A peine remis de ses émotions sur le circuit de Ningbo le week-end dernier que Denis Dupont prenait l’avion pour effectuer un saut de puce (à l’échelle chinoise) de 900 kilomètres et se retrouver à pied d’oeuvre à Wuhan, où aura lieu ce week-end la manche suivante du WTCR. « C’est une ville de 15 millions d’habitants où l’activité industrielle est fébrile, raconte le Belge. Apparemment, le circuit sur lequel nous allons évoluer est sorti de terre récemment. En y posant le pied en début de semaine, on humait encore l’odeur caractéristique de l’asphalte tout juste posé. »

Notre compatriote a évidemment effectué plusieurs tours de piste pour assimiler les 2,984 km du tracé. « Comme tous les circuits urbains, il n’y a guère de dégagements mais ici, j’ai remarqué que pas mal de virages peuvent être coupés sans dépasser pour autant les fameuses ‘track limits’. Ce tracé est aussi composé de deux lignes droites qui devraient favoriser les dépassements. »

Boosté par ses résultats la semaine dernière, le représentant du RACB National Team pense-t-il pouvoir confirmer ce week-end ? « Je l’espère de tout cœur. Avec le team Comtoyou, nous avons réalisé du très bon travail mais on sait à quel point, d’un meeting à l’autre, certaines voitures s’avèrent performantes et d’autres pas. Sans oublier que le niveau de ce championnat est incroyablement élevé. Bref, le verdict des premiers chronos nous permettra de nous situer ; ce serait formidable de glaner à nouveau des points. »

Source: Com