui l’a trahi puisque sa DXX inspirée de la Peugeot 2008 DKR a pris feu après 65 km de spéciale seulement. « Tout se passait bien et puis un feu s’est déclenché dans la voiture. Je ne sais pas ce qui s’est passé, on a juste eu le temps de nous arrêter et de sauter hors de la voiture. Mais il était trop tard pour arrêter le feu. »