Alors qu’avec ses hybrides, qu’il pousse de plus en plus au sein de sa gamme, Toyota compte parmi ceux qui jouent sans doute le plus la carte de véhicules prétendus plus respectueux de l’environnement (cette théorie poussée par l’Europe reste toutefois à prouver si l’on considère un véhicule sur l’ensemble de sa vie, de l’extraction des matières premières à son recyclage), voilà que Toyota débarque sur le vieux-continent avec un véhicule aux antipodes de cette philosophie, qui plus, de par son gabarit, clairement plus adapté au marché américain qu’ à celui du vieux-continent ! Même si dans ce cas aussi, il ne prévoit que de l’hybride… Sans doute avant tout pour se donner une image sur le marché des tout-terrain haut de gamme… (08.11.2021 / Marc Lacroix / illustrations constructeur)

STORY

Commercialisé sur certains marchés depuis 2 décennies, le Toyota Highlander 4e du nom est nouveau chez nous. Inscrit comme haut de gamme de la marque, il tend à s’approcher du concept Premium et, surtout, est la seule offre du genre en hybride autorechargeable.

 

DESIGN

Posé sur la plateforme TNGA-K (Camry et RAV4), forcément étirée, pour atteindre 4,96 m de long, 1,93 m de large et 1,75 m de haut, indiscutablement, le Highlander en impose ; il est l’un des plus gros véhicules proposés sur notre marché.

Esthétiquement, ce mastodonte ne peut renier son appartenance à la famille du numéro 1 japonais ! Les codes stylistiques développés par Toyota depuis l’avènement de son C-HR en 2016 sont au programme… Un style robuste et puissant que ne laissera personne indifférent ! Les larges ailes arrière et le bouclier proéminent contrastent avec la finesse des feux arrière.

HABITACLE

Avant tout voulu pratique et ergonomique, l’espace de vie est très vaste et peut accueillir jusqu’à 7 personnes. L’équipement est extrêmement complet, ce compris en aides à la conduite (affichage tête haute, chargeur induction, écran central 12,3 pouces, rétroviseur central numérique via caméra située à l’arrière du véhicule, aide au maintien dans la voie, freinage d’urgence / détection des piétons et cyclistes, régulateur de vitesse adaptatif…).

Capacité de charge à l’image du reste : géante (332 et 865 à 1909 litres selon configuration 7, 5 et 2 places tous sièges rabattus).

 

TECHNIQUE

Exclusivement disponible avec ensemble motopropulseur hybride autorechargeable (rappelons que Toyota est le pionnier de ce type de propulsion) ; 4 cylindres essence (2.5-190 ch) et 2 moteurs électriques de 134 kW et 40 kW (avant / arrière) pour 244 ch au cumul ; traction intégrale ; boîte à variation continue « CVT » ; capacité de rouler full électrique jusqu’à 125 km / h ; capacité de remorquage de 2 tonnes.

A BORD

Premier constat quand on a grimpé dans le Highlander, l’espace à bord est gigantesque ; on constatera que chacun pourra sans souci voyager dans le plus grand confort ; présentation agréables ; boutons physiques sur console pour clim automatique 3-zone (pratique) ; système infodivertissement plutôt intuitif et réactif ; belle qualité générale.

Sièges avant confortables ; 3 adultes pourront aisément cohabiter sur la banquette arrière avec tout le confort nécessaire, notamment grâce à un important espace aux jambes ; accès à 3e rangée de sièges relativement aisé (la rangée-milieu coulisse sur 18,5 cm) mais elle reste surtout dédiée aux petits gabarits ; belle modularité.

 

SUR LA ROUTE

Bon confort (« à l’américaine »…) général ; amortissement très souple, avec prise de roulis marquée, sans doute un peu au détriment de l’agilité, même si celle-ci reste tout à fait surprenante pour un tel gabarit, qui plus est de plus de 2 tonnes, notamment grâce à un angle braquage surprenamment court.

Si l’insonorisation est bonne quant à la filtration des bruits d’air et de roulement, le 4 cylindres est nettement moins discret, notamment lorsque la boîte CVT « mouline » (phénomène bien connu avec cette boîte à chaque accélération) ; on ne s’y fera jamais…

Le niveau de performances s’avère suffisant et l’autonomie impressionnante (700 km) ; les gros rouleurs apprécieront ! ; le système hybride vous fera évoluer les plus souvent en zéro émission en ville (Toyota annonce jusqu’à 80% du temps).

BILAN

Déjà, le Highlander est le seul gros gabarit de 4×4 hybride autorechargeable sur le marché. Ajoutez à cela une habitabilité incroyable (pour 7 personnes), doublée d’un confort qui ne l’est pas moins, un équipement très complet et une consommation extrêmement intéressante, et vous obtenez un sacré véhicule. Alors ok, il vous faudra débourser au moins 56.960€ pour acquérir ce véhicule, mais vu son statut et ses qualités, sans oublier le sérieux dont fait toujours preuve Toyota, voilà qui ne nous paraît certainement pas exagéré…

Voir les articles Toyota

Le Highlander sur le site Toyota