Au terme d’une course tumultueuse, longtemps neutralisée, Milan De Laet est parvenu à décrocher la 2ème place générale, mais surtout celle de 1er Belge, l’emportant devant un Polle Geusens très fort, et un Philippe Huart qui a loupé le plus grande trophée de peu ! 

 

Suite à des soucis de moteur qui ont entravé la progression de Kenny Herrmans – le laissant seulement au 16ème rang -, et sachant qu’aucune solution idéale ne pouvait être trouvée -, il était décidé, au sein de FordStore Feyaerts, de transférer Kenny sur la #4 de Tom Feyaerts, qui fonctionnait mieux, tandis que ce dernier se retrouvait au volant de la #3. Comme le précise le règlement, ce changement était validé par les officiels, mais en conséquence, tant Herremans que Feyaerts étaient contraints de s’élancer depuis l’arrière du peloton.“16ème ou 19ème, cela ne fait pas de différence pour moi, mais c’était la seule manière – et je ne remercierai jamais assez Tom – de disposer d’une auto en ordre de marche me permettant d’envisager ce qui va prendre l’apparence d’une course poursuite’’, concluait le pilote AM FordStore Feyaerts !    

 

Et Herremans avait raison de parler de course(s) poursuite(s) ! Conséquence des conditions météorologiques. Juste avant le départ, des nuages menaçants passaient au-dessus du TT Circuit Assen, ce qui incitait certains pilotes à opter pour des pneus pluie, un mix de pneus pluie et de slicks, ou des full slicks ! Juste avant le départ, ces nuages sombres disparaissaient, et le soleil était de retour ! Esmee Kosterman, la Hollandaise qui s’élançait devant par la grâce du top 5 inversé, se propulsait aux commandes, mais en raison de pneus pluie, la demoiselle était rapidement dépassée par un ‘peloton’ comprenant Huart, de Wit et De Laet. Ensuite, tout partait de travers quand elle tentait de défendre son bien, étant touchée par le Polonais Olejniczak, qui, dans son élan, emmenait un Kenny Herremans parti du fond de la grille hors de la piste ! La Safety-Car était de sortie, et Herremans s’engouffrait dans la pitlane, avec un arrière fortement endommagé. Lors de cette neutralisation, on pointait le classement : Huart menait devant De Laet, de Wit, Geusens, Barewijk, Nathan Vanspringel, De Backer, De Witte, Geoffrey Vanspringel, Feyaerts et… Herremans !   

 

C’est seulement au 6ème tour que la piste était dégagée, de quoi inciter la voiture de sécurité à réintégrer la pitlane. A cet instant, 10 minutes devaient encore être disputées ! Laurens de Wit et Milan De Laet ne mettaient pas longtemps avant de s’imposer face à Philippe Huart, qui devait par la suite surveiller son équipier Polle Geusens au sein du team Peerlings. Le Hollandais de Wit ne se laissait pas impressionner par le Junior belge, étant même plus rapide, ce qui ne l’empêchait pas de rester plusieurs tours dans le sillage de Milan De Laet. Polle Geusens prenait entre-temps, et de manière définitive, la mesure du Hollandais Barewijk, se mettant en chasse du trio De Laet-de Wit-Huart. C’est le voisin du nord de Wit qui parvenait à faire la différence face aux Belges, tandis que Geusens prenait le meilleur sur Huart, menaçant à son tour De Laet, avec la 2ème place du podium Dutch Belgian pour enjeu, en plus de la victoire au classement belge. C’était parfois limite, mais De Laet résistait et l’emportait devant Geusens et Huart, qui devait encore se méfier des attaques des Hollandais Barewijk et Wierzbicki, mais qui était certain de conserver la 3èmeplace du podium belge.    

 

Dans la hiérarchie en noir-jaune-rouge, Kenny Herremans, avec une #3 très endommagée, et au terme d’une solide remontée, prenait la 4ème place, terminant juste devant Nathan Vanspringel, qui avait misé sur un mix pneumatique, et qui se retrouvait peu à son affaire sur une piste sèche. Au championnat, le pilote de la #29 FordStore Vanspringel conserve les commandes avec 83 points, mais Herremans est désormais 2ème avec 81 points. Aidé par sa victoire, Milan De Laet affiche désormais 62 unités à son compteur, se retrouvant néanmoins derrière Philippe Huart, qui compte 63 points. Polle Geusens, 2ème du jour, offre la victoire à Ford Peerlings dans le Ford Dealer Team Championship, tandis que Milan De Laet s’imposait bien sûr comme le meilleur Junior, l’emportant facilement devant Nathan Vanspringel et Alexander Borgmans. Tomas De Backer, tout comme Nathan Vanspringel, avait misé sur un panachage pneumatique, ce qui lui faisait subir la loi de Maxim De Witte, 6ème, ce dernier sauvant l’honneur d’Alnimax.   

 

Milan De Laet: “J’aurais pu tout tenter pour attaquer Laurens de Wit pour cette première place absolue, mais au bout du compte, j’ai décidé de ne pas prendre de risques supplémentaires, et de me concentrer sur la place de leader belge. C’était également nécessaire, car Polle Geusens a constamment attaqué, et je le voyais, avec Philippe Huart, dans mes rétroviseurs. Cette victoire me comble de plaisir. J’ai eu mon lot de malchance lors des courses précédentes, et après les qualifications, je savais que la voiture fonctionnait parfaitement – merci aux gars de Toon Bosmans et EJ Automotive -, ce qui m’a donné pleinement confiance. Les 20 points engrangés, et la journée plus compliquée de Nathan et Kenny, me permettent d’être de retour dans le match au championnat !’’  

 

Demain dimanche 8 août, la Course 2 prendra son envol à 11h56, les Fiesta partageant la piste avec les Mazda MX-5 Cup.  

 

Résultat: 1. Milan De Laet; 2. Polle Geusens; 3. Philippe Huart; 4. Kenny Herremans; 5. Nathan Vanspringel; 6. Maxim De Witte; 7. Alex Borgmans; 8. Tomas De Backer; 9. Tom Feyaerts; 10. Wim Coekelbergs; 11. Geoffrey Vanspringel