L’attente arrive presque à son terme avant la saison European Le Mans Series 2019 (ELMS), qui débutera la semaine prochaine au Castellet. Les 4 Heures du Castellet constitueront la première manche d’une saison de six courses, avec 41 voitures et 111 pilotes au départ le dimanche 14 avril. Ce plateau cosmopolite présentera le plus grand nombre de prototypes LMP2 en piste – hors 24 Heures du Mans – et la fine fleur des talents de l’endurance.

En provenance du monde entier pour cette grille 2019, des équipes et pilotes venus de 25 nations différentes.

LMP2 : le plus gros plateau de l’histoire de l’ELMS

La catégorie LMP2 affiche 18 voitures, emmenées par les champions 2018 G-Drive Racing. Couronné chez les pilotes en 2018, Roman Rusinov défendra son titre en compagnie du Néerlandais Job van Uitert (champion en catégorie LMP3) et du Français Norman Nato.

Titré l’an passé avec Roman Rusinov, Andrea Pizzitola passe de G-Drive Racing à l’ORECA 07-Gibson n°25 d’Algarve Pro Racing. Le pilote français aura pour coéquipiers deux Américains : Mark Patterson et John Falb, titré en LMP3 en 2017.

Lauréat de la catégorie LMP3, RLR MSport passe en catégorie LMP2, avec le Canadien John Farano, lui aussi couronné en LMP3, associé à Bruno Senna, vainqueur du Trophée Endurance FIA LMP2 2017 en Championnat du Monde, et l’Indien Arjun Maini.

Les passionnés français auront de nombreux compatriotes à suivre au Castellet avec les équipes Graff, Panis Barthez Compétition, IDEC Sport et Duqueine Engineering, tandis que 16 pilotes porteront haut les couleurs du drapeau tricolore à domicile.

LMP3 : 14 voitures en piste

On retrouve dans la catégorie LMP3 14 engagés, avec en piste tous les protagonistes 2018 dans la lutte pour ce titre européen. Outre une ORECA en LMP2, les champions en titre RLR MSport feront courir une Ligier en LMP3, tandis que leur principal adversaire de la saison 2018 Inter Europol Competition sera présent avec deux voitures, dont l’une, la Ligier n°13, est confiée à Martin Hippe, vice champion 2018 et Nigel Moore.

Déjà titré dans cette catégorie, United Autosports sera aussi en piste avec deux voitures, avec au volant de la Ligier n°3 Christian England et Mike Guasch, les champions LMP3 2016.

Cette catégorie présente deux écuries françaises, Ultimate et M Racing, ainsi que cinq pilotes tricolores qui ambitionneront la victoire à domicile.

LMGTE : Ferrari contre Porsche

Neuf voitures seront en piste dans cette catégorie, dont les champions de la catégorie Proton Competition. L’équipe allemande présentera un nouvel équipage au volant de la Porsche n°88 (Horst Felbermayr Jr, Marco Seefried, Thomas Preining). Une seconde voiture arborera les couleurs de Dempsey-Proton Racing pour Christian Ried et Matteo Cairoli, vainqueurs en ELMS et en Championnat du Monde d’Endurance, rejoints par Riccardo Pera.

La course du Circuit Paul Ricard fera date dans l’histoire de l’ELMS, avec la première apparition dans cette série d’un équipage entièrement féminin. Tous les regards seront ainsi tournés vers la Ferrari n°83 de Kessel Racing pour suivre les évolutions de Manuela Gostner, Rahel Frey et Michelle Gatting, dans le cadre de leur préparation pour leur grand rendez-vous de l’année : les 24 Heures du Mans, qu’elles disputeront en juin prochain.

Fabien Lavergne est le seul représentant français du plateau LMGTE. Il sera au volant de la Ferrari de Luzich Racing, aux côtés du Champion du Monde FIA des pilotes d’Endurance GT en titre Alessandro Pier Guidi et du Danois Nicklas Nielsen.

Première manche de l’European Le Mans Series 2019, les 4 Heures du Castellet auront lieu sur le Circuit Paul Ricard du 12 au 14 avril. Ce week-end de course sera précédé des deux jours d’Essais Officiels les lundi 8 et mardi 9 avril prochains. Ce sera la première occasion de voir l’intégralité du plateau 2019 en piste sur le même circuit.