Lors du meeting Spa Euro Race, Bart Versluys a effectué ses grands débuts en sport automobile, faisant la connaissance avec ce qui est connu comme ‘le plus beau circuit du monde’ ! Après trois meetings sur autant de pistes différentes, le troisième homme des forces réunies de Belgium Racing et Ford Peerlings a accumulé les kilomètres en course, étant fin prêt à aborder la deuxième confrontation sur le rapide tobogan de Spa…

“Ce n’était certes pas l’option la plus facile de débuter directement par Spa, annonce le flamboyant concepteur de projets, entrepreneur à la côte belge. Je voulais absolument commencer au niveau le plus bas de l’échelle, et avant tout acquérir de l’expérience, sans directement penser à signer des résultats. Pour cela, la Ford Fiesta Sprint Cup reste la discipline d’accès idéale. Cela n’a aucun sens de rêver à des bolides plus rapides dès l’instant où vous ne maîtrisez pas tous les aspects de la compétition. A priori, la course automobile semble être simple, mais dès que vous commencez à prendre de la vitesse et que les virages vous sautent au visage, tout se complique. En outre, avec ma voiture de tous les jours, je passe les vitesses au volant, ce qui signifie qu’il a aussi fallu m’adapter au système plus ‘simple’ de la Fiesta. Mon seul problème est et reste un manque de kilomètres en tests – par manque de temps, bien sûr – et l’absence d’un coach qui pourrait faire office d’instructeur. Durant les week-ends de course, je peux me reposer sur l’expérience et les conseils de Dylan Derdaele et Philippe Huart, mais cela ne suffit pas. La venue de Marc Goossens dans les rangs de Belgium Racing devrait m’aider.’’  

Les deux courses en avant-programme des TCR Spa 500 devraient permettre à Bart de progresser.

“Je ne serai pas en terrain inconnu, et cela me va plutôt bien. Jusqu’à présent, chaque séance d’essais libres était consacrée à chercher, tâter, car je découvrais systématiquement la piste. A Spa-Francorchamps, je vais pouvoir attaquer dès les premiers mètres et tenter de réaliser des chronos toujours plus rapides. J’aimerais vraiment faire la jonction avec le dernier groupe, car jusqu’à présent, j’ai été un peu trop seul en piste, n’étant pas en mesure de me battre avec les autres.’’

Ce qui est sûr, c’est que Bart a pris goût à la chose, et qu’il envisage la prochaine étape…

“Pour moi, le sport auto restait un monde largement hors d’atteinte, et mon intégration s’est très bien passée. Au sein de la Ford Fiesta Sprint Cup, l’ambiance est bonne, et parmi les pilotes et les teams, on me considère comme un concurrent et non comme un BV qui fait de la course ! Pour moi, ce n’est donc pas un coup juste pour voir. J’ai d’ailleurs déjà parlé de la Porsche Cup à Patric Derdaele. J’ai également compris que quand on pilote seul, on peut apprendre davantage qu’en partageant sa voiture avec d’autres pilotes. S’il y a une suite, ce sera donc dans une compétition sprint. Fiesta ou autre.’’

Source: Com