Pour clôturer sa première participation au championnat Eurocup Formula Renault, le Bruxellois de 16 ans espère signer son meilleur week-end de la saison sur un tracé de Yas Marina qu’il découvrira ce jeudi.

Quatrième lors du dernier meeting à Hockenheim où il a mené la course et la vie dure aux leaders durant cinq tours, Ugo de Wilde espère achever sa 3e saison déjà en monoplace comme les deux premières en F4 : par un feu d’artifice et sur le podium d’au moins une des deux dernières manches.

« Ce n’est pas passé loin en Allemagne où malheureusement il nous a manqué du temps de piste pour définir les bons réglages sur le sec ce qui nous a fort pénalisés lors de la course 1, » résume le benjamin du peloton qui, cette fois, aura droit à 3h30 d’essais supplémentaires ce jeudi matin. « Ce ne sera que la 2e fois de la saison après le Castellet que les conditions de piste seront constantes d’un bout à l’autre du week-end avec 34 à 35 degrés en moyenne durant les trois jours. Les pneus pluie resteront dans les containers. Cela devrait nous aider, tout comme la longue séance d’essais supplémentaire du jeudi matin. On aura du temps pour trouver le meilleur set-up et surtout la pression de pneumatiques idéale par cette chaleur. »

S’il est étrange de disputer la finale d’un championnat d’Europe aux Emirats, cela ne signifie pas pour autant que tous découvriront les 5,5 km du tracé de Yas Marina. Et l’avantage n’est pas nécessairement cette fois aux redoublants puisque quatre « rookies » ont déjà couru là-bas dans le championnat F4 des Emirats : Caio Collet, Petr Ptacek, Lucas Alecco Roy et le Belge Amaury Cordeel. Tandis que leader du championnat Oscar Piastri et l’Italien Lorenzo Colombo ont participé ici aux derniers tests hivernaux.

« L’avantage de l’expérience des redoublants sera moins grande qu’ailleurs, même si de nos jours, avec les simulateurs, on arrive bien préparés et on est dans le rythme après quelques tours seulement même sur des pistes nouvelles, » poursuit le seul débutant à avoir réussi à remporter une course cette année. La toute première, en début de saison à Monza… « Cela reste évidemment mon meilleur souvenir à ce jour. J’y avais marqué d’emblée 25 points ce qui m’avait permis de mener le championnat. Cela me paraît déjà loin. Je ne vais pas revenir sur tous les soucis qu’on a rencontré par la suite, mais mon objectif pour ce dernier week-end est très clair : je veux finir notre collaboration en beauté, en marquant autant voire plus de points que lors de mon premier meeting. Il me faudra au moins cela si je veux encore avoir la chance de finir 6e du championnat et vice-champion rookie tout en offrant la 3e place des teams à JD Motorsport. Même s’il n’est rookie qu’en Eurocup car il a 19 ans et a déjà fait une saison de F3 l’an dernier, l’Indien Maini Kush me précède de 14 points, tandis que je devance Pter Ptacek de 11 unités. Je veux au minimum conserver ma place sur le podium des débutants. »

Après les essais libres et collectifs jeudi, les choses sérieuses débuteront avec la première qualification vendredi à 11h30 (deux heures de moins chez nous) et une première course nocturne à 18h00, tandis que samedi la qualification aura lieu à 9h00 et la finale du championnat en pleine canicule à 13h30.

« J’ai gardé un excellent souvenir de ma première venue aux Emirats, à Bahrein fin 2016, pour le Mondial de karting où j’avais été en finale malgré une côte fêlée. J’ai vraiment hâte de découvrir ce circuit qui accueillera la finale du championnat du monde F1 début décembre avec une sortie de stands via un tunnel passant sous la piste et une première course à la lueur des projecteurs, comme au Mondial de kart. Une première pour moi en monoplace… »

Source: Com