C’est tout sauf une surprise. Au volant d’une Ligier Inter Europol Compétition subissant la loi des Oreca en LMP2, Sam Dejonghe ne dispose pas des meilleures armes pour se mettre en évidence pour son baptême dans la classe-reine de l’ELMS à Spa-Francorchamps.

Cela s’est confirmé en qualifications puisque l’Anversois partira en 14ème de la catégorie, et avant-dernière LMP2 qualifiée. La pole position est revenue à l’Oreca n°22 United Autorsport de Hanson-Albuquerque devant les montures du Panis-Barthez Compétition et du Duqueine Engineering.

La départ des 4 Heures de Spa aura lieu demain en fin de matinée.