Com-blé ! Denis Dupont était un pilote tout simplement comblé d’être à l’arrivée de ses premières Total 24 Hours of Spa. Comme tous les pilotes répartis dans les 72 autres équipages, le Castelbrainois aura vécu une expérience exceptionnelle dans les Ardennes de par les conditions météorologiques extrêmes. « Avec le thermomètre frisant les 40 degrés lors des essais, nous avons rencontré de gros problèmes à trouver la bonne plage d’exploitation des pneumatiques », commente le pilote Ombra Racing. « De ce fait, les qualifications ne furent pas idéales avec une 48ème place absolue doublée d’une 10ème place en Silver Cup. Mais comme toujours en Blancpain Endurance, la position sur la grille a peu d’importance, surtout aux 24 Heures de Spa. »

Malheureusement pour Denis et ses équipiers Dean Stoneman, Stefano Gattuso et Corey Lewis, la Lamborghini Huracan GT3 n°12 devait effectuer un passage prolongé dans son box dès les premières heures de course. « Nous avons rencontré un bris de suspension, ce qui nous a coûté 15 minutes », précise le lion de Braine-le-Chateau. « C’est un retard que nous n’avons jamais pu entièrement combler tant cela roulait fort devant, aussi bien en Silver Cup que dans les autres catégories. Mis à part cela, la Lamborghini marchait vraiment bien et l’équipe s’est montrée perspicace à plus de reprise pour nous permettre de récupérer un demi-tour, voire un tour entier. Le reste de la course s’est déroulée comme dans un rêve, ce qui est plutôt positif sachant qu’il était très facile de faire une erreur avec les conditions de piste changeantes. »

Le jeune Brabançon de 26 ans avait même l’honneur d’assurer la fin de course pour permettre à son équipe de franchir l’arrivée à une honorable 7ème place en Silver Cup et la 37ème toutes catégories confondues. « Sans le contre-temps rencontré en début de course, nous nous serions battus pour une place sur le podium en Silver. Mais qu’importe notre position finale, je suis très heureux de cette première fois aux 24 Heures de Spa. Nous avons rendu une copie parfaite sur la piste et j’ai été très touché par le soutien que j’ai reçu de mes proches, des supporters belges mais aussi des journalistes et de l’équipe média de SRO. Plein de souvenirs se bousculent dans ma tête. Qu’on se le dise, on me reverra aux 24 Heures dans le futur. »