Neuvième puis sixième à Barcelone, Ugo de Wilde n’avait plus ramené autant de points depuis Silverstone en début de saison. Même si ce n’est pas encore le résultat espéré, le pilote JD Motorsport, revenu à six points de la 6e place du championnat, semble sur la bonne voie.

Si le week-end catalan avait plutôt bien démarré vendredi avec un 5e puis un 7e chrono en essais libres, samedi matin le jeune pilote JD Motorsport était cueilli à froid et devait se contenter du 11e chrono en qualifications, à près d’une seconde de la pole.

« Mon ingénieur est parti dans une mauvaise direction au niveau des pressions de pneumatiques, » regrettait Ugo. «Comme je connais bien et j’apprécie ce circuit et qu’avec mon coach Benoît on se prépare toujours très bien, j’avais limité les dégâts lors de la première journée. Du coup, on n’a pas pensé qu’on n’était en fait pas bien au niveau du set-up. Cela nous a induit en erreur. Le samedi, tous nos adversaires ont fait un pas en avant, pas nous. On a même été moins vite en qualifs qu’en essais libres car je n’ai jamais senti le jus de la gomme. »

Onzième sur la grille de la course 1, Ugo gagnait d’emblée deux places au départ. « J’ai même profité d’une erreur de mon équipier pour me hisser au 8e rang avant de ne pouvoir résister au retour du leader du championnat Oscar Piastri. Ma monoplace n’était vraiment pas bien réglée. Je survirais beaucoup trop ce qui ne mettait pas du tout en confiance. »

Ugo était dès lors déjà heureux d’empocher les deux points du 9e rang.

Le lendemain, d’importantes modifications étaient apportées, un peu tardivement, à sa voiture.

« Cela allait déjà beaucoup mieux, » se réjouissait Ugo 9eme de la qualification dominicale à moins de six dixièmes de la pole, huit centièmes du meilleur rookie Caio Collet, quatre dixièmes devant son équipier italien. « Le seul hic est que pour la cinquième fois du week-end, je partais avec une auto au comportement différent. Il m’a fallu quelques tours pour m’adapter. J’ai en outre commis une petite erreur dans mon meilleur tour me coûtant un dixième et demi, soit deux ou trois places car nous étions à dix en six dixièmes. Sur 4,6 km, c’est pas mal !»

Son deuxième envol n’était pas le meilleur. « J’ai un peu trop patiné et, pour une fois, je n’ai pas gagné de places avant le premier freinage, mais je me suis battu durant trois virages pour le gain de la 8e place avec Federico Malvestiti. C’est un dur à cuire, mais j’en suis venu à bout. »

Ugo s’accrochait alors au petit train composé de Lorenzo Colombo, Alex Quinn, Alex Smolyar et Caio Collet. « J’avais un très bon rythme, souvent parmi les trois ou quatre plus rapides au tour, » se félicitait le benjamin du peloton. « Mais dès que je me rapprochais trop du Brésilien, j’étais déventé, mes pneus surchauffaient et le chrono augmentait. J’ai donc dû effectuer une course d’attente. »

Et sa patience fut récompensée puisqu’à l’entame du dernier tour, il profitait d’une passe d’armes un peu musclée et d’un contact entre Quinn et Collet pour décrocher la 6e place, la deuxième des rookies et à nouveau la première du team JD Motorsport.

Grâce aux dix points empochés ce week-end, l’espoir belge de 16 ans remonte au 7e rang du championnat, à six points seulement de l’Indien Maini Kush.

« Honnêtement, ces dix unités font du bien au moral de tout le monde. J’ai signé mon meilleur résultat en Eurocup Formula Renault depuis Silverstone début mai. Mais pas question de s’en contenter. Je veux et je dois faire mieux encore le week-end prochain à Hockenheim en lever de rideau de la finale du DTM. J’espère cette fois qu’on trouvera directement les bons réglages et surtout la bonne pression. La gestion des pneus est la clé du succès. »

Moins de cinq jours à peine après l’arrivée de Barcelone, les pilotes se retrouveront en piste ce vendredi pour les deux séances d’essais collectifs. « On aura à nouveau peu de temps pour se préparer au mieux. Il s’agira d’être méthodique. Heureusement, j’ai eu l’occasion d’effectuer une journée de tests en novembre dernier au Hockenheimring en FR2.0. Je connais donc déjà un peu la piste. Cela devrait m’aider. L’objectif de cet avant-dernier meeting de la saison sera très simple : faire mieux encore qu’en Espagne et me rapprocher du Top 5. Je sais que ce ne sera pas simple. Comme la vie de pilote… »

Source: Com