Après la retentissante victoire sur le Circuit de Spa-Francorchamps, l’équipe D2P avait fait des Ferrari Finali Mondiali, disputées ce week-end sur le circuit du Mugello, l’objectif suprême de sa saison 2021. Mais parfois, les choses ne se déroulent pas du tout comme escompté…

Après de bons tests préliminaires, John Wartique avait à cœur de briller dès les deux ultimes courses du Trofeo Pirelli, en prélude à la grande finale mondiale. « Et tout a mal débuté, explique le pilote belge. Après 5 minutes de qualification, un drapeau rouge m’a coupé dans mon élan… alors que les pneumatiques avaient atteint leur pic de performance. Une vingtaine de minutes plus tard, je suis remonté en piste… et un nouveau drapeau rouge a été brandi ! Résultat : une lointaine 14ème place sur la grille de départ. Dès cet instant, on savait que tout allait devenir compliqué pour nous… »

Il en faut néanmoins plus pour décourager l’équipe basée à quelques encablures du Circuit de Spa-Francorchamps. « J’ai pris un bon départ, poursuit John Wartique, ce qui m’a directement fait gagner plusieurs places. Je me suis alors retrouvé pendant trois ou quatre tours derrière un pilote américain aux standards de pilotage assez différents des nôtres. Ce qui m’a incité à prendre des risques pour le dépasser. Au passage de la chicane, nos deux voitures se sont touchées, j’ai tapé le mur avant de revenir sur la piste et me faire percuter de plein fouet. Résultat : la Ferrari 488 Challenge EVO était détruite, notre week-end venait de s’arrêter brutalement, et j’en étais quitte pour une légère commotion, ayant tout de même essuyé plus ou moins 30 G ! »

Comble de malchance pour D2P, le Polonais Roman Ziemian, au volant de la seconde voiture du team, achevait la Course 1 dans un bac à gravier, ce qui le renvoyait au fond de la grille de départ en vue de la Course 2. En résultait une 21ème place.

« Ce qui est clair, c’est que rien ne s’est passé comme prévu, reprend John Wartique. Mais si on gagne ensemble, cela signifie aussi qu’on perd ensemble ! Je pense que durant cette saison 2021, D2P a démontré que le potentiel et la pointe de vitesse étaient là. Nous avons enchaîné les podiums en première partie de championnat, avant une passe plus difficile, et une barre superbement redressée à Francorchamps. L’objectif est désormais de concrétiser tout ça en 2022, toujours dans le cadre du Ferrari Challenge Europe. La clef de ces week-ends, c’est clairement la qualification. On va donc travailler pour encore améliorer ce qui peut l’être, afin de partir depuis l’avant des grilles de départ et enquiller les bons résultats. C’est le seul moyen de prétendre au titre en fin d’année. Bravo à Luka Nurmi, qui a été le grand vainqueur de ce week-end au Mugello. Je l’ai devancé à plus d’une reprise cette année, ce qui peut faire naître quelques regrets supplémentaires. Pour lui, tout s’est bien emboîté en cette fin de saison, et c’est clairement vers cela qu’il faut tendre… »

Reste à D2P à débriefer tout cela afin de revenir encore plus fort en 2022. Suite au prochain épisode, plus que jamais sous l’égide du Cavalino Rampante

Source: Com