Dans le cadre de l’association Ford Peerlings/Belgium Racing, il a été décidé que l’équipier de Dylan Derdaele serait un spécialiste des coupes de marque : l’an dernier, Philippe Huart s’est en effet imposé comme l’une des membres en vue du remuant peloton, et dans une vie antérieure, le Louvaniste a été l’un des acteurs majeurs de la Clio Cup, disputant ensuite trois saisons en Mégane Trophy non sans passer par le MINI Challenge !

Et Philippe de s’exprimer au sujet de cette deuxième année en Ford Fiesta Sprint Cup : “Si l’on compare avec d’autres coupes de marque, le pilotage est plutôt rude en Fiesta Cup, et le moindre petit contact peut faire perdre pas mal de temps. Mais la première saison a constitué une fantastique expérience, et elle appelait une suite. Raison pour laquelle je suis ravi de pouvoir disputer une deuxième saison sous les couleurs de Ford Peerlings, au sein du très expérimenté team Belgium Racing. Si l’on se base sur ce que nous savons de leur manière très professionnelle de travailler, je suis certain que ma carrière dans les coupes de marque peut s’achever en beauté !’’

Philippe se voit donc offrir la possibilité de prendre sa revanche, car avant la finale de 2018 sur le TT Circuit Assen, il était encore clairement en lice pour le titre contre Herremans, Redant, Leburton et Verbesselt.

“Avant la confrontation sur le circuit de Spa-Francorchamps, je comptais 8 points de retard sur Herremans et seulement 2 sur Leburton, précise Philippe en se remémorant sa première année en Ford Fiesta Sprint Cup. Dans ce plateau Pays-Bas/Belgique, j’ai signé le 7ème meilleur chrono (et 3ème meilleur Belge) et je pointais constamment aux avant-postes, luttant pour une place sur le podium et de gros points. Un accrochage et une dose de malchance m’ont tout juste permis de me glisser dans le top 10, et je pouvais faire une croix sur mes ambitions de titre. Mais la plupart du temps, tout se présentait bien. C’est ainsi qu’à Zandvoort, j’ai profité d’une averse pour me porter à l’avant du peloton, réussissant le meilleur tour en course, pour me retrouver en compagnie de mon équipier Jens Verbesselt et du vainqueur Stienes Longin sur le podium.’’

Patric Derdaele sait dès lors quel type de calibre il va placer aux côtés de son fils Dylan, étant clairement ravi de l’arrivée de Philippe Huart.

“Avec son expérience, également en Fiesta Cup, Philippe va très certainement pouvoir nous aider à nous acclimater à cette discipline nouvelle pour nous, commente Patric Derdaele. Je me réjouis déjà de voir Dylan et Philippe jouer un rôle important dans la Cup belge, mais aussi revendiquer une place en vue dans la hiérarchie du Dutch Belgian Super Star, la confrontation Belgique/Pays-Bas !’’

Avec Derdaele et Huart, Ford Peerlings dispose d’atouts suffisants pour espérer briller dans le cadre du Ford Dealer Team Championship. Pas moins de sept voitures sont engagées directement par l’un des quatre distributeurs Ford impliqués, prêtes à se battre pour engranger le maximum de points dans ce classement spécifique.

Source: Com