En remportant l’Omloop van Vlaanderen, Vincent Verschueren a fait un grand pas en direction du titre belge en rallye. Et voici que se présente déjà le prochain rendez-vous important dans cette optique. Ce week-end, Vincent Verschueren et Véronique Hostens prendront le départ de l’East Belgian Rally, avant-dernière manche du Belgian Rally Championship, dans la position de leaders du championnat sur leur Skoda Fabia R5 du team GoDrive.

Après avoir d’abord annoncé son forfait, Kris Princen fera quand même le déplacement à Saint-Vith, si bien qu’avec Kevin Abbring, les deux derniers concurrents de Vincent Verschueren dans la course au titre seront de la partie. Vincent compte 16 points d’avance au championnat alors qu’il reste deux rallyes à disputer…

« Après l’Omloop van Vlaanderen, tout le monde disait que le titre était pratiquement dans la poche mais je ne me laisse pas emporter, » tempère Vincent Verschueren. « Rien n’est acquis. Je ne peux en tout cas pas me permettre de faire une faute. Je sais que je vais encore devoir me battre très dur à deux reprises et éviter toute erreur. J’étais d’ailleurs persuadé que Kris Princen allait changer d’avis et serait quand même au départ à Saint-Vith. Tant qu’on a une chance de décrocher le titre, on ne laisse pas tomber. Je suis en fait heureux que Kris soit de la partie car je ne veux pas décrocher le titre grâce à la défection de la concurrence. Je veux me battre pour l’obtenir car grâce à cette lutte, j’ai haussé mon niveau de pilotage. Un titre acquis sans concurrence ne m’intéresserait pas. »

Vincent se prépare calmement au rendez-vous dans les cantons de l’Est: « Je ne suis pas nerveux. Pourquoi le serais-je? Je n’ai pas le temps de trop penser. La meilleure stratégie est l’attaque. L’important est de faire partie du groupe de tête. Je verrai alors ce que je dois faire. Si je me sens bien, je pousserai pour viser la victoire. Sinon, j’assurerai les points. J’espère en tout cas que mon état grippal disparaîtra d’ici samedi. Je suis allé chez le médecin aujourd’hui parce que je ne me sentais pas très bien. »

L’East Belgian Rally n’est pas vraiment le rallye préféré de Vincent mais il y a déjà livré de solides prestations dans le passé. « L’an dernier, je n’y ai pas participé. C’est un handicap car de ce fait, le parcours sera à 50% nouveau pour moi. Pour ne citer qu’un exemple, la spéciale d’Amel a été profondément modifiée l’an dernier, » précise Vincent, qui menait en revanche les débats avant d’aborder la dernière boucle il y a deux ans. « Ce fut une finale fantastique, dont Kobus a fini par émerger. C’était la première fois que j’occupais la tête d’une manche du BRC. Entretemps, j’ai réussi à m’imposer plusieurs fois… »

Si ses concurrents rencontrent des problèmes, le leader du championnat pourrait éventuellement déjà être assuré du titre dans les Cantons de l’Est. Mais la lutte va certainement être chaude, samedi, dans les 13 spéciales au programme.

« Je suis prêt, » annonce Verschueren. « Cette année, j’ai vraiment vécu pour le sport. Je fais attention à ce que je mange et bois, et je suis physiquement mieux que précédemment. Cela m’a certainement aidé à être performant et surtout à rester concentré durant toute la course. Ce sera encore nécessaire ce week-end car il y aura quelques fameuses pointures au départ. Abbring et Princen ne seront pas nos seuls concurrents sérieux. Cédric Cherain est toujours très rapide à l’East Belgian Rally, Hans Weijs était très performant l’an dernier, Ghislain de Mevius ne doit pas être sous-estimé et Guillaume Dilley sera bien armé. Nous allons devoir attaquer fort pour être devant, » sourit Vincent Verschueren, qui pourrait aussi offrir le titre des copilotes à Véronique Hostens ce week-end.

Rendez-vous samedi à Saint-Vith pour cet East Belgian Rally qui promet de grands moments.

Photos Bart Vanpoucke (intro) & BRC