A l’issue de sa première épreuve de rallycross, disputée ce dimanche à Mettet et marquée par quelques petits soucis, Florent Hontoir dresse un bilan positif et se montre plus que jamais impatient de remettre le couvert en terre namuroise à la mi-mai, dans le cadre du championnat d’Europe!

Aucun contretemps, et il y en a eu quelques-uns, n’est parvenu à déstabiliser Florent Hontoir à l’heure d’enfin disputer sa première épreuve de rallycross ce dimanche à Mettet, à l’occasion de la 2ème manche du championnat de Belgique de la spécialité. Pas même le fait que le contrôle technique a traîné en longueur, ne lui laissant, à lui et à d’autres, la possibilité de n’effectuer qu’une seule courte séance d’essais là où beaucoup d’autres ont pu monter en piste à cinq ou six reprises…

« J’ai donc dû découvrir en même temps la voiture et les pièges du circuit car la pluie du samedi l’avait rendu extrêmement glissant. Pas évident mais, heureusement, et en dépit d’une position de conduite encore imparfaite, je me suis senti tout de suite à l’aise au volant de cette Skoda, très saine en comportement. »

Malheureusement, les petits soucis techniques se sont succédé: « Patrick Mertens a fait du bon boulot durant la semaine pour remonter la voiture et je ne lui reproche rien du tout car si ma Skoda Fabia RS RWD s’est montrée parfois capricieuse, il faut surtout tenir compte du fait qu’elle n’avait plus roulé depuis plus d’un an et demi, ceci expliquant cela. »

Après un bris des fixations de l’arbre de transmission qui a contraint le Namurois à déclarer forfait pour sa première série matinale, ce sont d’insolubles problèmes d’alimentation qui ont empêché le moteur de monter en régime pour donner sa pleine puissance et Florent de défendre ses chances de se qualifier l’après-midi pour les finales…

Heureusement, entre les deux, Florent s’est mis en valeur en réalisant tout simplement le holeshot dans sa 2ème manche et en conservant facilement derrière lui tous ses adversaires durant le premier tour.

« Malheureusement, j’avais effectué un faux départ juste avant avec, comme pénalité, l’obligation de passer deux fois par le ‘joker lap’, là où mes adversaires ne sont passés qu’une seule fois. »

Malgré tout 3ème de cette manche puis très à l’aise pour recoller à ses concurrents dans le sinueux, là où la puissance n’était pas aussi déterminante que dans les lignes droites du tracé de l’Entre Sambre et Meuse, le pilote namurois ne s’est jamais départi de son sourire: « Non, non, je me suis vraiment bien amusé et la seule manche où tout a bien été a été très positive pour moi. Je n’ai qu’une envie: recommencer! Car je sais maintenant que l’auto a encore le potentiel pour bien se comporter en championnat d’Europe. Et Patrick est un type « réglo »: en compensation des petits pépins mécaniques de ce dimanche, il m’a invité le 1er mai à disputer le sprint du RT Titanic qui se déroule chez lui. Ce sera une précieuse séance d’essai pour moi une dizaine de jours avant ma participation à la manche

européenne à Mettet! »

Laquelle pourrait bien ne pas être la seule de la saison: « Je me demande pourquoi j’ai attendu si longtemps (à 28 ans, ‘Flo’ a encore de longues années devant lui!) pour m’essayer au rallycross. Maintenant que j’y ai goûté, je vais faire le maximum pour poursuivre le championnat de Belgique, voire même aller disputer d’autres épreuves européennes à l’étranger. Les manches allemande et anglaise auront lieu sur des circuits plutôt proches de la Belgique et tout le monde, dans mon entourage, est aussi chaud que moi pour poursuivre dans cette voie… »

Mis en ligne par B. Verstraete