C’est sous un soleil estival et devant des supporters venus nombreux qu’Ugo a franchi, le week-end dernier, une nouvelle étape dans sa jeune carrière en disputant ses premières courses sur le mythique circuit de Spa-Francorchamps.

Un baptême plutôt bien réussi puisque le petit Bruxellois de 14 ans y a poursuivi son évidente progression en disputant son meilleur meeting de l’année à ce jour en F4 FFSA Academy avec des 8ème et 9ème places en qualifications et en inscrivant son premier point en monoplace grâce à sa huitième position lors de la course 2 de dimanche matin.

« Avant toute chose, je tiens à chaleureusement remercier toutes les personnes venues me soutenir et nous aider, mes amis, ma famille, mes sponsors, mes voisins et même certains de mes profs, j’étais très fier et heureux. Mes parents ont super bien organisé l’accueil de tout le monde dans le magnifique chalet de ma nouvelle écurie East Belgian Racing Team. C’était top au sommet du Raidillon où je me suis appliqué à prendre des belles lignes, à fond à 190 km/h, j’y ai même résisté à Casper Roes Andersen en 3ème manche. Mes fans ont apprécié paraît-il, » sourit le benjamin mondial des pilotes de monoplace.

Après une séance libre sous le déluge, Ugo a fait forte impression en signant les 9ème et 8èmes chronos lors des essais qualificatifs samedi matin, à 1.3 de la pole du redoublant et leader du championnat Arthur Rougier, mais une demie seconde à peine de la 3ème place et deux dixièmes du sixième rang. « J’aurais pu faire encore mieux si j’avais pu bénéficier d’une aspiration, mais lorsque j’ai rattrapé Thomas Drouet il a levé le pied pour se mettre derrière moi et Aldo Festante lui a tiré tout droit et m’a gêné lors de mon dernier tour rapide. »

La première course de samedi après-midi ne se passait pas comme espéré…

« J’ai pris un bon départ et effectué un bon premier tour. Mais nous avons pris une mauvaise direction au niveau des réglages. J’avais beaucoup trop d’avant et l’auto survirait beaucoup. Je n’étais pas à l’aise, j’ai failli sortir quelques fois et je me suis fait remonter par quatre concurrents. Je râle car le Top 10 était jouable et cela m’aurait fait partir tout devant dimanche.»

C’est donc du douzième rang qu’Ugo s’élançait pour une deuxième manche qui, elle, allait lui sourire avec une 8ème place et un tout premier point arrachés dans l’ultime virage au terme d’une belle lutte avec l’Italien Festante.

« Cette deuxième manche a été âprement disputée. Je me suis bien battu en milieu de peloton avec Florian Venturi, Hugo Chevalier, Casper Roes Andersen et Marvin Klein. J’avais réussi à doubler un instant Hugo et Casper au freinage des Combes mais ils ont réussi à me repasser plus tard. Cela a été chaud quand il a fallu éviter les crashes à la sortie de la Source et à la Chicane. A l’entame du dernier tour, j’étais 8ème mais Aldo Festante me collait aux fesses. Il a pris l’aspiration dans la montée vers les Combes et m’a logiquement doublé. J’ai continué à lui mettre la pression. Je voulais absolument ce premier point. Et cela a réussi puisqu’en fermant la porte au bus stop il a freiné trop tard et tiré tout droit. J’ai pu ainsi le coiffer sur la ligne et ouvrir le score au championnat. Un beau cadeau pour la fête des pères…»

La troisième manche était le remake de la première avec un pilote et une auto nettement moins à l’aise sur une piste chaude, avec beaucoup de grip : « J’ai pris un bon départ en conservant ma 9ème place, mais derrière cela poussait fort. J’étais obligé de fermer les portes à la chicane et à la Source ce qui a permis à mes rivaux de mieux sortir et de me doubler en ligne droite dans la montée vers les Combes. Je me suis retrouvé alors en bagarre avec Aldo qui cette fois a pu prendre sa revanche en me devançant de peu sur la ligne pour la 11ème place. »

Le bilan général est donc plus que positif même si Ugo en aurait voulu encore un peu plus… « Ce n’est pas réellement le week-end dont je rêvais. J’aurais voulu faire encore mieux. Mais ce n’est pas évident. Je manque encore de roulage et d’expérience pour définir les meilleurs réglages quand les conditions changent. Cela fait partie de mon apprentissage. Je vais continuer à travailler pour améliorer ma technique. L’an prochain, je reviendrai à Francorchamps non plus pour viser mes premiers points mais pour monter sur le podium. »

Rendez-vous est pris. En attendant, Ugo va maintenant se concentrer sur ses examens avant de retourner à Francorchamps, début juillet, pour disputer les 24 Heures de karting. Il pourra ensuite profiter de deux bons mois de vacances, la prochaine course de F4 étant programmée à la rentrée scolaire à Magny-Cours.