Kenny Herremans et FordStore Feyaerts sont les grands gagnants des Voorjaarraces, car ils ont été les seuls à engranger suffisamment de points dans les trois courses, de quoi leur permettre de prendre largement les commandes du championnat général, mais aussi du Ford Dealer Team Championship. Herremans a remporté la troisième et dernière course, mais les deux premières victoires ont été aux jeunes loups Tomas De Backer et Milan De Laet, qui s’imposent désormais comme les rivaux les plus sérieux de Herremans. Ils se positionnent en outre comme les favoris dans la course au titre Junior, afin de succéder à Vanspringel !

Race 1: De Backer s’impose de haute lutte

Sur une piste humide qui finissait par s’assécher, beaucoup de changements de leader étaient d’emblée à relever, à tel point que bien malin pouvait prédire les noms des pilotes qui allaient terminer dans le top 3. D’autant qu’après deux tours, la Safety-Car se chargeait de rassembler tout le monde, après quoi Herremans, en tête du classement belge, sentait dans son cou le souffle de De Backer, et, plus étonnant, du duo Vanspringel/TeamFloral Valckenaere-Vanspringel, tandis que Derdaele perdait d’emblée du terrain, menacé par De Laet. Valckenaere démontrait clairement qu’il voulait finir à l’avant, et après avoir pris le meilleur sur le duo Herremans-De Backer, la Fiesta #8 croisait le fer avec le meilleur Hollandais Koen, se retrouvant même en 3ème position générale.

Sans Huart, parti depuis la pitlane, Tom Feyaerts avait maille à partir avec le duo Alnimax Borgmans-De Witte. Sous le regard de Herremans et De Backer, Vanspringel avait fait la jonction avec son équipier Valckenaere lors du 6ème tour, mais la Safety-Car remontait en piste, avec pour conséquence qu’un groupe compact s’engouffrait en direction du virage Panorama. Herremans encaissait quelques coups, perdant du terrain sur le duo Valckenaere-Vanspringel, tandis que De Backer profitait de ces échauffourées pour se retrouver au sommet du classement.

La Voiture de Sécurité neutralisait une nouvelle fois la course, et c’est dans son sillage que De Backer s’imposait devant, et oui, Dylan Derdaele et Ruben Valckenaere. De Backer dominait évidemment son sujet chez les Juniors, devant Valckenaere et De Laet, revenu de loin.

Après une analyse minutieuse des images de cette course tumultueuse, la Direction de Course estimait que l’heure était venue d’adresser un grand doigt et de pénaliser certains pilotes. C’est ainsi que Derdaele perdait trois places – de la 2ème à la 4ème – et héritait d’un point de pénalité pour ‘driving conduct’, Vanspringel se voyait décerner deux fois 20 secondes et 3 points de pénalité pour avoir été à la base de deux accrochages (il finissait donc seulement 6ème), et dans le même genre d’idée, son équipier Valckenaere n’échappait pas à la sanction : 25 secondes pour un accrochage à un endroit dangereux, 20 secondes pour ‘driving conduct’ (et donc perte de la 3ème place), pour un total de 3 points de pénalité !

Le Hollandais Caresani a perdu deux places pour non-respect de la procédure Safety-Car, ce qui permettait à Tomas De Backer de prendre la 3ème place finale dans le Dutch Belgian Super Star.

Résultat: 1.De Wit, 12 tours; 2. D. Rappange, à 0.613; 3. De Backer, à 0.783; 4. Caresani, à 0.225; 5. Koen, à 1.055; 6. Herremans, à 2.605; 7. De Laet, à 2.887; 8. Geel, à 4.553; 9. Derdaele, à 1.908; 10. Olejnisczak, à 5.099; 11. Feyaerts, à 5.716;… 13. Vanspringel, à 43.518; 14. Valckenaere, à 47.286; … 16. Borgmans, à 41.944; 17. De Witte, à 7 tours; 18. Huart, à 4 tours. Gaban: non-classé, exclu pour cause de voiture non-conforme au niveau du poids.

Race 2: Milan De Laet et Kenny Herremans en lutte pour le Dutch Belgian Super Star

Depuis sa ‘pole position’ belge, Milan De Laet faisait d’emblée la jonction avec le top 3 hollandais, et il ne fallait pas attendre longtemps avant que le Belge de 17 ans seulement ne commence à lorgner vers une place sur le podium cumulé BE/NL ! Son collègue Junior Nathan Vanspringel gérait moins bien : il sortait de la piste dans le virage Panorama, se retrouvant 18ème, contraint à se lancer dans une grosse remontée. Telle était aussi la mission de Herremans : prendre la roue du rapide De Laet ! Le champion 2018 devait en outre se méfier de De Backer, Derdaele, Valckenaere, Gaban et un bon De Witte.

Une fois encore, la Safety-Car montait en piste – incident entre Wierzbicki et Alexander Borgmans – et après le Restart, De Laet se retrouvait flanqué de Herremans et De Backer dans ses rétroviseurs. Au sommet du classement, la lutte faisait rage entre Caresani, Koen et Wierzbicki, et ces derniers étaient rapidement rejoints par De Laet, qui se propulsait en 3ème position (et restait du même coup leader du classement belge). Avec Caresani et Koen devant, puis un peu plus loin De Laet, le duo Herremans-De Backer et Valckenaere qui menait la chasse sur Derdaele, la situation semblait être stabilisée.

Hélas, une sortie de Huart dans le bac à graviers se traduisait par une nouvelle neutralisation, quand bien même plus aucun changement n’allait apparaitre dans le classement. Seul De Backer se laissait surprendre par un vibreur – il voyait Derdaele et Vanspringel débouler – tandis que Koen était contraint de céder sa 2ème place à De Laet, et même la 3ème à Herremans ! Dans le sillage d’un débutant plus lent, Maxim De Witte partait à la faute et effectuait un tonneau, ce qui ramenait la Safety-Car en piste.

Comme lors de la Course 1, l’épreuve se terminait derrière Voiture de Sécurité, avec le duo De Laet-Herremans 2ème et 3ème du Dutch Belgian Super Star, mais surtout une superbe victoire belge pour Milan De Laet sous les couleurs réunies de EJ Automotive et Garage Feyaerts, devant Herremans, Valckenaere, De Backer, Derdaele, Gaban, Vanspringel et Feyaerts. Les deux derniers cités allaient en outre être pénalisés : 5 secondes pour Vanspringel en raison d’un départ volé, et 3 secondes pour Feyaerts, qui n’avait pas respecté sa position de départ.

Résultat: 1. Caresani, 12 tours; 2. De Laet, à 0.823; 3. Herremans, à 2.392; 4. Grouwels, à 3.454; 5. Valckenaere, à 4.167; 6. De Wit, à 5.855; 7. De Backer, à 6.040; 8. Wierzbicki, à 7.183; 9. Derdaele, à 8.894; 10. Geel, à 11.051; … 13. Gaban, à 13.863; 15. Vanspringel, à 15.499; 16. Feyaerts, à 15.499; 17. Borgmans, à 11 tours; 18. Huart, à 3.330; 19. De Witte, à 10 tours

 

Course 3: Victoire et meilleur tour en course pour Kenny Herremans

Sans Maxim De Witte, et sur une piste quasiment sèche, Hereremans parvenait dès l’envol à prendre le meilleur sur le poleman De Laet au virage Panorama, se lançant aux trousses du trio néerlandais Caresani-Koen-De Wit. De Laet se retrouvait rapidement flanqué de Derdaele et De Backer. Nathan Vanspringel encourait quelques dommages au cours des premières escarmouches, ce qui le renvoyait en 13ème position, dans le voisinage de Huart, qui en décousait de son côté avec un excellent Gaban. Au sommet du classement, le trio de tête s’isolait devant Herremans, tandis que De Backer devait se méfier de Derdaele. Après quoi, il se lançait à la poursuite de De Laet.

Dans le milieu du classement, Huart, Gaban, Feyaerts et Borgmans se battaient pour l’honneur et… la Safety-Car montait en piste : Wierzbicki avait en effet été victime d’une casse moteur dans une ligne droite, et la Direction de Course décidait de neutraliser la joute en raison d’une trace d’huile laissée sur la piste. Du Restart, on se rappellera de la manœuvre de dépassement de De Backer sur De Laet, qui devait encore se méfier de Derdaele, lui-même flanqué que Valckenaere.

De l’huile sur la piste entrainait un énième retour de la Safety-Car, mais les positions restaient quasiment inchangées, avec devant le trio hollandais et Herremans en premier de cordée belge – il allait engranger un point supplémentaire en signant le meilleur tour en course – devant, dans l’ordre, De Backer, De Laet, Derdaele, Valckenaere et Vanspringel. Le combat que livrait le propriétaire de team et pilote Feyaerts avec Gaban, Huart et surtout Borgmans, avec la 7ème place pour enjeu, était plaisant à souhait.

Lors du tout dernier tour, Herremans arrachait encore la 2ème place dans le Dutch Belgian Super Star, après que Laurens De Wit ait été contraint de jeter le gant en raison d’une avarie technique. Et comme le vainqueur Koen avait effectué un dépassement sous drapeaux jaunes, il perdait une place, ce qui signifie que Herremans était désigné vainqueur de la confrontation belge-néerlandaise.

Au championnat, Kenny Herremans se retrouve, nanti de 121 points, solidement aux commandes devant Tomas De Backer (114), Dylan Derdaele (107) et Milan De Laet (104), qui a pris le meilleur sur Ruben Valckenaere (77) et Nathan Vanspringel (73).

Résultat: 1. Herremans, 14 tours; 2. Koen, à 14 tours; 3. Caresani, à 0.128; 4. De Backer, à 1.179; 5. De Wit, à 1.615; 6. De Laet, à 3.174; 7. Derdaele, à 4.483; 8. D. Rappange, à 5.242; 9. Valckenaere, à 7.387; 10. Grouwels, à 8.106;… 12. Vanspringel, à 14.895; 13. Borgmans, à 20.778; 14. Feyaerts, à 20.627; 15. Huart, à 21.944; … 17. Gaban, à 22.851;

Source: Com