Auteurs d’un meilleur temps dès leur première participation au volant d’une WRC au Deutschland en 2017, Esapekka Lappi et Janne Ferm faisaient encore mieux l’an passé, avec un nouveau scratch, assorti d’une troisième place finale. Soit leur seul podium asphalte jusqu’alors en championnat du monde des rallyes, sur une manche pourtant pas parmi leurs préférées, en raison de ses incessants changements d’adhérence. Boostés par leur récente très belle performance finlandaise (2e), Esapekka et Janne misent sur la régularité pour poursuivre sur leur lancée, même si leur septième position dans l’ordre de départs pourrait se révéler pénalisante, notamment en cas de pluie, sur des routes qui se pommadent généralement de boue au fil des passages.

« Mes tests de juin se sont révélés concluants. », commente Lappi. « Outre une demi-journée dans le camp militaire, j’ai effectué une journée complète sur une bonne base, avec un peu tous les types de profils qui nous attendent sur la course, et je me suis senti à l’aise au volant de C3 WRC. Mais c’est toujours difficile de préjuger où l’on va se situer. Entre temps, j’ai aussi réalisé une journée à Satory pour me permettre de retrouver les repères propres à l’asphalte. Je suis donc prêt, et je pense que sur un tel rallye piégeux, outre la vitesse de pointe, il faut aussi se montrer constant tant il se passe toujours beaucoup de choses. Le podium signé l’an passé me l’a démontré. »