La sixième épreuve du DTM, sur le TT Circuit Assen, a de nouveau permis à Esteban Muth de récolter de précieux points pour le championnat. Auteur de deux belles remontées lors de ce rendez-vous au nord des Pays-Bas, le Belge a placé sa Lamborghini Huracan GT3 de l’équipe T3 Motorsport aux 8e et 10e rangs au terme des deux courses. À deux épreuves de la fin de la saison, il vise encore le top 10 final… et un premier podium.
Faisant partie des pilotes les moins expérimentés dans le peloton du DTM, Esteban Muth n’en finit pas de surprendre les observateurs. Sur le TT Circuit Assen, qu’il découvrait, le Bruxellois de 19 ans avait à ses côtés un équipier très expérimenté. « Mirko Bortolotti, le pilote officiel Lamborghini, faisait sa première apparition sur le championnat »,explique le pilote T3 Motorsport. « Pour moi, c’était évidemment une excellente manière de me jauger face à un pilote dont la réputation n’est plus à faire au volant d’une Huracan GT3. Tout en essayant d’aller chercher des points face à nos adversaires, je me réjouissais aussi d’apprendre à son contact. Je n’ai pas été déçu. Tout ne fut pas parfait, mais ce week-end fut une fois de plus très positif. »
Du côté des points à améliorer, Esteban pointe d’emblée les essais qualificatifs. « Me retrouver aux 16e et 14epositions sur les deux grilles de départ ne correspond pas du tout à mes attentes », affirme-t-il. « Samedi, mon meilleur temps a été annulé pour un dépassement des limites de la piste que je n’explique pas. Dimanche, j’étais en mesure de me battre pour une place dans le top 5, mais le drapeau rouge a été présenté pendant que j’étais dans mon tour rapide. Après ça, je n’avais plus le bénéfice des pneus neufs. Or, dans ce championnat, chaque détail compte. Je n’étais qu’à 5 dixièmes de seconde de la pole position, mais 15e du classement. Tout est dit ! »
En course, Esteban a, par deux fois, effectué de belles remontées avec huit positions gagnées lors de la première course, achevée au 8e rang devant une foule estimée à 30.000 spectateurs. Dimanche, il affichait de nouveau un rythme très élevé. « En remontant jusqu’à la 10e place ce dimanche, j’ai même signé le troisième meilleur tour en course, le meilleur temps d’une Lamborghini », poursuit le Belge. « Au-delà de cette performance, l’ambiance avec mon équipier Mirko Bortolotti a été excellente tout ce week-end et j’ai pu apprendre beaucoup à son contact. Avec un peu plus de réussite lors des qualifications, je suis convaincu que je pouvais de nouveau jouer le top 5. »
Deux épreuves sont encore à disputer dans le DTM 2021. Après Hockenheim, du 1er  au 3 octobre, c’est le Norisring qui servira de théâtre pour la finale de la saison du 8 au 10 octobre. « Je suis 12e du championnat et j’aimerais bien intégrer le top 10 final au terme de ma première saison en DTM », avoue Esteban. « Mais, plus que tout, je voudrais m’offrir un premier podium d’ici la fin de l’année. Avec l’équipe T3 Motorsport et ma Lamborghini Huracan GT3, je sais que c’est un objectif réaliste. Vivement la suite ! »
Source: Com