Illusions déjà perdues pour Xevi Pons

Après la victoire de Toyota avec Nasser Al Attiyah dans la première (courte) étape, Peugeot n’a pas tardé à répliquer. Profitant de la vitesse de pointe supérieure des 3000 DKR, Sébastien Loeb a remporté la 2ème étape et a pris la tête de la course.

Sébastien Loeb a exploité la vitesse de pointe du Peugeot 3008 DKR sur des pistes très roulantes. (Photo Florent Gooden/DPPI)

Sébastien Loeb a exploité la vitesse de pointe du Peugeot 3008 DKR sur des pistes très roulantes. (Photo Florent Gooden/DPPI)

« C’était une spéciale très rapide, pas très intéressante au niveau pilotage, » déclarait Loeb à l’arrivée. « Il y avait de nombreuses lignes droites avec un virage de temps en temps. Ça s’est très bien passé pour nous. Nous n’avons eu aucun problème. Nous avons été gêné à la fin parce que nous avons roulé 70 kilomètres dans la poussière de De Villiers, parti devant nous. Nous avons donc perdu un peu de notre avance sur la fin mais rien de grave. Au moins, nous aurons pointé en tête de ce Dakar! Cela dit, ce type de terrain n’est pas représentatif de ce que nous rencontrerons par la suite. Pour ce qui est de la chaleur, elle était supportable. J’ai même coupé la climatisation pour gagner un peu de puissance! »

Ce succès du jour permet à Peugeot de rejoindre VW au sommet des statistiques de victoires d’étapes. Mais la satisfaction ne peut pas être totale dans le camp du lion. Si le 3ème temps de Carlos Sainz a confirmé l’efficacité aérodynamique du 3008 DKR, Stéphane Peterhansel et Cyrille Despres ont été distancés. Le premier a payé, en devant composer avec la poussière, sa position de départ consécutive à son modeste chrono de la 1ère étape. Et le second a perdu l’antenne de son système Sentinel, censé prévenir les pilotes le devançant de sa remontée.

301 AL-ATTIYAH NASSER - BAUMEL MATTHIEU - TOYOTA GAZOO Nasser Al Attiyah a perdu sa 1ère place mais il reste parfaitement dans le coup pour la victoire avec son Toyota Hilux. (Photo Florent Gooden/DPPI)

Nasser Al Attiyah a perdu sa 1ère place mais il reste parfaitement dans le coup pour la victoire avec son Toyota Hilux. (Photo Florent Gooden/DPPI)

Premier leader de l’épreuve, Al Attiyah a bien limité les dégâts en signant le 2ème temps. Il ne compte que 28″ de retard sur Loeb au classement général. 4ème et 5ème de l’étape, Giniel De Villiers et Nani Roma occupent les mêmes positions au général. 2ème le premier jour, Xevi Pons a en effet arraché une roue de son Ford Ranger dans une sortie de route et a dû attendre son assistance. Il peut oublier ses espoirs de podium.

Erik Van Loon occupe une belle 9ème place après 2 jours. (Photo Florent Gooden/DPPI)

Erik Van Loon occupe une belle 9ème place après 2 jours. (Photo Florent Gooden/DPPI)

Jean-Marc Fortin se réjouit du résultat d’ensemble des Toyota Hilux préparés dans ses ateliers de Villers-le-Bouillet: « C’était une étape très rapide. Nous savons que la vitesse de pointe des Peugeot dépasse 200 km/h. Mais nous avons ce soir 3 voitures dans le Top 5. Nous sommes au rendez-vous et Erik (Van Loon) est aussi 9ème. Je suis vraiment heureux car nous avons distancé deux des Peugeot et nous sommes en pleine bagarre pour la victoire. »

Le team X-Raid ne peut pas vraiment en dire autant. Le meilleur des pilotes Mini a de nouveau été le Saoudien Al Rajhi, mais il pointe déjà à plus de 5 minutes du leader Loeb. Et Mikko Hirvonen, 8ème au général, est déjà à près de 9′.

Classement après la 2ème journée
1. S. Loeb-D. Elena (F-Peugeot 3008 DKR) 2h33’31 »
2. N. Al Attiyah-M. Baumel (QA/F-Toyota Hilux Gazoo) +28 »
3. C. Sainz-L. Cruz (E-Peugeot 3008 DKR) +1’56
4. G. de Villiers-D. von Zitzewitz (ZAF/D-Toyota Hilux Gazoo) +2’05
5. J. Roma-A. Haro (E-Toyota Hilux Overdrive) +2’56
6. Y. Al Rajhi-T. Gottschalk (UAE/D-Mini JCW RR) +5’12
7. S. Peterhansel-J.P. Cottret (F-Peugeot 3008 DKR) +7’26
8. M. Hirvonen-M. Périn (FIN/F-Mini JCW RR) +8’49
9. E. van Loon-W. Rosegaar (NL-Toyota Hilux Overdrive) +9’36
10. O. Terranova-A. Schulz (ARG/D-Mini JCW RR) +10’05
11. C. Despres-D. Castera (F-Peugeot 3008 DKR) +10’45

(Photo Intro by Willy Weyens)