Super Formula: Stoffel Vandoorne renonce à Fuji

Stoffel Vandoorne a connu le chaud et le froid à l’occasion du 3e meeting de Super Formula à Fuji. En qualification, le représentant du RACB National Team a signé la pole position alors qu’il n’avait jamais roulé sur cette piste avant ce week-end. En course, un souci de frein a mis un terme à sa prestation à huit tours de l’arrivée alors qu’il était au pied du podium.

C’est la saison des pluies au Japon. Même si le thermomètre grimpe régulièrement au-delà des 30 degrés, le ciel s’assombrit souvent. Stoffel Vandoorne, débarqué à Fuji vendredi matin, en a fait l’expérience. Ce qui n’a pas empêché le jeune Belge de se distinguer à l’heure des qualifications alors qu’il n’avait jamais roulé sur ce tracé particulier.

« J’ai profité de la piste mouillée, » s’amusait le représentant du RACB National Team. « J’aime ces conditions d’adhérence précaire. J’étais donc ravi de pouvoir m’exprimer pleinement. Cette pole position dans ce championnat très relevé m’a comblé d’aise. »

En course, par contre, le scénario s’est révélé moins enthousiasmant: « On a démarré alors que le bitume était sec pour la première fois depuis vendredi. J’ai pris un départ moyen et me suis retrouvé 4e au premier virage. Mon rythme n’était pas mauvais mais pas exceptionnel non plus. Pendant 47 tours, je me suis maintenu en 4e position. Au bout de la ligne droite, quand j’ai entamé mon freinage, ma monoplace a rencontré un souci mécanique. La voiture s’est mise en travers immédiatement. Par chance, je n’ai rien touché pendant le tête-à-queue. Mais il était impossible de poursuivre. C’est dommage, bien sûr. Je pouvais finir dans le top 5, marquer de précieux points. Là, j’affiche un score vierge. Heureusement, nous allons procéder à des tests ce lundi sur la même piste. Ce roulage devrait m’être utile pour la suite du championnat. »