Grégoire Munster et son copilote Louis Louka ont conclu au 24e rang le Rallye des Canaries. Au classement dédié aux Juniors, Grégoire Munster s’est offert une très belle quatrième place. Une performance de choix pour le pilote Opel Motorsport et ambassadeur d’Opel Belgique.Sitôt après être passés sur le podium final du Rallye de Wallonie, Grégoire Munster et Louis Louka ont pris dimanche soir la direction de Eindhoven, d’où ils se sont envolés pour rejoindre les Îles Canaries. Les reconnaissances étaient déjà une véritable aventure puisque ni Grégoire ni Louis ne connaissaient ces spéciales typiques tracées dans les montagnes canariennes.

La journée du jeudi était consacrée au Shakedown et à la Qualifying Stage. « Durant le Shakedown, nous pouvions effectuer deux passages, mais le team a décidé de n’en faire qu’un seul. Notre 7e chrono sur les 17 participants était encourageant. Mais la Qualifying Stage s’est moins bien déroulée pour nous. Après le passage de Simon Wagner, une grosse pierre s’est retrouvée au milieu de la route. En arrivant dans ce virage, nous n’avons pu éviter cette pierre et nous avons crevé. En tant que concurrents du championnat Junior, nous disposons au total de 14 pneus Pirelli. Cette crevaison, c’était simplement de la malchance, mais le règlement est implacable. Opel Motorsport a donc dû en tenir compte et définir une nouvelle stratégie au niveau des pneumatiques », expliquait Grégoire Munster.

Malgré ce pneu manquant désormais dans son allocation et le déficit de connaissance de ces spéciales espagnoles tellement typiques offrant une adhérence très élevée, l’ambassadeur d’Opel Belgique s’acquittait de sa tâche avec brio lors de la première étape. Grégoire Munster concluait en effet la journée au cinquième rang en Junior.

La tactique mesurée adoptée durant la première journée permettait à Grégoire Munster d’attaquer davantage le deuxième jour. Cela se ressentait directement au niveau des chronos. Grégoire Munster entamait la journée avec un 6e temps avant de signer un 2e, un 4e et puis un 3e temps. Au second passage sur les spéciales du jour, il améliorait encore ses chronos, réalisant à deux reprises les deuxièmes et troisièmes temps, ce qui lui permettait de terminer au 4e rang du classement Junior et premier des pilotes Opel. À l’arrivée, il manquait seulement 15″7 à la paire Munster-Louka pour s’offrir son premier podium européen.

« En accord avec l’équipe, nous avons modifié le set-up de notre Opel Adam samedi matin »,notait Grégoire Munster. « Nous avons durci les réglages. Et la voiture était ainsi mieux adaptée à mon pilotage. Grâce à cette modification, je pouvais davantage conserver de la vitesse dans les virages. La différence était sensible par rapport à vendredi. Nos chronos étaient nettement meilleurs et nous avons pu terminer finalement quatrièmes. Je suis très heureux de notre performance ce samedi. Nous avons vraiment pu attaquer et un peu nous surpasser. C’est juste dommage que nous n’ayons pas pu en faire autant le premier jour. Mais je ne veux pas brûler les étapes. Je veux me donner le temps de progresser. Le professionnalisme, les conseils et le travail d’Opel Motorsport me permettent justement d’évoluer. L’équipe a vraiment fait de l’excellent boulot. Je leur en suis très reconnaissant. Je remercie aussi vraiment mon copilote Louis Louka. Avant le rallye et pendant l’épreuve, il a vraiment beaucoup travaillé. Vendredi soir, nous avons été nous coucher au-delà de minuit après avoir visionné une nouvelle fois ensemble les images on-board et adapté nos notes en fonction du rythme de ce rallye. Ce tempo est d’ailleurs encore nettement plus élevé qu’en Belgique. » 

Dans deux semaines, Grégoire Munster sera au départ du Sezoensrally. La semaine suivante, il retrouvera l’équipe Opel Motorsport en ERC à l’occasion du Rally Liepäja en Lettonie.

Source: Com