Course 1: Scénario à la Hitchcock pour Dylan Derdaele, incroyable remontée de Tomas De Backer

La première course de la deuxième manche de la Ford Fiesta Sprint Cup restera dans les annales. C’est sur la ligne d’arrivée que Dylan Derdaele a pris le meilleur sur Colin Caresani dans le cadre du match Belgique-Hollande, tandis que Tomas De Backer prenait la 2ème place du classement belge après une solide remontée, s’offrant du même coup la victoire chez les Juniors.

A l’issue des qualifications, il apparaissait que de nombreux concurrents n’avaient pas respecté en suffisance les limites de la piste, ce qui signifie que la Direction de Course décidait de supprimer quelques tours rapides. C’est ainsi que le Hollandais Colin Caresani perdait la ‘pole position’ – il avait été sans aucun doute possible le plus rapide en 2’01’’152 – ce qui permettait à Kenny Herremans, qui n’avait pas fait la moindre entorse au règlement, de remonter en 2ème position juste derrière Rik Koen. Le pilote de la #32 FordStore Feyaerts AM Afsprakenmaker engrangeait un point supplémentaire vu sa position de meilleur Belge, conservant l’avantage sur Dylan Derdaele, Tomas De Backer, un surprenant Maxim De Witte et Nathan Vanspringel. Sur base de l’inversion du Top 5, c’est l’homme de la #29 FordStore Vanspringel by TeamFloral qui se retrouvait en ‘pole position’, mais au terme des qualifications, il est apparu que la #97 Belgium Racing/Ford Peerlings était en-dessous du poids, avec pour conséquence que ses chronos étaient supprimés, Tomas De Backer se trouvant renvoyé à la toute dernière place, et… Alexander Borgmans, au volant de la #14 Alnimax Racing/Ford Peerlings, héritait finalement de la ‘pole position’ !

Pas mal d’incertitude était de mise au sujet de cette vérification. Pour différentes raisons, celle-ci n’avait pas été réalisée de manière idéale le vendredi, la Fiesta #97 s’étant en fait retrouvée… trop lourde, ce qui avait incité l’équipe à alléger le bolide.

Gamma Racing Day at TT-circuit Assen, Assen, The Netherlands, September, 27, 2020, Photo: Rob Eric Blank

Quand bien même des nuages menaçants apparaissaient au-dessus du TT Circuit Assen, les 20 Fiesta – avec le passage du Belge Kristoff Cox dans le clan hollandais, de quoi garantir une belle grille de 10 Belges et 10 Hollandais -, prenaient un départ donné sur une piste sèche, avec donc sur la première ligne la #14 du Belge Alexander Borgmans et le Néerlandais Dante Rappange.

Laurens De Wit était le plus prompt à bondir, menant d’emblée le classement devant Derdaele (auteur d’un super envol depuis la quatrième ligne !), Colin Caresani, Alexander Borgmans, Kenny Herremans et Rik Koen. Au passage de la courbe Geert Timmers, Rappange était le premier à se laisser surprendre, voyant l’ensemble du peloton le dépasser.

Lors du 3ème tour, Dylan Derdaele mettait de l’ordre dans les affaires et pointait en tête, d’extrême justesse, devant Caresani, De Wit, Herremans et Koen. Ce groupe des cinq allait donner le ton, tandis que Tomas De Backer était déjà remonté en 8ème position, pointant dans le sillage de l’autre Junior Nathan Vanspringel et d’Alexander Borgmans. Au 5ème tour, Derdaele subissait la loi d’un Caresani plus rapide, et le duo de tête s’échappait du groupe de chasse, où Kenny Herremans subissait des dommages dans la même courbe Geert Timmers, percutant les pneus qui avaient été placés afin de compliquer les manœuvres de ceux qui souhaitaient couper la chicane. Il n’allait pas être le seul à rencontrer des soucis avec cet obstacle pneumatique…

Entre-temps, De Backer avait pris les commandes du classement Junior, se propulsant à la 6ème place générale, tandis que Nathan Vanspringel, Alexander Borgmans et Milan De Laet suivaient dans un mouchoir de poche. Une fois encore, c’est au virage Geert Timmers que cela se gâtait, Borgmans ne pouvant éviter une glissade de son bolide en pleine lutte, ce qui l’envoyait dans le mur de pneus ! La Safety-Car se chargeait de neutraliser la course, Borgmans en était quitte pour une frayeur, et lors du Restart, alors que seulement deux tours restaient à disputer, Dylan Derdaele maintenait Colin Caresani sous pression. Au bout d’un scénario à la Hitchcock, le Belge prenait l’avantage sur la ligne d’arrivée.

Koen complétait le podium du Dutch Belgian Super Star, terminant devant De Wit et De Backer. Celui-ci remportait de façon magistrale le classement Junior devant Vanspringel – 3ème au général du classement belge – et à la manière de Derdaele, Valckenaere parvenait à s’octroyer d’un demi-capot sur la ligne d’arrivée la 3ème place en Junior au détriment de Milan De Laet. En raison des dommages, Herremans ne pouvait faire mieux que compléter le top 10, devancé par De Laet, mais aussi les Hollandais Jules Grouwels et Belle Rappange.

Après analyse des caméras embarquées, Nathan Vanspringel était pénalisé de 40 secondes par la Direction de Course pour comportement incorrect sur la piste, ce qui lui faisait perdre sa 2ème place en Junior, mais aussi la 3ème place générale du classement belge, qui revenait à son équipier au sein de la formation TeamFloral, Ruben Valckenaere. Milan De Laet se voyait automatiquement propulsé à la 3ème place en Junior.

Avec 64 points, Dylan Derdaele conforte son leadership au championnat (il a engrangé une unité supplémentaire après avoir réalisé le meilleur tour en course), tandis que provisoirement, la 2ème place tombe dans l’escarcelle de Tomas De Backer (47 points) devant Kenny Herremans (46). De Backer réalise une toute aussi bonne affaire au classement Junior : 47 points, contre 37 à Milan De Laet, 34 à Ruben Valckenaere et 28 à Nathan Vanspringel.

Gamma Racing Day at TT-circuit Assen, Assen, The Netherlands, September, 27, 2020, Photo: Rob Eric Blank

Ford Peerlings nv Pelt a remporté sans le moindre problème le Ford Dealer Team Championship, se retrouvant avec la #99 de Dylan Derdaele solidement aux commandes (60 points) devant la #97 de la même formation Ford Peerlings nv Pelt et Tomas De Backer (47) et la #32 FordStore Feyaerts de Kenny Herremans (45).

Dylan Derdaele, vainqueur: “Caresani était clairement le plus rapide. J’avais néanmoins pu le garder derrière moi, et lorsqu’il m’a passé, j’ai décidé de le prendre en chasse. Je savais que j’avais besoin du phénomène d’aspiration pour rester dans son sillage, et oui, après ce dernier virage, alors qu’il ne restait que quelques mètres, j’ai réussi à le dépasser, passant la ligne d’arrivée avec un avantage de 14 millièmes de seconde. Sachant que Tomas De Backer avait réalisé un nouveau tour de force, le week-end ne pouvait pas mieux débuter pour les forces réunies de Belgium Racing et Ford Peerlings !’’

Tomas De Backer, 1er Junior: “Quelle course ! Après la misère provoquée par la perte de ma bonne position de départ, je n’avais d’autre choix que de tout donner et mettre en œuvre pour remonter sur la tête de la course. Après le premier tour, je pointais déjà en 10ème position, et j’ai continué à attaquer, ce qui m’a permis de prendre les commandes du classement Junior. Un peu aidé par la montée en piste de la Safety-Car, je me suis rapproché de Kenny Herremans, ce qui m’a permis d’accéder à la 2ème place finale ! C’est une saveur très agréable, de quoi me faire oublier la désillusion passée.’’

Classement Course 11. Derdaele 14 tours; 2. Caresani, à 0.014; 3. Koen, à 1.987: 4. De Wit, à 2.180; 5. De Backer (1er Junior), à 5.888; 6. Valckenaere, à 11.951; 7. De Laet, à 12.130; 8. Grouwels, à 12.318; 9. B. Rappange, à 13.621; 10. Herremans, à 15.169; 11. Olejniczak, à 15.450; 12. Land, à 16.547; 13. Huart, à 17.000; 14. De Witte, à 18.854; 15. Pireyn, à 21.913; 16. D. Rappange, à 22.479; 17. Vanspringel, à 51.796; 18. Cox, à 1.04.804; 19. Wierzbicki, à 6 tours; 20. Borgmans, à 7 tours.

 

Course 2: Kenny Herremans, Tomas De Backer et FordStore Feyaerts partagent l’enjeu

Le résultat de la deuxième course a fait en sorte que la lutte pour le titre en Ford Fiesta Sprint Cup Belgium est de nouveau totalement ouverte, à tel point que l’on peut s’attendre à ce que le prochain meeting sur le Circuit de Zandvoort sera plus disputé que jamais, que ce soit dans l’optique de la lutte pour le titre général, dans la Junior Ford Fiesta Sprint Cup ou le Ford Dealer Team Championship. Et ce bouleversement de la hiérarchie trouve bien évidemment son origine dans le KO rapide du leader du classement Dylan Derdaele, qui avait remporté les trois premières joutes !

Avec Kenny Herremans détenteur de la ‘pole’ belge, et le Hollandais Rik Koen à ses cotés sur la première ligne de la grille de départ, tandis que Dylan Derdaele et Colin Caresani pointaient juste derrière, on pouvait s’attendre à ce que ce quatuor, auquel on pouvait ajouter Laurens De Wit, allait tout tenter dès le premier virage dans cet affrontement Belgique/Pays-Bas ! Dès l’envol, on comprenait que les choses allaient se passer différemment dès l’instant où le bolide favori, la #99 Belgium Racing/Ford Peerlings de Dylan Derdaele s’immobilisait sur les bas-côtés, en proie à un moteur fumant, laissant dans l’ordre Caresani, Koen, Herremans et De Wit s’engouffrer dans le virage Haar. Les Belges se comportaient superbement, avec Nathan Vanspringel en 6ème position, suivi de Ruben Valckenaere (8ème), Philippe Huart (9ème), Maxim De Wit (10ème) et un peu plus loin Milan De Laet (13ème), tandis que Tomas De Backer, comme lors de la Course 1, devait partir depuis l’arrière du peloton, avant de déjà remonter en 15ème position.

Gamma Racing Day at TT-circuit Assen, Assen, The Netherlands, September, 27, 2020, Photo: Rob Eric Blank

Un tonneau du Hollandais Land précipitait la montée en piste de la Safety-Car dès le deuxième tour, et il fallait attendre pas moins de 5 tours avant que la meute soit libérée, et que Herremans, meilleur Belge à cet instant, en, bagarre avec Koen et Dante Rappange, ne soit touché par ce dernier, se retrouvant dans l’herbe, avant de voir passer une bonne partie du peloton belge, avec Vanspringel en nouveau leader, ce qui le renvoyait en 8ème position. Ruben Valckenaere avait entre-temps subi de gros dommages après un accrochage avec Olejniczak, ce qui lui valait un Stop & Go l’obligeant à repasser par la pitlane. En raison du temps passé derrière la Voiture de Sécurité, la Direction de Course décidait d’allonger la durée initiale de la course de 5 minutes. Devant, le festival hollandais battait son plein, avec Caresani-Koen-De Wit-Rappange (qui allait plus tard hériter d’un Stop & Go suite au contact avec Kenny Herremans), tandis que le duo Vanspringel-Huart ne parvenait pas à faire la jonction avec les concurrents bataves.

A partir du neuvième tour, le trio Caresani-Koen-De Wit s’échappait du peloton, dans lequel on surveillait attentivement Vanspringel, leader du classement belge, qui devait se méfier de Huart, De Laet, De Backer et… Herremans, ayant entamé sa remontée ! Herremans parvenait à successivement prendre le meilleur sur ses compatriotes, et il ne fallait guère attendre longtemps avant qu’il puisse déloger Vanspringel de la première place. Dans l’ombre du pilote de la #32 FordStore Feyaerts, le trio Huart-De Laet-De Backer se mettait également en chasse de Vanspringel, 2ème. Handicapé par une vitesse loupée , Huart était contraint de lâcher prise, ne pouvant résister aux Juniors De Laet et De Backer. Ces derniers se mettaient en chasse de la #29 Vanspringel Motorsport by TeamFloral. Avant de parvenir à ses fins, De Backer avait toutes les peines du monde à prendre l’avantage sur De Laet, et lorsqu’il passait enfin, De Backer et De Laet fondaient sur Vanspringel. Au baisser du drapeau à damier, la photo finish était nécessaire pour confirmer que De Backer avait bien pris l’avantage sur Vanspringel et De Laet. De Backer décrochait non seulement la victoire chez les Juniors – avec Vanspringel et De Laet aux 2ème et 3ème places -, mais sa manœuvre réussie lui offrait également la 2ème place générale derrière Herremans, mais devant Vanspringel.

Philippe Huart terminait au 5ème rang devant Maxim De Wit et le remplaçant de l’équipe Feyaerts, Raf Pireyn. Alexander Borgmans n’a jamais été en mesure de se mêler aux débats, avant que le moteur de la #14 Alnimax Racing/Ford Peerlings Lommel ne rende l’âme après six tours.

Gamma Racing Day at TT-circuit Assen, Assen, The Netherlands, September, 27, 2020, Photo: Rob Eric Blank

La victoire de Kenny Herremans lui permet, ainsi qu’à FordStore Feyaerts, d’engranger de précieuses unités, car avec 66 points, le pilote AM-Afspraken se retrouve aux commandes du championnat, contre 64 points pour le malchanceux Dylan Derdaele et Tomas De Backer. Milan De Laet signait le tour le plus rapide, ce qui portait le total de points du pilote EJ Automotive à 51 unités, soit le 4ème rang devant Nathan Vanspringel et Philippe Huart (43).

Dans le Ford Dealder Team Championship, la #32 FordStore Feyaerts (65) prend le meilleur sur la #99 Ford Peerlings nv Pelt (60), alors que la #97 Ford Peerlings nl Pelt se hisse à la 2ème place avec un total de 64 unités. Chez les Juniors de la Ford Fiesta Sprint Cup, Tomas De Backer (64) mène logiquement la danse devant Milan De Laet (51), Nathan Vanspringel (43) et Ruben Valckenaere (42).

 

Kenny Herremans: “Je pense qu’on peut considérer que ce renversement de situation est assez chanceux ! Lors du contact avec Rappange, et l’excursion dans l’herbe qui s’en est suivie, je me suis soudainement retrouvé sans servo-direction, et je ne savais pas vraiment où j’avais atterri dans le classement ! Je me voyais bien finir ma course contre l’un ou l’autre rail de protection, et par bonheur, je suis parvenu à remonter en piste juste avant ce fameux virage Geert Timmers, ce qui m’a permis de me lancer dans une grosse remontée. Cela m’a couté du temps, et je suis dès lors extrêmement satisfait que la voiture n’ait pas souffert dans l’incident, ce qui m’a permis de remplir ma mission !’’

 

Tomas De Backer, 1er Junior: “Contrairement à ce que j’avais réussi en Course 1, j’ai pris un mauvais départ, et comme la Safety-Car a neutralisé l’épreuve dès le deuxième tour, je ne me retrouvais pas en bonne position. Après, il m’a fallu longtemps pour prendre le meilleur sur Milan De Laet, qui a défendu chèrement sa place, tandis que Vanspringel en profitait pour s’échapper. Quand j’ai enfin pris le meilleur sur Milan, j’avais Vanspringel en point de mire, et à la sortie du dernier virage, j’ai appliqué la méthode Dylan Derdaele en Course 1 : profiter de l’aspiration pour me positionner le plus parfaitement possible en vue du sprint final. Mission accomplie !’’

 

Classement Course 2: 1. Caresani 16 tours; 2. Koen, à 0.172; 3. De Wit, à 0.812; 4. Herremans, à 17.662; 5. Grouwels, à 20.158; 6. De Backer (1er Junior), à 20.664; 7. Vanspringel, à 20.682; 8. De Laet, à 20.865; 9. Huart, à 26.528; 10. B. Rappange, à 33.060; 11. D. Rappange, à 33.367; 12. De Wit, à 44.201; 13. Pireyn, à 44.544; 14. Valckenaere, à 1.13.266; 15. Cox, 15 tours; 16. Wierzbicki, 9 tours; 17. Borgmans, 6 tours; 18. Olejniczak, 5 tours; 19. Land, 1 tour; 20. Derdaele