La première édition du Ypres Rally Regularity, la nouvelle épreuve de régularité organisée par Superstage en collaboration avec les frères Bjorn et Jens Vanoverschelde, a été un succès.

La course est restée palpitante jusqu’au dernier exercice de régularité (max 50 km/h sur route ouverte). Le parcours a offert de nombreux défis au grand nombre de participants et a passionné les nombreux spectateurs qui ont passé 3 jours à profiter de voir évoluer ces voitures historiques. Un événement qui fut marqué par la domination de Yves Deflandre et Yves Noelanders sur leur Porsche 911 orange.

Samedi après-midi, les deux Yves ont pourtant eu chaud; ils pensaient devoir renoncer à leur leadership quand ils sont restés coincés un bon moment derrière un tracteur à Steenkerque. Heureusement, le système de 3 jokers (habituel en régularité) permet d’éviter les conséquences de tels faits de course et cela a permis à Deflandre de remporter sa deuxième grande victoire de la saison.

« Cette année, nous avons remporté les Legend Boucles @ Bastogne en catégorie « Challenger », puis j’ai terminé 2e au Portugal. A Ypres, mon objectif était d’inaugurer le palmarès. Le fait d’y être parvenu me procure une satisfaction particulière, car je suis convaincu que cette épreuve fort bien organisée est appelée à un brillant futur. Félicitations aux organisateurs, car ils ont vraiment accordé beaucoup d’attention aux moindres détails. La petite erreur que nous avons commise dans le tout dernier RT à Hollebeke n’a heureusement pas eu de conséquence, » commentait Yves Deflandre, remarquablement secondé par Yves Noelanders.

Venus de France (Le Touquet), Christophe Berteloot et Stéphanie Wante terminent au 2ème rang, eux aussi sur une Porsche 911 SC. « Avant le départ, avec un plateau d’un tel niveau, j’aurais signé de suite pour une 2ème place; vous nous voyez donc totalement ravis, » se réjouissait Christophe Berteloot, l’étranger le plus rapide de cette édition.

Avec sa petite Renault 5 Alpine Gr.2, Eric Piraux termine sur le podium général et remporte la Classe 2. Mais cela est resté serré comme en atteste le maigre écart qui sépare la Renault de la Porsche française: 2″7 seulement. « Nous étions un peu courts en puissance mais je suis très heureux. On m’avait bien dit que j’aurais besoin d’une R5 pour gagner à Ypres… » plaisantait Piraux.

S’il échoue au pied du podium après avoir profité de l’abandon de Dominique Holvoet (Toyota Celica) suite à un problème électrique dimanche matin, Jochen Claerhout est le premier classé des pilotes de rallye sur sa très belle Lancia Stratos: « Tous mes remerciements à mon équipier Anton Dupan, qui m’a superbement navigué. Je suis franchement heureux de cette 4ème place, tout spécialement parce que c’était ma première expérience sur une épreuve de régularité, une discipline qui n’a rien à voir avec les rallyes de vitesse. Je trouve que c’est bien que 3 équipages francophones se soient révélés les meilleurs sur cette épreuve typique d’Ypres. » Jochen Claerhout est le seul pilote néerlandophone qui figure dans le top 8 final.

Le Flandrien est suivi de près par les vainqueurs en Classe 1, Alexandre Delhez et Benoît Deflandre, avec une Ford Anglia de 1962. Florent Hontoir, secondé par Alexandre Peeters, rentre à la maison avec une 6ème place absolue et la victoire en Classe 3 en poche. Suivent Daniel Reuter et Robert Vandevorst sur leur Porsche 914/6.

On dénombrait aussi au départ quelques perles rares, tel le Coupé Apal de 1951 aligné par Patrick Van Remoortel; il ramène la voiture belge en 10ème position. Vincent et Amy Vandeputte placent quant à eux leur Lancia Fulvia ex-usine à la 22ème place.

La victoire en Classe 4 revient à Geert et Cédric De Jaeger (Porsche): « C’est fantastique de gagner notre classe ici. Quand j’avais 16 ans, je venais en train et je me levais tôt pour aller admirer les voitures en spéciales. Aujourd’hui, c’est moi qui suit sur le podium, et avec mon fils! »

Et parmi tous les pilotes, il en est un dont la mémoire remonte plus loin que la plupart des autres à Ypres, puisqu’il se souvient de ses débuts sur ce rallye. « Ce sont des souvenirs d’il y a 40 ans, à l’époque où nous étions également au départ avec notre BMW, et nous avions vraiment apprécié cette course, » raconte Eric Van Peer.

Superstage peut se féliciter pour cette première édition réussie du Ypres Rally Regularity. « Nous sommes très satisfaits, » déclarait Bjorn Vanoverschelde, directeur sportif. « Les pièges que nous avons prévus sur le parcours ont fait leur travail, les participants ont participé à une épreuve de régularité. Les réactions ont été excellentes et l’ambiance était impeccable grâce aux nombreux spectateurs. »

En bref, le Ypres Rally Regularity est entré ce week-end dans le clan des incontournables du monde des rallyes de régularité.

Source: Com