Ulysse De Pauw arrivait à Snetterton avec la ferme intention de revendiquer une place sur le podium du British F3 BRDC. Mais il apparaissait dès le début du week-end que cette deuxième manche de la saison serait plus compliquée que prévu pour le pilote du Douglas Motorsport. « Dès les essais du vendredi, nous avons réalisé que les chronos étaient en deçà de ce que nous espérions », explique le Grézien. « Nous avons remarqué que le moteur Cosworth de ma Tatuus était anormalement poussif. Mais ce n’était pas le seul problème. Il y avait clairement un loup dans ma voiture. »

Il n’y avait donc pas de miracle pour la course de samedi avec une 11ème place après être parti 13ème. La délivrance arrivait toutefois au soir pour Ulysse. « La direction de course nous a autorisé à changer de moteur pour les courses de dimanche », révèle-t-il.« L’équipe en a profité pour remplacer les freins, les amortisseurs,… Bref, tout ce qui était autorisé. Il fallait venir à bout du mal qui nous accablait depuis vendredi. ». Avec une sixième place sur la grille de la Course 2, le jeune Brabançon de 17 ans pouvait espérer se rattraper. C’était sans compter sur l’impitoyable premier virage de Snetterton. « Un autre concurrent m’a touché et j’ai crevé. J’ai donc dû faire un tour entier au ralenti. Il n’y avait donc plus rien à espérer, si ce n’est finir pour rentrer dans les points. »

La Course 3 allait heureusement permettre à Ulysse de finir son week-end sur une note plus positive avec une 7ème place finale. Mais le médaillé de bronze de F4 FFSA peut difficilement se satisfaire d’un bilan bien inférieur à ce dont il est en droit de mériter.« L’équipe Douglas et moi avons convenu de faire une journée test pour comprendre pourquoi nous étions moins performants par rapport aux essais hivernaux. Cela dit, ce n’est pas si catastrophique car ce n’est pas comme s’il nous manquait trois dixièmes impossibles à aller chercher. Nous allons tout analyser pour être au top à Silverstone. Il n’y a pas de raison que cela n’aille pas au vu des résultats des tests d’avant-saison. »

« Et j’aimerais aussi remercier les mécanos du team qui ont travaillé pendant tout le week-end comme des fous pour essayer de résoudre le problème et qui ont tout fait pour qu’on trouve la solution. »

Prochaine escale donc dans le Northamptonshire les 7, 8 et 9 juin prochains où Ulysse et Douglas Motorsport auront une sacrée revanche à prendre…

Source: Com