Cinq jours à peine après un week-end frustrant à Monaco où la roue n’a pas vraiment tourné en sa faveur en qualifications, Ugo de Wilde est heureux de se retrouver cette fin de semaine au Castellet, l’un de ses circuits fétiches. L’endroit idéal pour oublier sa déception monégasque et tenter de remonter sur le podium.

Les courses s’enchaînent en Eurocup Formule 3 Renault. Trois semaines après Silverstone et cinq jours seulement après sa deuxième arrivée à Monaco, Ugo de Wilde remontera en piste, ce vendredi matin au Castellet, pour les premiers essais collectifs en vue de la 4e manche déjà de son championnat.

«Le temps est passé très vite depuis dimanche dernier, » raconte le jeune pilote JD Motorsport. « Je suis arrivé au Mans lundi soir et ce jeudi matin je refaisais le chemin inverse pour me rendre au Castellet. Cela fait deux fois 900 km pour deux jours d’école. Mais bon, le Baccalauréat se rapproche et je rate déjà assez les cours comme cela. En plus, j’en ai profité pour préparer le prochain rendez-vous du Ricard dans le simulateur avec mon coach Benoît Rousset et pour aller faire un petit tour dans le paddock où les teams des 24 Heures sont déjà arrivés pour le Test Day de dimanche. J’espère vraiment pouvoir vivre cela un jour en tant que pilote… »

Après un début de saison sur des circuits moins favorables, notre jeune gaillard de 16 ans est heureux de se retrouver en terrain connu pour deux courses dans le cadre des 6H Blancpain Endurance Series de samedi soir.

«Après une semaine compliquée à Monaco, je suis impatient de pouvoir me lâcher à nouveau sur un tracé où je garde d’excellents souvenirs, » poursuit Ugo. « C’est ici que j’ai signé mes deux premiers podiums absolus en F4 en 2017 avant de gagner les deux courses principales pour décrocher le titre de vice-champion douze mois plus tard. Lors des deux jours de tests hivernaux ici fin mars avec notre F3-R, j’étais bien dans le coup, troisième puis cinquième malgré quelques petits soucis de set-up, et toujours le plus rapide des débutants. De bon augure. D’autant que le team a bien travaillé depuis pour me permettre de mieux exploiter les pneus Hankook. J’aborde donc ce week-end relativement confiant. J’espère pouvoir remonter sur le podium et me replacer idéalement au championnat « rookie », notre principal objectif cette année. Contrairement aux trois ou quatre redoublants jouant le titre absolu, je n’ai rien à perdre. Mon but est de signer quelques coups d’éclats cette année et le Castellet fait partie des trois ou quatre endroits où j’espère pouvoir briller. Inutile de vous préciser que je suis hyper motivé. Cela va envoyer du steak comme dirait mon coach !  C’est aussi la première fois depuis le début de saison où la météo ne devrait pas être changeante. On annonce grand soleil avec des températures autour des 25 ou 26 degrés pour les courses disputées en plein milieu d’après-midi. Les pneus vont souffrir. Il s’agira de ne pas trop vite les surchauffer.»

Après deux séances libres de cinquante minutes pour reprendre ses marques ce vendredi sur un circuit conventionnel, la qualification se disputera à 10h00 ce samedi avec une première course de trente minutes plus un tour programmée à 15h50. Dimanche, la deuxième « qualif » est prévue à 9h30 avec une 2e manche à 15h25.

Les live timing et streaming seront à nouveau disponibles via la page Facebook Renault Sport Series ou le site du Blancpain.

Source: Com