ESSAI OPEL GRANDLAND X HYBRID4 (04.01.2021)

Pour toutes les nouveautés qu’il présentera désormais, Opel prévoit une version électrique. Mais d’ores et déjà, son Grandland X est ainsi motorisé, avec un ensemble hybride. Après avoir découvert la Corsa-E, voici le Grandland X Hybrid dans sa version la plus puissante. (Marc Lacroix / illustrations constructeur)

 

Extérieurement, le Grandland X Hybrid4 ne se distingue guère des versions à moteur thermique ; tout au plus remarque-t-on le petit sigle en bas des portières avant.

 

A BORD

L’assise est correcte et, toujours à aiguilles (et alors, pourquoi pas ?), l’instrumentation est claire et lisible ; l’ergonomie est elle aussi assez soignée.

 

L’écran central tactile est intégré ; nous préférons personnellement ceux de type « flottant », qui facilitent les manipulations, en permettant d’agripper les doigts sur les rebords ; les commandes distinctes et conventionnelles (boutons « mécaniques ») pour volume audio, navigation chauffage sont appréciables ; notre exemplaire est équipé des Park & Go Pack 2 (Avertissement angle mort), Advanced Park Assist II – front + rear (inclus rétroviseurs extérieur chauffants) et caméra de recul.

 

SUR LA ROUTE

Rien de particulier à dire, l’Opel Grandland Hybryd4 est des plus agréables à l’usage, spacieux et confortable, souple et vigoureux, en dépit des près de 1.900 kg de l’engin. La direction manque toutefois peut-être un peu de « retour » et le ressenti de la pédale de frein se fait assez artificiel sous l’effet du système de régénération ; pas très grave en soi… La boîte auto EAT8 n’apprécie pas vraiment d’être brusquée.

 

Quatre modes de roulage sont proposés : Electric (100% électrique), Hybrid, 4WD (pour disposer de la transmission intégrale) et Sport, pour plus de dynamisme. Notons que concernant ce dernier, la moindre pression sur l’accélérateur se traduit par des montées en régime qui, certes dynamise la conduite, mais s’avèrent surtout assez désagréables. Ce fut en tous cas notre sensation… L’usage combiné des moteurs thermiques et électriques se fait avec douceur et discrétion. Il est possible d’évoluer en 100% électrique jusqu’à 135 km/h ; nous situerons l’autonomie électrique à un peu moins de 40 km.

 

Bien entendu, une fois vidée, la batterie peut se recharger via le câble, chez vous sur la prise domestique, ou sur une borne. Mais ce qui est sympa, c’est que via le bouton dédié à « l’électricité » (à droite de celui du volume audio sous l’écran central), la fonction eSave est bien pratique. Non seulement, elle permet de sauver 10, 20 ou la totalité d’autonomie électrique, en guise de réserve, mais en plus elle permet de recharger la batterie en roulant. Ainsi, imaginons que vous quittez votre domicile, à Liège, et que vous entamez votre trajet vers Bruxelles en full électrique, grappillant ainsi cette autonomie, partiellement ou totalement. Vous empruntez ensuite l’autoroute et à partir de là, la fonction eSave va permettre la recharge de la batterie pour 10, 20 km ou intégralement, selon votre encodage, et en positionnant le levier de vitesse sur « B », fonction qui maximise la régénération, une fois arrivé à votre destination, vous pouvez ainsi à nouveau bénéficier de l’autonomie récupérée (lors de notre test, nous avions récupéré 20 km au bout d’un trajet d’une cinquantaine, majoritairement sur autoroute. Ou quand l’hybridation prend tout son sens. Pas mal, non ? Seule remarque, il faudra néanmoins réactiver cette fonction lors de chaque démarrage. Notons encore que pour vous « motiver », ou vous « encourager » dans le processus de recharge, vous pouvez afficher sur l’écran son évolution, via la touche Flux ; l’animation vous renseigne en temps réel le mode de propulsion actif, ainsi qu’elle illustre la recharge de la batterie.

 

BILAN

Proposé dès 48.200€ (finition Elégance), l’Opel Grandland X Hybrid4 n’est certes pas donné. Comme aucun véhicule hybride…  Mais avouons que nous avons apprécié ce modèle, alors que nos a priori étaient plutôt défavorables. Comme quoi ! Maintenant, si le coté performer de l’Hybrid4 et ses 300 ch vous importe peu, vous pouvez toujours vous rabattre sur l’Hybrid « simple » et ses 224 ch, qui vous permettra de baisser la note de quelques milliers d’euros (àpd 43.450€).

 

Articles Opel