Fondée en 1967 par Hans-Werner Aufrecht et Erhard Melcher à Grossaspach, AMG, la célèbre marque synonyme de performances et de compétition, aujourd’hui filiale à part entière de Mercedes-Benz, fête cette année son 50ème anniversaire. Au cours de ce demi-siècle, Mercedes-AMG a engrangé de nombreux succès. Le constructeur s’est en effet distingué dans le sport automobile, mais a aussi conçu des véhicules uniques en leur genre, renforçant à de multiples reprises sa prestigieuse réputation qu’elle mérite aujourd’hui plus que jamais.

Afin de fêter cela, Autoworld Bruxelles organise en ce mois de septembre une exposition sous le titre ‘AMG 50th Anniversary’ où une quinzaine de modèles AMG (historiques et actuels) seront mis à l’honneur.

AMG a notamment bâti sa réputation sportive avec la Mercedes 190 en DTM dans les années 80.

Mercedes-Benz Belgium Luxemburg et Autoworld se sont organisés afin de rassembler une collection unique à admirer du 9 septembre au 1er octobre prochains. Seront notamment rassemblées sur l’Esplanade du Cinquantenaire:
– Mercedes 300 SEL AMG (1968)
– Mercedes SL AMG (1990)
– Mercedes C AMG (1995)
– Mercedes ML AMG (2002)
– Mercedes C Break AMG (2003)
– Mercedes SL AMG (2003)
– Mercedes SLS AMG (2010)
– Mercedes-AMG A45 (2017)
– Mercedes-AMG E43 (2017)
– Mercedes-AMG S63 Cabrio (2017)
– Mercedes-AMG SL63 (2017)
– Mercedes-AMG SL65 Black Series (2017)

Rappelons que la première de la liste est la voiture avec laquelle AMG a commencé à se faire un nom en créant la surprise aux 24 Heures de Francorchamps 1971. Dans cette édition remportée par la Ford Capri de Glemser et Soler-Roig, la Mercedes rouge a décroché la victoire dans sa catégorie et s’est hissée à la 2ème place du classement général aux mains des Allemands Heyer et Schickentanz. (B. Verstraete)

 

Autres grands moments de l’histoire d’AMG

  • Fondé à Burgstall en 1967 par Hans-Werner Aufrecht et Erhard Melcher, AMG (Aufrecht Melcher Großaspach – la ville natale d’Aufrecht) est à l’époque un bureau d’ingénierie et un centre de conception et d’essai pour le développement de moteurs de course.
  • L’usine d’Affalterbach est fondée en 1976. Dans le nouveau bâtiment, l’atelier de conception de moteurs de course s’est transformé en une unité de production de coupés et de berlines de sport.
  • En 1984, Melcher crée de manière entièrement indépendante une culasse dotée d’un système moderne à quatre valves, le moteur innovant étant utilisé en V8 5.0 litres sur la Mercedes-Benz 500 SEC. Dès le départ, le principe « Un homme, un moteur » est d’application.
  • Depuis 1986, la nouvelle culasse équipe non seulement la version AMG de la Classe S, mais aussi et avant tout la berline. On la trouve également depuis 1987 sur le coupé de la Classe Moyenne (W124). Avec 265 kW (360 ch), cette voiture a été surnommé ‘The Hammer’ – le marteau en français – par la presse spécialisée américaine.
  • Depuis 1988, AMG a non seulement construit les voitures de course Mercedes-Benz 190 E, mais a également été à l’origine de leur apparition au sein du championnat allemand de voitures de tourisme (DTM).
  • La collaboration avec Mercedes-Benz débute en 1990. En 1991, AMG se lance dans la conception et la production de versions sport de plusieurs voitures de la marque à l’étoile.
  • La C 36 AMG, commercialisée en 1993, est le premier véhicule à naître de ce partenariat avec Daimler-Benz. S’écoulant à 5000 exemplaires jusqu’en 1997, elle devient le premier best-seller.
  • En 1996, la C 36 AMG devient la première voiture de sécurité officielle utilisée sur les circuits de Formule 1.

Paul di Resta en route vers la victoire avec l’AMG Mercedes classe C en DTM à Hockenheim en 2009 (photo HOCH ZWEI / Jürgen Tap)

  • En 1999, Mercedes-AMG devient détenue à 51% par DaimlerChrysler.
  • En 2001, la toute nouvelle transmission automatique à cinq vitesses de la C 32 AMG est couplée au moteur V6 suralimenté de 3,2 litres. Un système innovant de contrôle tactile permet une sélection manuelle des rapports.
  • En 2005, Mercedes-AMG devient une filiale à part entière de Daimler AG.
  • Dévoilée en 2009, la Mercedes-Benz SLS AMG est le premier véhicule à avoir été conçu entièrement en interne par la marque de sport et de performance. Son vrombissement, ainsi que son dynamisme exceptionnel et ses légendaires portes papillon, lui valent un succès planétaire.
  • AMG se lance dans la course automobile en 2011 avec la SLS AMG GT3. La SLS GT3 marque également l’entrée de Mercedes-Benz dans le monde exclusif de la compétition clients.
  • Dévoilée en 2014, la Mercedes-AMG GT est la deuxième voiture de sport à avoir été entièrement conçue en interne par Mercedes-AMG à Affalterbach.
  • Avec son entrée dans le segment compact et les véhicules de la série 43, AMG élargit son portefeuille et séduit de nouveaux groupes de clients.
  • En 2015, Mercedes-AMG écoule près de 70.000 exemplaires et signe ainsi un nouveau record de ventes. Les nouveaux modèles de la série 43 ne sont pas les seuls à l’origine de cette croissance. En effet, ce sont avant tout les véhicules de performance de la Classe C, les SUV et les compactes qui la tirent à la hausse.

Un résultat mémorable: 4 AMG GT3 aux 4 premières places des 24H du Nürburgring 2016.

  • Depuis 2016, la Mercedes-AMG GT3 écrit un nouveau chapitre de l’histoire du sport amateur. Lors de l’édition 2016 des 24H du Nürburgring, les Mercedes-AMG GT3 s’adjugent les quatre premières places du classement.
  • Avec près de 100.000 véhicules écoulés, Mercedes-AMG entame l’année de son 50ème anniversaire sur un nouveau record de ventes.
  • L’arrivée de l’AMG GT C étend le portefeuille de voitures de sport de Mercedes-AMG à six modèles, auxquels s’ajoute l’AMG GT3, une voiture de course destinée à la compétition clients. En moins de trois ans, le deuxième véhicule entièrement conçu en interne a donné naissance à une large gamme de voitures de sport.

Une des dernières productions d’AMG: la GT C Roadster.