Sincèrement, la découverte des premiers clichés de la nouvelle Audi e-tron GT nous avaient laissés plutôt dubitatifs. Lorsque nous l’avons découverte « en vrai » pour la première fois, notre avis a déjà beaucoup changé ; nous trouvions cette première grosse berline 100% électrique d’Audi franchement belle. Un sentiment confirmé avec cet essai. Ça, c’est pour l’aspect, la partie esthétique. Mais quid du reste ? (06.09.2021 / Marc Lacroix ; illustrations constructeur)

DESIGN

Observer sa silhouette, la forme des vitres latérales arrière évoque de suite une Porsche ; pas étonnant, la base est celle de la Taycan ! L’Audi affiche toutefois une personnalité bien à elle et totalement différente de la cousine de Stuttgart ; du bel œuvre…

Rappelons que le dessin spectaculaire de ce cette magnifique création d’Ingolstadt fut déjà dévoilée il y a 3 ans au Salon de Los Angeles comme e-tron GT Concept, avec finalement peu de différences à relever avec la version commerciale !

 

HABITACLE

Présentation et assemblage sont rigoureux et de bon aloi ; on apprécie les recouvrements / inserts Alcantara et Carbone (que nous préférons personnellement de loin au bois des illustrations). Sans doute un peu surprenant pour un tel engin, l’e-tron n’apporte rien de neuf pour le tableau de bord, qui reste le digital multi-programmable, avec écran supplémentaire au-dessus de la console.

L’habitabilité est généreuse et permet d’accueillir confortablement les occupants

Le coffre est d’une belle contenance, qui peut en plus bénéficier du rabattement des dossiers de sièges arrière.

 

A BORD

L’accès à bord est comparable à celui qu’offre une GT ; réglages et fonctions des sièges sont nombreux (massage, chauffage, ventilation…) et permettent de profiter d’une position optimum, ici aussi digne d’une GT, dont l’e-tron GT se présente clairement comme une variante à 4 portes.

Vu sa forme / ligne élancée et sportive, sans oublier une vitre arrière peu haute et dessinée façon coupé, l’e-tron pêche logiquement par une visibilité arrière limitée…  L’emplacement des prises USB 3 (sur une face intérieure du rangement central sous accoudoir) est loin d’être un modèle d’accessibilité.

 

SUR LA ROUTE

La hauteur de caisse évolue avec les conditions de route pour une efficacité maximale permanente, mais l’Audi e-tron GT peut-être très basse ; attention aux passages des plateaux et bosses… Heureusement, il n’y en a pas trop sur notre réseau routier (ironie…). L’allemande tient le parquet, sans trop de lourdeurs, excepté peut-être un peu dans des courbes abordées très rapidement ; mais nous avons clairement apprécié son assise et son comportement.

Ce qui manque, bien entendu, c’est la « musique » ; qu’est-ce qu’on verrait bien un V8 sous le capot ! Et ce n’est pas le bruit artificiel qui compense, soit-il même adapté en fonction du mode de conduite sélectionné… Bon point par contre pour le système de pré-collision, pas trop envahissant. Les sensations en mouvement sont intenses et les accélérations vous collent au siège. Comme toute électrique qui se respecte, à fortiori lorsque la puissance est élevée (ici 476 ch, et même 530 ch en mode boost durant quelques secondes), les accélérations sont foudroyantes… tout le temps ; on a l’impression que la poussée de 140 à 200 et aussi forte que le 0-100 km/h (4″1)…

La grosse batterie de 93 kWh promet près de 500 km d’autonomie théorique ; concrètement, un bon 350 km est clairement envisageable. Mais comme on le sait, l’autonomie n’est plus me problème majeur des autos électrique, mais bien le temps de recharge. A ce titre, en pouvant accepter jusqu’à 270 kW / h sur les bornes haut débit (ex. Ionity), vous récupérez 80% de charge en une vingtaine de minutes ; n’en abusez toutefois pas, la batterie n’apprécie pas trop…

 

BILAN

Absolument sublime, cette Audi e-tron GT compte assurément parmi les plus belles full électriques que propose le marché à ce jour. Rigoureuse, efficace, très puissante et dotée d’un réel dynamisme, elle nous a sincèrement séduits. Mais il faut composer avec ce sacré problème de recharge… Et puis il y a le prix :  à partir de 104.000€, à comparer aux 110.500€ d’une Porsche Taycan de 530 ch, qui elle se propose de surcroît déjà dès 86.000€ en version moins puissante (408 ch). Du coup, ce sera à vous de voir…

Configurateur Audi e-tron GT quattro

Voir les articles Audi