Il fallait s’y attendre. La Ligier JP217 n’est pas la meilleure des LMP2 et l’équipe Inter Europol Competition n’est pas la meilleure représentante du clan Onroak Automotive. Dans ces conditions, Sam Dejonghe ne pourra pas se permettre de viser les avant-postes aux 4H ELMS de Spa-Francorchamps.

Une donne qui s’est confirmée dans les deux séances d’essais libres puisque le proto jaune a signé le douzième et le seizième temps en LMP2, à chaque fois à plus de trois secondes de la tête. Il y a donc du travail…

Comme on pouvait s’y attendre, les châssis Oreca ont fait un festival. La n°22 United Autosports de Hanson-Albuquerque a signé par deux fois le meilleur chrono. A chaque fois, c’est la n°37 Cool Racing de Lapierre-Borga qui prend le deuxième accessit, le troisième chrono étant respectivement propriété de la n°26 G-Drive Racing de Rusinov-Van Uitert-Vergne et de la n°32 United Autosports de Cullen-Brundle-Owen.