ELMS 2018 Red Bull Ring

C’est bien connu que les championnats internationaux font face à des mesures toujours plus strictes. Parfois, la simple utilisation d’une pièce d’une marque différente que celle autorisée par le règlement, sans pour autant apporter un quelconque avantage, suffit à entraîner un déclassement. C’est la mésaventure qui est arrivée à l’Oreca 07 du Duqueine Engineering lors de la dernière manche de l’European Le Mans Series sur le Red Bull Ring.

Lors des vérifications d’après-course, la LMP2 de l’équipe française a été disqualifiée suite à une non-conformité de l’essence utilisée. Alors qu’en soi, la carburant utilisée répondait aux mêmes caractéristiques que celui autorisé et qu’il faisait surcroît partie du même groupe pétrolier ! Explications avec Yann Belhomme, team manager de l’équipe.

« Le Team DUQUEINE collabore avec le team Cool Racing pour le refueling de leur LMP3 NORMA M30 N. 9. La dernière course de cette auto était au Road To Le Mans où l’essence utilisée était de la ELF indice 102. Celle utilisée sur toutes les manches d’ELMS est de la Total indice 102. »

« Mercredi dernier était organisée une journée de Tests Privés au Red Bull Ring afin de préparer le meeting. Lors de cette journée, l’essence utilisée est libre. Le staff de la NORMA M30 N. 9 a donc utilisé l’excédant d’essence ramené du Mans. À la fin de chaque roulage les réservoirs sont vidangés dans le but d’affiner précisément la consommation au tour de l’auto en vue de perfectionner la stratégie de la course à venir. Un peu d’essence ELF est très certainement resté dans le fond du réservoir et a donc été détecté. Entre les manches de Le Mans Cup et d’ELMS nous faisons essence commune et c’est pour cette raison qu’elle s’est également retrouvée dans notre LMP2 Oreca 07 (à moins de 0,5%). »

Au-delà de la déception immense qu’engendre cette disqualification je tiens au nom de l’équipe à présenter toutes nos excuses à notre magnifique trio de pilotes qui a réalisé un job exceptionnel tout au long du week-end, à notre partenaire Michelin, ainsi qu’à l’ensemble de nos sponsors et supporters. « 

« Je suis bien sûr déçu mais accepte totalement cette décision. Cette série ELMS en catégorie LMP2 est d’un niveau et d’un professionnalisme incroyable, et c’est ce qui nous pousse à être au plus haut niveau ! »

« Pour finir je tiens à apporter tout mon soutien à ma fabuleuse équipe très affectée par cette erreur. Le travail effectué au Red Bull Ring par Max Favard et tous mes gars fut au niveau des meilleurs Teams mondiaux. Nous nous sommes battus en qualification et en course pour la première place ! Rendez-vous sur la première marche du podium à Silverstone fin août ! »

Bref, une triste histoire de « noms » mais gageons qu’on n’y reprendra plus l’équipe Duqueine ! Et la victoire dans tout cela ? Elle est revenue à l’Oreca n°26 G-Drive Racing de Vergne-Rusinov-Pizzitola devant l’Oreca n°24 Racing Engineering de Pla-Nato-Petit et la Ligier n°22 United Autosports de Hanson-Albuquerque.